Faute de preuves – Harlan Coben

Journaliste dans une émission de télé-réalité, Wendy piège en direct les prédateurs sexuels. Sa dernière prise, Dan Mercer, un éducateur pour adolescentes : tout l’accable, on le soupçonne même de meurtre. Mais les preuves font défaut. Wendy le sent bien, quelque chose ne tourne pas rond. Et si elle avait été manipulée ? Si Dan était innocent ? La jeune femme va alors se pencher sur le passé de Dan, ses années d’étudiant à Princeton, ses quatre amis inséparables. Des amis avec qui il a tout partagé, même le pire. Secrets, disparitions, complots, cabales sur le net, confréries malfaisantes, vengeance.

Faute de preuves est ma première rencontre avec Harlan Coben et premier constat : difficile de lâcher ce livre, voire impossible tant il est prenant.

L’histoire est intéressante et les rebondissements constants, apportent un rythme soutenu à l’intrigue, aucun temps mort à signaler, les pages et les chapitres défilent jusqu’au dénouement final.

Pouvoir des médias, manipulations en tous genre, l’ouvrage s’inscrit bien dans notre ère de communication et le lecteur passe sans cesse du réel au virtuel, du passé au présent.

L’auteur égrène des thèmes intéressants comme les errements et la fragilité de la jeunesse ou le pouvoir des médias, des blogs et des réseaux sociaux qui donnent leur vérité et dont la parole n’est pas mise en doute.

Cependant Faute de preuves m’a laissé sur ma faim, j’ai trouvé le dénouement de l’intrigue trop bâclé, il intervient comme par magie, sans enchainement crédible, comme si Harlan Coben n’avait pas su finir son intrigue. Dommage car l’ensemble est plutôt bien construit et captivant.

Harlan Coben m’a vraiment tenu en haleine, d’où ma déception sur le point final de l’ouvrage. Autre bémol : les personnages, trop nombreux, manquent d’épaisseur, seule Wendy est vraiment attachante.

Publicités

9 réflexions sur “Faute de preuves – Harlan Coben

    • Bianca dit :

      Aie c’est ce que je craignais ! J’en ai encore un dans ma PAL si la fin est toute aussi bâclée, je ne risque pas de devenir un inconditionnelle d’Harlan Coben

  1. ludopuledt dit :

    On a décidément les mêmes goûts 🙂
    J’adore Harlan Coben, je les ai presque tous lus et je suis d’accord et je te confirme même que tout ces livres sont sur ce rythme et sans temps mort. Sur la fin de celui-ci je ne peut pas m’exprimer car je l’ai un peu oublier (Ouuuuuuh la honte 😮 ) mais je suis sûr que sa dois être une exception ou peut-être que l’on est pas sur la même longueur d’onde car si je ne m’en souviens pas, c’est peut-être qu’il ne m’avais pas déçu…
    Je te conseille vivement « Ne le dis à personne » que j’ai adoré 😉

    • Bianca dit :

      Je t’avoue que je n’ai lu que deux romans de Harlan Coben, celui-ci dont j’avais trouvé la fin baclée et un autre que je n’avais pas aimé du tout, depuis je ne l’ai pas retenté !

  2. anaverbaniablog dit :

    J’ai lu à ce jour 2 livres de cet auteur, et les deux fois j’ai eu la même sensation que toi, d’une fin bâclée, qui ne s’intègre pas totalement dans l’histoire, mais arrive comme détachée. C’est vraiment dommage pour ce genre de bouquin… Je ne saurais plus te donner les titres, mais ce n’était pas Faute de Preuve… Du coup, j’ai d’autres livres de lui en attente, mais ils vont patienter encore un peu. Je préfère Linwood Barclay pour les livres à suspens. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s