Le Noël d’Hercule Poirot – Agatha Christie

Pour la première fois depuis vingt ans, le vieux Siméon Lee a décidé de réunir tous ses enfants pour les fêtes de fin d’année. Le 24 décembre, on le trouve sauvagement assassiné dans sa chambre, Tout le monde, évidemment, détestait ce vieillard cynique : Alfred et sa femme pour la tyrannie qu’il exerçait sur leur couple, Harry pour les humiliations dont il a abreuvé sa mère, George pour la rente – trop parcimonieuse à son goût – qu’il lui sert, Harry, le fils prodigue, pour le mépris dans lequel il le tient. Et puis il y a ce mystérieux M. Farr qui vient d’Afrique du Sud. Et la jeune Pilar, la petite-fille espagnole, n’a-t-elle pas déclaré froidement que, si elle avait un ennemi, elle n’hésiterait pas à lui trancher la gorge ? Vraiment le vieux Siméon n’aurait pas dû faire part devant tout le monde de son intention de modifier son testament, il n’aurait pas dû faire cette scène détestable à ses enfants réunis, il n’aurait peut-être pas dû faire devant Pilar étalage de ses diamants…

le-noël-d-hercule-poirot-agatha-christie

auteur-éditeur-pages

Noël est l’une des périodes propices pour les auteurs de romans policiers : Anne Perry et Mary Higgins Clark nous livrent d’ailleurs chaque année un crime de Noël et Agatha Christie ne fait pas exception à la règle. Plusieurs de ces romans ont pour cadre cette période de fin d’année et dans cette enquête-ci, elle  nous invite à passer Noël avec son détective belge aux cellules grises particulièrement aiguisées, Hercule Poirot.

Depuis que les enquêtes de notre détective préféré ont été adaptées avec brio par la BBC, lorsque je lis un Hercule Poirot, je vois le visage de David Suchet, un visage humain, car sous la plume d’Agatha Christie, il n’apparaît pas forcément comme l’homme le plus sympathique du monde. Avant David Suchet, je n’aimais d’ailleurs pas les adaptations faites des romans d’Agatha Christie, j’avais du mal à m’imaginer ce personnage, brillant mais par ailleurs égocentrique, voire odieux. Les adaptations précédentes n’étaient pas à la hauteur, Hercule Poirot n’a jamais pris pour moi les traits de Peter Ustinov ou d’Albert Finney.

Mais revenons à nos moutons et à l’intrigue, comme toujours très bien ficelée, avec une brochette de suspects à notre disposition et un écheveau difficile à démêler. Des héritiers, au grand complet, sont réunis pour Noël par Simeon Lee, un homme odieux et sans scrupule, qui tyrannise ses trois fils depuis toujours. Le pater familias ayant déclaré qu’il avait l’intention de changer son testament, trouve bien opportunément la mort, le soir du réveillon. Une mort à l’image de la victime puisque le vieil homme est égorgé, ce qui ne doit pas être une partie de plaisir. Bien entendu c’est un meurtre, et bien entendu, tous avaient à gagner à la mort de l’antipathique Simeon Lee, que personne ne regrette évidemment.

Comme toujours chez Agatha, le suspens est brillamment distillé et les rebondissements, nombreux, perdent les lecteurs que nous sommes, en conjectures, et comme toujours la vérité éclate dans les dernières pages, bien différente de celle qu’on avait imaginée ! Comme toujours, Hercule Poirot démasque le coupable et comme toujours la chute est inattendue, je n’ai rien vu venir, même si j’avais compris certaines choses. Je me suis laissée berner une fois de plus, c’est aussi pour ça que j’aime tant lire Agatha Christie, pour être menée par le bout du nez de la première à la dernière page.

