Une seconde avant Noël

1851. A Cokecuttle, cité industrielle anglaise hérissées des cheminées des hauts-fourneaux couvertes de suie, Harold Gui, neuf ans, orphelin de père et de mère, survit péniblement sous les ponts en pratiquant divers petits métiers. Et pourtant…
Harold ne le sait pas encore, mais il est promis à un avenir merveilleux. Guidé par un génie invisible, il va découvrir un monde peuplé de lutins, d’arbres magiques et de rennes volants. D’extraordinaires aventures l’attendent avant de pouvoir enfin rencontrer sa destinée et devenir ce personnage à la longue barbe blanche, au costume rouge éclatant que nous connaissons tous très bien : le Père Noël…

9782266168076

auteur-éditeur-pages

Quoi de mieux que lire un conte de Noël à quelques encablures de Noël justement. Après Un chant de Noël, j’ai poursuivi le du marathon de lecture de Noël avec autre titre particulièrement de circonstance Une seconde avant Noël, dont l’auteur, Romain Sardou, s’est justement inspiré de Charles Dickens et a véritablement mis ses pas dans ceux de l’auteur victorien, jusque dans les titres de ses chapitres.

L’histoire commence quelques semaines avant Noël et la vie d’Harold Gui va bientôt changé. Le garçonnet, âgé de 9 ans, a été abandonné à la naissance et jusqu’à ce jour, a connu bien des tracas et des mésaventures. Et il ne fait pas bon être un enfant pauvre en ce 19è siècle, encore moins un orphelin, car l’on est à la merci de la méchanceté des adultes, exploité et battu sans vergogne, sans que personne n’y trouve rien à redire. Harold a pu quitter l’horrible orphelinat de Miss Parrott grâce à l’aide du Falou, un vieillard vagabond, amoureux des livres, qui se fait passer pour un honnête bourgeois et pour l’employeur du garçon aux yeux des autorités. Grâce à lui, Harold va enfin recevoir de l’affection et de l’amour et il va surtout être bercé de contes et de légendes que le vieil homme lui narre chaque jour, ce qui aura toute son importance par la suite.

Malheureusement pour Harold, le Falou meurt sous les coups de voleurs et le garçon est accusé de ce crime, il échappe de peu à la pendaison et va être envoyé dans une ferme en Ecosse, celle de maitre Parrott qui n’est autre que le frère de la directrice de l’orphelinat. Grâce à ce stratagème, le frère et la soeur détournent l’argent de l’état car cette main d’œuvre gratuite permet de faire tourner la ferme à peu de frais. Harold va donc retrouver en Ecosse des dizaines d’enfants qui vivent dans des conditions épouvantables, travaillant dur du matin au soir, dormant entassés dans la grange, au-dessus des animaux, et surtout ne mangeant pas à leur faim. Et ce quotidien va perdurer jusqu’à ce qu’Harold rencontre des lutins dans les bois près de la ferme. Ces petits êtres oubliés depuis 1000 ans vont lui permettre de changer le destin des orphelins et le sien bien sûr, puisqu’il va devenir le Père Noël.

Et l’auteur va décortiquer toute l’essence du Noël moderne : le papier cadeau, la lettre au père Noël, la fabrique de jouets, les rennes volants… tout ce qui fait la magie de Noël va prendre forme au fil des pages et on se prend à croire que tout ceci est vrai, que oui le Père Noël existe !

Romain Sardou a un vrai talent de conteur et nous livre ici un joli conte de Noël, son style tantôt amusant, tantôt poétique, tantôt enfanté, m’a ému et émerveillé. Les personnages, magiques ou non, sont très touchants, en particulier Harold, et m’ont transporté dans cette époque victorienne, pleine de promesses, mais aussi de duretés et d’inégalités sociales criantes. Les conditions de vie des enfants sont tout simplement révoltantes et m’ont mis les larmes aux yeux plusieurs fois même si l’auteur ne tombe jamais dans le pathos.

Une seconde avant Noël est un conte merveilleux auquel on a envie de croire, qui fait rêver et donne de l’espoir. A quelques jours de Noël et alors que mes enfants y croient encore, j’ai eu envie moi aussi de croire au Père Noël, le temps de cette lecture.

Ce roman, empli de la magie et l’esprit de Noël, m’a été conseillé par Evilys2angel et je l’en remercie car cette lecture a été un petit moment de bonheur. Si vous aimez les jolis contes de Noël, ceux qui ramènent tout droit en enfance, ne passez pas à côté d’Une seconde avant Noël !

heart_4

Lu en attendant Noël et dans le cadre du Challenge Victorien

Publicités

24 réflexions sur “Une seconde avant Noël

  1. evilys2angel dit :

    Tu en parles avec une telle tendresse que l’on a tout de suite envie de se plonger dans les aventures d’Harold!… Je suis contente que cette histoire t’ait plu et que la plume de Romain Sardou te soit agréable… Il a un vrai don pour planter une ambiance et on a vraiment l’impression qu’il nous parle personnellement quand on lit ces livres sur Noël… Merci pour ce joli billet 🙂

    • Bianca dit :

      Romain Sardou a un talent de conteur indéniable, j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire, cette atmosphère et ce bel esprit de Noël ! Merci encore pour la découverte 🙂 Je vais maintenant lire Sauver Noël

    • Bianca dit :

      Je l’ai commencé ce matin, c’est la suite d’Une seconde avant Noël mais si tu ne l’as pas lu, ça ne gêne pas la lecture, il peut être pris séparément.

  2. A-Little-Bit-Dramatic dit :

    Je l’ai lu en décembre dernier (pour coller à l’ambiance du bouquin, quoi de mieux ?) et je l’ai fini le 24…si j’avais voulu le faire, je n’aurais peut-être pas réussi… 😀 En tous cas, je ne suis pas forcément familière de ce genre de livres mais j’ai beaucoup aimé, le style comme l’histoire. Une belle découverte.

    • Bianca dit :

      Moi aussi je l’ai lu au moment de Noël, j’étais vraiment dans l’ambiance et j’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur, comme pour toi, ce fut une très belle découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s