Bilan de lecture : janvier 2013

Si le mois de décembre fut un mois riche en lecture et cerise sur le gâteau, de bien jolies lectures, je ne peux pas en dire autant pour janvier ! J’ai terminé 2012 en beauté et je démarre mal 2013, fichtre !! J’affiche 9 livres au compteur, c’est ma moyenne là-dessus rien à dire, non c’est sur le choix des romans qu’il y a maldonne, pas sur tous je vous rassure tout de suite, mais dans l’ensemble je ne suis pas très satisfaite.

Au menu de ce mois de janvier, un romans policier, dont je vous ai épargné, car j’avoue que je n’avais pas envie de perdre mon temps à vous faire une chronique sur une telle daube (pardon pour ce vilain mot mais je ne vais pas me cacher derrière mon petit doigt) : Sans un adieu d’Harlan Coben. Il s’agit ici de la réédition du premier roman de l’auteur, habitué aux best-sellers, et qu’il n’a pas eu envie de relire nous prévient-il dans sa préface, inutile en effet de perdre un peu de son précieux temps vu qu’il était sûr d’en vendre des kilos. L’histoire est tellement mauvaise, les personnages caricaturaux, on se croirait dans un soap-opera, vous voyez le genre ? Quant au suspens, il n’y en a pas, tout est cousu de fil blanc, un très mauvais roman. C’est mon second de l’auteur et comme le premier m’avait laissé vraiment dubitative, je me demande si certains de ses livres valent la peine d’être lus, si vous avez la réponse, je vous remercie sinon j’arrête les frais avec l’auteur, bien que j’en ai encore un dans ma PAL.

Côté historique, j’ai été déçue par La dame en noir de Susan Hill. Le roman est plaisant à lire, rien à redire de ce côté-là, par contre le suspens et l’épouvante n’étaient pas au rendez-vous. Un roman qui reprend les codes des romans gothiques avec mort brutale, fantôme, meubles qui bougent, etc. Une trame effectivement parfaite pour un film angoissant mais la lecture est toute autre. Je n’ai malheureusement pas ressenti la peur de notre héros, pauvre Arthur, bien attachant par ailleurs, qui doit faire face aux apparitions. L’auteure n’aurait pas du essayer de nous faire peur car elle n’y réussit guère, dommage ! J’ai été en revanche séduite par Le manoir du Marais de Florence Warden et par sa naïve héroïne, Violet Christie. Le roman, paru en 1883, met en scène une jeune institutrice, oie blanche par excellente. Dans cette histoire, Violet va découvrir l’amour mais aussi les mystères qui entourent Les Sureaux et ses habitants. Un roman délicieux que je vous recommande.

Passons maintenant aux classiques, ce mois-ci j’ai lu Anna Karenine de Leon Tolstoï. Un roman fleuve et un destin de femme hors du commun, celle d’une amoureuse qui ose tout abandonner pour vivre son amour pleinement et qui en sera bien mal récompensée. C’est un roman sur l’amour et sur le couple au fond très moderne, pas du tout daté, et qui nous parle encore à nous lectrices du 21è siècle avec force. Si la trame du récit est le destin d’Anna, qui va se nouer et se dénouer dans une gare, il met aussi en scène de multiples personnages plus ou moins secondaires qui représentent eux aussi d’autres facettes du couple. Un roman qui ne se lit pas si facilement que ça mais qui reste passionnant. J’ai d’ailleurs entrecoupé ma lecture avec un roman de fille, histoire de me détendre un peu, grave erreur ! Un baiser, l’addition ! est un mauvais roman de chick lit. Et dire qu’en plus, elles s’y sont mises à deux pour nous narrer les aventures d’Erin Edwards, pistonnée pour entrer en tant que  serveuse à la Roulette, un restaurant français de Madison Avenue à la clientèle très sélecte, après son licenciement. Là aussi, l’histoire et les personnages sont on ne peut plus caricaturaux, rien n’est drôle, bref je l’ai déjà oublié. J’ai également lu un autre classique qui m’a beaucoup plus Inconnu à cette adresse de Katrin Kressmann Taylor. Ce roman épistolaire et visionnaire, paru en 1938, décrypte en quelques lettres la montée du nazisme et le lavage de cerveau infligé au peuple allemand. Un livre fort et inoubliable qu’il faut lire !

Autres déceptions : Je vais passer pour un vieux con de Philippe Delerm, l’auteur nous décortique ici 42 phrases qu’on entend trop souvent du type « j’étais pas né », « quand on est dedans elle est bonne », « c’est vraiment par gourmandise », etc. Ca se lit vite mais ça s’arrête là, je n’ai pas été séduite par les explications de l’auteur ni par le choix des phrases. Tous les matins du monde de Pascal Quignard est aussi une rencontre ratée. J’ai tellement aimé le film que lire le roman allait être une source de plaisir pour moi, il n’en a rien été, au contraire, je me suis ennuyée ferme.

