Soie – Alessandro Baricco

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des œufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c’est le choc de deux mondes, une histoire d’amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d’une voix, la sacralisation d’un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

soie-alessandro-baricco

Hervé Joncour est un sériculteur, c’est-à-dire qu’il achète et vend des vers à soie, voilà qui n’est pas banal pour un héros de roman. Lorsque débute le récit en 1861, la soie est en pleine expansion, et pour son commerce, Hervé Joncourt part régulièrement chercher des œufs en Syrie et en Egypte. Malheureusement, une épidémie qui anéantit tous les œufs provenant de Méditerranée, la seule solution pour les producteurs de sériculture : aller chercher des œufs au Japon.

Notre héros est alors mandaté par les différentes filatures de Lavilledieu pour mener une expédition jusqu’au Japon. A cette époque, l’ile est vraiment perçue comme le bout du monde, d’autant que le Japon a vécu pendant des siècles en autarcie et s’est ouvert aux voyageurs étrangers depuis quelques années seulement.

Hervé Joncour prend donc la route en octobre, traverse l’Europe, la Sibérie, pour arriver 3 mois plus tard à destination. Sa mission, ramener des œufs en seulement 2 mois, sinon les œufs se transforment en larves et réduisent l’or en cendres.

Avec ce récit captivant, que j’ai lu d’une traite, Alessandro Baricco nous fait découvrir le Japon. En quelques pages et courts chapitres, son style précis, épuré, avec des phrases écrites comme au scalpel, font de ce roman, une parenthèse enchantée, à la manière d’un conte japonais.

Les différentes expéditions d’Hervé Joncour se déroulent sur plusieurs années, le menant chaque mois d’octobre sur la route du Japon, et revenant chaque mois d’avril, rythme sa vie bien monotone ainsi que celle de son épouse. Un récit doux qui est aussi une histoire d’amour platonique, un roman brillant, tout en pointillés qui nous surprend de la première à la dernière page.

Alessandro Baricco va à l’essentiel et en ce qui me concerne j’ai passé un moment de plaisir de lire pur. A lire absolument !

heart_5

Lu dans le cadre des challenges Romans cultes, Il Viaggio, STAR et d’une lecture commune avec Métaphore, Minou et Miss Léo

                

Publicités

46 réflexions sur “Soie – Alessandro Baricco

  1. hollygoli dit :

    Il est court mais vraiment magnifique. J’en garde un excellent souvenir. Dis-moi, as-tu vu le film avec Michael Pitt et Keira Knightley qui en est l’adaptation ?

    • Bianca dit :

      Et bien non, tu m’apprends qu’il y a eu une adaptation ciné, je vais la chercher car je suis curieuse de voir le film ! Contente qu’il t’ait plu autant qu’à moi, mes copines de LC sont moins emballées que moi

      • hollygoli dit :

        Le film est sorti en 2009 si mes souvenirs sont intactes. Je sais que je l’avais bien aimé mais que le roman m’a encore plus touchée. En revanche, j’aurais pas choisi Michael Pitt comme acteur mais j’ai hâte de connaitre ton avis une fois que tu l’auras vu 😉

  2. evilys2angel dit :

    En lisant ta chronique, je me rends compte que j’ai vu le film! J’ai le souvenir d’un film très doux aussi, aux images magnifiques… Par contre, je n’avais pas trouvé l’acteur qui joue le rôle principal très charismatique.
    En tout les cas, ton avis dégage une douceur qui donne très envie de découvrir ces pages.

    • Bianca dit :

      Je ne savais pas qu’il y avait eu un film du coup je serais curieuse de le voir. Le récit est très doux aussi, je l’ai dévoré et il m’a laissé le sourire aux lèvres, un moment rare de lecture. J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi !

  3. Miss Léo dit :

    J’ai apprécié tout ce dont tu parles dans ton billet, mais je n’ai pas été aussi enthousiasmée que toi. Cela reste tout de même une belle expérience. A mercredi pour mon billet !

      • Minou dit :

        Exactement comme Miss Léo, j’ai apprécié ce dont tu parlé, surtout la structure en conte, mais n’ai pas été aussi enthousiaste que toi. Peut-être que j’en attendais trop, mais c’est resté pour moi sans plus.

      • Bianca dit :

        Peut-être est-ce là ta déception Minou, tu en attendais trop, moi je n’en attendais rien et j’ai été agréablement surprise, vraiment j’ai adoré ce texte !

  4. Em de Darlingest dit :

    As-tu vu le film? Je l’ai découverts en regardant la filmographie de Keira Knightley et j’ai été terriblement déçue en le découvrant. Moi qui adore les histoires d’amour, il m’en faut pour être déçue mais là… oui c’était lent, c’est bien le mot. Mais si tu as aimé le livre, tu aimeras peut-être le film 🙂

    • Bianca dit :

      Non je n’ai pas vu le film car je ne savais pas qu’il y en avait un. Si le film t’a déçue, le roman risque de ne pas te plaire aussi, il n’est pas lent, car ce récit est court, les chapitres aussi, du coup j’ai avalé les pages en un rien de temps. Merci pour ton avis et à bientôt 🙂

  5. metaphorebookaddict dit :

    Aie aie aie, je n’en lis pas trop, je vais revenir plus tard, je dois le lire pour la fin du mois, suis en retard dans mes lectures et mes chroniques, du boulot, du boulot!!!!

    • Bianca dit :

      Il m’a émerveillé Sybille mais mes copinautes de LC ont été moins enthousiastes que moi, reste que nous sommes toutes d’accord sur un point : c’est un bon roman ! Pour moi, c’est plus que ça, c’est un grand roman

  6. metaphorebookaddict dit :

    Une lecture passionnante pour moi aussi, contente d’avoir partagé cette lecture avec toi. Une envie pour la prochaine LC?
    A bientot 🙂

    • Bianca dit :

      Contente que tu aies aimé autant que moi, j’ai été moi aussi ravie de partager cette lecture avec toi, tu m’as donné l’occasion de lire un grand roman ! Partante pour une autre LC, j’ai vu dans ta PAL que nous n’avions qu’un seul livre en commun : Vingt-quatre heures de la vie d’une femme de Stefan Sweig, je suis partante. Et sinon je compte lire cet hiver Anna Karénine si ça te dis…

      • metaphorebookaddict dit :

        je rajoute ce soir les 24 heures d’une femme, je suis en retard ce matin,.
        j’ai lu Karénine il y a peu. bonne journée

      • metaphore dit :

        Dis donc j’ai oublié de rajouter en LC 24 heures d’une femme!! Heureusement que je passe par chez toi et que je relis les com! ça te dis toujours pour une LC ce mois ci ou tu préfères le mois prochain?
        Bonne année, et excuse moi pour ce contretemps, j’ai eu du boulot par dessus la tête en décembre, ma mémoire a été semblable à un gruyère!!! 😦

      • Bianca dit :

        Je pensais que tu avais changé d’avis, de mon côté je suis toujours partante ! On se programme ça pour février plutôt, je le note tout de suite dans mon récapitulatif. Bonne année à toi aussi 🙂

      • Métaphore dit :

        Non je n’avais pas changé d’avis. J’ai eu beaucoup de boulot. En fin d’année avec de nombreux déplacements. N’hésite pas à me relancer quand tu vois que j’oublie. Je le rajoute donc pour la LC de février -mars.
        Bonne journée.
        (Il y aura peut être un doublon, j’ai eu un soucis d’envoi.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s