L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

Dans la Barcelone de l’après-guerre civile, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant est ainsi convié par son père à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y  » adopter  » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets  » enterrés dans l’âme de la ville  » : L’Ombre du vent.

l-ombre-du-vent-carlos-ruiz-zafonauteur-éditeur-pagesJ’ai découvert Carlos Ruiz Zafon l’été dernier, lorsque j’ai lu Le jeu de l’ange. J’ignorais alors que ce roman faisait partie de la trilogie du Cimetière des livres oubliés, et j’ai donc lu le second volet avant le premier, ce qui n’est pas dérangeant en soi puisque les trois livres ont un début et une fin qui leur sont prores et peuvent se lire séparément. Cette première incursion dans l’univers imaginé par l’auteur espagnol m’ayant plu, même si elle n’est pas exempte de défauts et de reproches, j’ai sauté sur l’occasion lorsque Céline m’a proposé de lire L’ombre du vent, réputé meilleur que Le Jeu de l’ange. Meilleur, il l’est incontestablement et j’ai été emportée dans la Barcelone de l’après guerre-civile, totalement happée par l’histoire de Daniel Sempere et de Julian Carax, que je l’ai lu en 3 jours !

Ces deux premiers volets sont à la fois très différents mais aussi très semblables, même si Le jeu de l’ange est bien plus sombre et inquiétant que ne l’est L’ombre du vent. Ils offrent des similitudes car on y retrouve Le cimetière des livres oubliés, la librairie Sempere, la maison hantée, la figure de l’écrivain maudit, des drames, des meurtres et du sang, un incendiaire et une pointe de fantastique.

Daniel Sempere n’est qu’un garçon de 10 ans lorsque nous faisons sa connaissance. Orphelin de mère, décédée alors qu’il n’avait que 4 ans, il vit avec son père, veuf inconsolable, au-dessus de la librairie familiale. Un soir, son père l’emmène au Cimetière des livres oubliés, lieu magique et labyrinthique, regorgeant de livres poussiéreux qui ne demandent qu’à sortir de leur oubli. Sur place, Daniel comme son père avant lui, doit choisir un de ces livres et jurer de le garder toute sa vie. Il repart avec  « L’ombre du vent » de Julian Carax, un auteur méconnu, décédé plusieurs années auparavant. Ce livre va changer sa vie et le mener à enquêter sur Carax, un écrivain mystérieux qui le fascine, d’autant plus qu’un homme s’acharne à détruire par le feu ses romans.  Daniel va se passionner pour ce roman et son auteur et on va arpenter Barcelone et suivre ces pas pendant plus de 600 pages, dans cette Espagne franquiste et violente. Il va se faire un ennemi redoutable : l’inspecteur Fumero, qui sème morts et terreur sur son passage, mais il va aussi pouvoir compter sur des amis aussi pittoresques qu’attachants, comme Fermin Romero de Torres, Federico Flavia, Gustavo Barcelo, Bernada et bien entendu son père.

Roman à double intrigue, avec d’un côté la vie de Daniel et de l’autre, celle de Julian Carax, qu’il arrive à reconstituer grâce aux témoignages de proches qui l’ont bien connu. On suit les différents protagonistes à travers une succession de péripéties, de rebondissements et de coups de théâtre que j’ai trouvé malgré tout un peu trop téléphonés, je les ai vus venir de loin et je n’ai pas été surprise, dommage car j’adore lorsque l’auteur me mène par le bout du nez. Sans rien vous dévoiler de l’intrigue, il faut lire L’ombre du vent, je peux néanmoins vous dire que Daniel va finir par se rendre compte que sa vie et celle de Carax, sont parallèles et sont des exacts reflets d’un jeu de miroirs dans lesquels passé et présent se reflètent parfaitement.

L’ombre du vent n’est pas un coup de coeur ni un chef d’œuvre à mes yeux mais un bon roman, foisonnant, à la fois romantique et rocambolesque, humaniste, drôle et émouvant, un page turner efficace, à la manière des romans feuilletons du 19è siècle, qui happe et tient en haleine ses lecteurs. Je lirais à nouveau Carlos Ruiz Zafon, c’est sûr, j’aime beaucoup son univers et son amour des livres.

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Céline et  des challenges Le tour du monde en 8 ansABC Babelio 2012-2013 et A tout prix (prix Michelet 2005) :

tour-du-monde-1     critiquesABC2013      a-tous-prix

Publicités

48 réflexions sur “L’ombre du vent – Carlos Ruiz Zafon

  1. Céline dit :

    J’attendais ton avis pour publier le mien comme je n’étais sûre que tu l’ai terminé aujourd’hui.
    Je suis ravie que tu ai passé un très bon moment avec ce roman. J’aimerais maintenant lire Le prisonnier du ciel mais je vais attendre qu’il sorte en poche !