Heureusement, j’ai tout de même eu un joli coup de coeur pour un roman jeunesse Ne t’inquiète pas pour moi. C’est aussi un roman épistolaire mais d’un genre nouveau puisque les protagonistes du roman n’écrivent pas des lettres mais sur des post-it, dans l’urgence du quotidien. J’ai beaucoup aimé ce roman qui est aussi mon premier coup de cœur de l’année, un récit plein de douceur et d’amour, de tendresse infinie entre une mère et sa fille, que je vous invite vraiment à lire.

J’en ai profité également pour vous parler de lectures faites en 2012 mais non chroniquées. Sauver sa peau de Lisa Gardner, un honnête thriller qui tient bien en haleine mais qui pêche par une fin un peu trop abrupte à mon goût pour être parfait. Tout au long du livre, on suit la quête de l’héroïne, Annabelle, à la recherche de sa propre identité et de réponses sur ses multiples déménagements et identités différentes. Dans un autre genre, A l’ombre de la guillotine d’Anne Perry, nous entraine dans le Paris révolutionnaire, au moment de l’exécution de Louis XVI. Plus connue pour ses romans victoriens, Anne Perry signe ici un bon polar historique, somme toute plutôt bien ficelé et que je vous recommande si vous aimez la Révolution Française ou si vous souhaitez vous familiariser avec cette période troublée de notre histoire. Enfin, si vous vous intéressez aux demi-mondaines de la Belle Epoque, Les princesses de Paris, est pour vous. Dans cet ouvrage, l’auteur revient sur ces cocottes qui ont ruiné des familles entières avant de finir elles-mêmes dans le dénuement le plus total.

J’espère que le mois de février sera l’occasion de belles découvertes !

Publicités

24 réflexions sur “Bilan de lecture : janvier 2013

  1. lilibulle dit :

    Cela fait un peu plus d’un mois que je lis ton blog, que j’aime beaucoup, tant au niveau du choix de tes livres (du classique et du contemporain, joli mélange) qu’au niveau de la rédaction de tes billets. Et comme j’adore la lecture … Harlan Coben, pour moi, ce ne sont pas de bons livres. Très caricaturaux dans leur ensemble (enfin bon, rien n’égalera jamais Agatha Christie dans mon esprit 😉 ). De mon côté, j’ai fait de jolies découvertes ce mois-ci : « Une odeur de gingembre », que j’ai refermé déçue qu’il soit déjà fini, déçue de quitter son héroïne et avec une boule au ventre tellement j’ai trouvé ce livre bien écrit, fin et poignant. J’ai lu (50 ans après tout le monde) « le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » que j’ai trouvé vraiment très drôle. Je suis en train de finir « Artemisia » d’Alexandra Lapierre, que j’aime beaucoup à ma grande surprise (j’avais un peu peur du style de l’auteur mais ça va) et qui m’apprend beaucoup de choses sur la peinture de la fin de la Renaissance italienne.

    • Bianca dit :

      Merci pour ton commentaire Lilibulle, je suis très touchée et heureuse que mon blog te plaise ! Comme toi, je suis une admiratrice d’Agatha Christie, et les polars contemporains me déçoivent plus souvent qu’ils m’enchantent. Une odeur de gingembre est sur ma LAL tout comme Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire que je n’ai pas lu non plus, je l’ai tellement vu sur les blogs que ça m’a coupé provisoirement l’envie de le lire ! Bonne fin de week-end 🙂

  2. Lou At Myloubook's dit :

    Un bien beau bilan d’auteurs variés, malgré ces déceptions. Je t’envie ce nombre moyen de 9 lectures car avec mon job actuel je n’arrive plus à tenir mon rythme de 8 -10 livres par mois et c’est une grosse frustration ! Tu me remets en mémoire « A l’ombre de la guillotine », dans ma PAL depuis une éternité !

    • Bianca dit :

      Je te rassure, sur les 9, mis à part Anna Karénine, les autres romans étaient courts ! Mais c’est vrai que c’est ma moyenne, j’ai pourtant l’impression de peu lire, essentiellement le soir et le week-end !

    • Bianca dit :

      Je t’avoue qu’en fin de mois j’ai eu un coup de déprime devant tant de déceptions ! J’espère que février me réserve de belles surprises 🙂

  3. Missbouquinaix dit :

    Effectivement j’avais été déçue par le roman Tous les matins du monde, alors que le film est tellement beau …

    Déçue également par le dernier Delerm, qui n’apporte pas grand chose …

    Enfin heureusement que tu as lu du classique, ça semble relever le niveau de ton mois ! Allez ça sera mieux en février … 🙂

    • Bianca dit :

      Heureusement qu’il reste les classiques pour relever le niveau, je suis bien d’accord avec toi ! je vois que je ne suis pas la seule à être déçue par le Delerm et Tous les matins du monde, ça console un peu 🙂

    • Bianca dit :

      ça vaut toujours le coup de lire de toute façon, j’aurais préféré que tous soient de la qualité de ces classiques mais bon force m’est de constater que je n’ai pas que des chefs d’oeuvre dans ma PAL !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s