Du grand Agatha Christie, un excellent cru et une fois de plus, les petites cellules grises de notre Hercule Poirot fonctionnent à plein régime !

heart_5

Lu En attendant Noël… et dans le cadre des challenges La plume au féminin, God save the livre , Agatha Christie et Thurday Next Challenge

                707219090

Publicités

18 réflexions sur “Le Noël d’Hercule Poirot – Agatha Christie

  1. leslivresdeceline dit :

    Je n’ai jamais vu d’adaptations d’Hercule Poirot donc je ne peux pas comparer les acteurs que tu cites malheureusement.
    En tout cas, ce livre va passer vite fait bien fait sur ma wishlist tant il me tente ! J’adore ce genre d’histoire, ça me ferait presque penser au Cluedo, version famille évidemment.
    Par contre, il me semble que tu as oublié un mot (1er paragraphe, 2e ligne) (désolée de t’embêter avec ça !)
    Bises Bianca !

    • Bianca dit :

      C’est tout à fait ça Céline, c’est vrai qu’il peut faire penser au Cluedo car chaque personne présente avait un motif pour tuer l’horrible Simeon Lee. Par contre le lieu et l’arme du crime sont connus, contrairement au jeu. Il faut absolument que tu voies les adaptations faites par la BBC avec David Suchet, elles sont vraiment excellentes. Je sais qu’elles passent sur TMC tous les après-midis et en soirée le vendredi. Le Noël est en tout cas un bon cru, je me régale à chaque Agatha de toute façon.
      Merci pour l’oubli, je file voir ça 😉 (tu ne m’embêtes pas du tout bien au contraire). Des bises Céline ! Au fait, une petite LC ça te dit un jour ?

      • leslivresdeceline dit :

        Ah bah j’essaierais de regarder demain sur TMC ! J’ai oublié de te demander : on peut le lire sans avoir jamais lu un Hercule Poirot de sa vie ?
        ça me ferait très plaisir de partager une lecture avec toi ! 🙂

      • Bianca dit :

        Pas besoin de les lire dans l’ordre qu’Agatha les a écrits, ça n’ôte rien à la compréhension des personnages 🙂 Il faut qu’on trouve une LC alors Céline car ça me ferait très plaisir d’en faire une avec toi !

  2. evilys2angel dit :

    Comme tu le dis si bien, David Suchet donne visage humain à notre cher Hercule Poirot. Ce qui est moins vrai, effectivement, pour Peter Ustinov (que je trouve très condescendant dans son interprétation du personnage). Bizarrement, je pensais ne pas connaître ce titre et son histoire, mais en fait si! J’en ai vu quelques adaptations. Notamment celle faite avec Antoine Duléry et le fils Collucci. Ces téléfilms sont diffusés sur France2 habituellement. Je les trouve d’ailleurs très bien fait et le duo du commissaire et de son adjoint amène une pointe d’humour très anglaise qui n’est pas négligeable.
    Je suis comme toi, quand je lis un roman d’Agatha Christie, je me laisse facilement mener par le bout du nez tout du long! Parfois, persuadée de « tenir » le coupable, je tombe des nues dans les dernières pages… Ces romans sont vraiment une lecture jubilatoire… 😉

    • Bianca dit :

      J’ai vu aussi certaines adaptations avec Duléry et Collucci, elles sont très réussies, j’ai bien aimé aussi 🙂 En tout cas c’est ça qui est bien avec Agatha Christie, on se régale et on aime se laisser mener par le bout du nez, ils sont jubilatoires, je suis bien d’accord avec toi ! Je viens de finir Une seconde avant Noël et j’ai vraiment aimé, merci pour ce bon conseil 🙂

  3. Alice dit :

    Je n’ai pas encore lu celui-ci mais il me fait bien envie! Je l’ai relis tous dans l’ordre et je n’en suis pas encore là. En attendant, je me rattrape sur les contes de Noël d’Anne Perry. 🙂

    • Bianca dit :

      J’avoue que les achètes au pif complet, au gré de mes trouvailles en librairie. Les contes de Noël d’Anne Perry seront pour l’année prochaine, je ne les ai pas malheureusement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s