    • Bianca dit :

      Oh c’est trop gentil, tu as vu j’ai été vite à le lire parce que je voulais absolument être dans les délais, j’ai lu la moitié entre vendredi et samedi et la seconde moitié hier, il faut dire que j’étais bien mordue ! On lire le 3è volet ensemble, dès qu’il sortira en poche en effet 🙂

      • Céline dit :

        Oui tu as été drôlement vite ! 🙂 mais ça ne m’étonne pas car c’est un livre plutôt prenant. Je pense qu’on a quelques mois devant nous avant la sortie en poche de la suite.

      • Bianca dit :

        Très prenant en effet ! Il est paru en 2012 alors je pense qu’on a de la marge avant la sortie poche en effet 🙂

  2. lilibulle dit :

    J’ai largement préféré l’ombre du vent au jeu de l’ange. Je n’ai pas du tout accroché avec le deuxième opus et du coup, je n’ai pas eu envie de lire le troisième. J’avais tellement aimé le premier que ma déception a été à la hauteur de mon enthousiasme.

    • Bianca dit :

      Je te comprends, comme je l’ai lu dans le sens inverse, Le jeu de l’ange ne m’a pas déçue car je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, mais maintenant que j’ai lu les deux, je comprends que la grande majorité des lectrices jugent meilleur le premier volet, c’est mon cas aussi !

  3. Emma dit :

    Oh ! Tu l’as déjà terminé ? Tu l’as dévoré celui-ci, ce qui est plutôt très bon signe !

    J’ai découvert la plume de Carlos Ruiz Zafon il y a peu, par ses romans « jeunesse » car je ne me sentais pas très motivée pour attaquer cette trilogie. J’étais surtout curieuse de rencontrer cet auteur, adoré ou détesté (certains lecteurs hurlent à l’arnaque, concernant « Le Jeu de l’ange » pour une histoire de nombre de pages, par exemple… Etrange). Toute cette polémique avait tendance à me refroidir.
    J’ai donc lu « Le Prince de la brume », « Marina », et « Les lumières de septembre ». Dans les trois romans, se sont exactement les mêmes thèmes qui se recoupent, ce qui devient assez… agaçant mais, surtout, donne une drôle d’image de cet auteur qui semble prisonnier de son propre monde, incapable d’imaginer d’autres personnages, d’autres intrigues : il retravaille toujours les mêmes motifs.
    Néanmoins, si j’ai trouvé « Le Prince de la brume » -son tout premier roman- mauvais, j’ai été envoûtée par « Marina », un véritable coup de coeur, donc je ne nie pas un certain talent !

    Je me permets de te mettre le lien vers mes billets, publiés sur mon ancien blog, si cela t’intéresse d’y jeter un oeil :
    http://vilainefifi.canalblog.com/archives/2013/04/28/27024131.html

    Quoi qu’il en soit, je pense sincèrement lire ses autres romans dès cet été. Et comme celui-ci semble vraiment prenant (ton billet est très alléchant), je ne pense pas connaître de difficulté à aller au bout de ma lecture !

    Sinon, t’ai-je dit que j’ai acheté ce week-end « L’Agence » de Lorraine Fouchet ? La quatrième de couverture est décidément très séduisante pour un roman estival et réconfortant.

    Mille bises ma chère Bianca 🙂

    • Bianca dit :

      Je l’ai lu très vite, surtout parce que je voulais être dans les temps pour ma LC, mais comme il est prenant ça n’a pas été dur de ne pas le lâcher ! Ce que tu me dis sur Zafon est ce que je craignais, car il y a un air de déjà vu entre L’ombre du vent et Le jeu de l’ange, ce que je pouvais comprendre vu qu’ils se placent dans une trilogie, par contre si c’est la même chose pour ces autres livres, c’est dommage. Je lirais ce 3è volet et Marina puisque tu as été envoûtée il devrait me plaire aussi, merci pour ton éclairage ma petite Emma.
      Je pense lire L’Agence cet été mais je ne sais pas quand car je dois programmer mes dates de vacances, si tu souhaites le lire avec moi, ce sera avec plaisir. Plein de bises et belle journée très chère Emma 🙂

      • Emma dit :

        Je suis bien contente si j’ai pu t’apporter quelques informations concernant cet autre pan de l’univers zafonien, même si -malheureusement- je confirme certaines de tes craintes qui ne jouent pas en faveur de l’auteur…
        Mais tu as raison de poursuivre la trilogie, je te suivrai probablement de près ! Et surtout de donner sa chance à Marina !
        Quant à « L’Agence », ta date sera la mienne 🙂
        Mille bises ma petite Bianca.

      • Bianca dit :

        Je suivrais tes conseils Emma 🙂 Pour L’Agence, je te propose août,je pense que c’est un bon mois pour lire un roman estival, qu’en dis-tu ? On part sur un lundi si ça te convient : le 5 ou les lundis suivants, dis-moi ! Bises ma petite Emma 🙂

  4. lectureetcie dit :

    J’ai passé un excellent moment avec ce livre, l’auteur est un formidable conteur, même si je pense comme toi qu’il ne s’agit pas là d’un chef d’oeuvre.

  5. maghily dit :

    Je suis contente que ce roman t’ait plu ! 🙂

    Je l’avais également adoré et dévoré quand il était sorti. Il m’avait donné envie d’aller découvrir Barcelone ! 🙂

    Je n’ai pas lu le troisième volet. Par contre, comme beaucoup j’avais été un peu déçue par Le Jeu de l’ange (que j’avais bien aimé mais beaucoup moins que le premier !).

    • Bianca dit :

      Le jeu de l’ange est plus sombre et inquiétant, je n’ai pas aimé la fin, totalement tirée par les cheveux mais comme c’était mon premier Zafon et que je ne savais pas à quoi m’attendre, je n’ai pas été déçue, mais j’ai nettement préféré L’ombre du vent, comme toi 🙂

    • Bianca dit :

      C’est vrai et c’est pour cela que ça plait autant aux lecteurs et aux lectrices, les livres et les écrivains sont très présents dans ces deux premiers volets

  6. Laure dit :

    C’est un auteur que je veux lire depuis que j’avais offert un de ses livres à ma mère et qu’elle avait adoré. Depuis elle en a lu d’autres mais pas moi encore 😀
    Bisous et bonne soirée ma Bianca 😀

    • Bianca dit :

      Des deux que j’ai lus, je te conseille celui-ci, tu y passeras un bon moment de lecture, l’été me semble tout à fait idéal ! Bisous ma Laure et belle journée, ici grand soleil 🙂

  7. George dit :

    Il reste mon préféré parmis les 3 que j’ai lus de lui, disons qu’à force il a tendance à raconter toujours un peu la même histoire.

      • Bianca dit :

        J’ai l’impression qu’en effet les histoires sont assez semblables, je me suis dit dès les premières pages, ça a un air de déjà vu, mais comme cela fait partie d’une trilogie ça a aussi du sens qu’il y ait des similitudes, à voir donc 🙂

  8. hollygoli dit :

    Je l’ai lu l’an passé car ma mémé me l’avait prêté. J’ai passé un très bon moment en le lisant. Après je ne connais pas ses autres romans alors pourquoi pas tester.

  9. Emmanuelle dit :

    C’est étrange mais ce livre ne m’a pas enchanté lorsque je l’ai lu… je n’ai pas détesté, non! Je me suis juste profondément ennuyée et me suis arrêtée quelque part entre la moitié et la fin.

    Mais à force de lire des avis positifs, je me dis qu’un jour où l’autre, il faudra que je le tente à nouveau…

    Je suis en tout cas heureuse de te découvrir à travers tes billets!

    • Bianca dit :

      Tu ne l’as peut-être pas lu au bon moment, ça arrive parfois, l’univers ne te plait peut-être pas non plus, ce n’est pas parce qu’il y a plein d’avis positifs, qu’il est obligé de te plaire, en ce qui me concerne je l’ai dévoré. Réessaye un jour si tu en as envie mais seulement si tu en as vraiment envie ok ? Tout le monde n’est pas obligé de lire et d’aimer Zafon 🙂

  10. Claire dit :

    J’avais adoré comme toi ce roman. Une fois entamé, il m’était difficile de le quitter!
    Je n’ai rien lu d’autre de cet auteur. Mais normalement, avec Fanny, on doit découvrir au mois d’août le jeu de l’ange ensemble.

  11. metaphorebookaddict dit :

    Ah encore un qu’il faut que je sorte de ma PAL, ton blog m’oblige à me rendre compte que je devrais aller lire 🙂

  12. netherfieldpark dit :

    Je n’ai jamais lu de Zafon, mais je lis partout de très bon avis sur ses romans. J’ai Le jeu de l’ange dans ma PAL que je vais lire en LC avec Claire en aout. Affaire à suivre! 😉

  13. chapitreonze dit :

    Un gros coup de coeur pour moi ! Mais je ne suis pas sûre de lire Le jeu de l’ange car j’ai entendu, comme tu le dis, qu’il n’est pas aussi bien. A voir…

  14. Meuraie dit :

    J’ai trouvé ce livre vraiment sympa, un joli conte moderne qui nous emporte!
    Je ne savais pas qu’il faisait parti d’une suite, je vais donc aller à la recherche des suivants rapidement!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s