Rutland Place – Anne Perry

Appelée à la rescousse par sa mère pour résoudre un vol de collier, Charlotte Pitt s’immisce dans les affaires de Rutland Place… sans se douter que de menus larcins peuvent cacher des secrets pour le moins compromettants, et finir dans le sang ! Entre chantage, empoisonnement et petits crimes entre amis, la ténacité de Charlotte Pitt pourrait s’avérer dangereuse.

rutland-place-anne-perryauteur-éditeur-pagesA chaque mois, son Anne Perry ! Après avoir beaucoup aimé en juin Resurrection Row, je me suis plongée dans la lecture de Rutland Place, me réjouissant par avance de retrouver Charlotte et Thomas Pitt pour une nouvelle enquête. Si Le mystère de Callander Square, Le crime de Paragon Walk et Resurrection Row, rentraient dans le vif du sujet avec d’emblée la découverte de cadavres, le cinquième volume de la série est en revanche long à démarrer. Nous retrouvons Thomas, Charlotte, enceinte de son second enfant, ses parents dont on avait fait la connaissance dans L’étrangleur de Cater Street, Paul Alaric, découvert dans Le crime de Paragon Walk et sa soeur Lady Emily Ashworth. Anne Perry en profite pour introduire Gracie, la petite bonne des Pitt, que l’on retrouvera ensuite dans tous les volumes, un personnage qui va prendre de l’épaisseur et de l’importance au fur et à mesure des enquêtes mais nous n’en sommes pas là. Charlotte reçoit un beau matin une missive de Caroline Ellisson lui demandant son aide. Sa mère est aux abois car elle s’est fait dérober un pendentif à médaillon qui contenait la photo, non pas d’Edouard Ellisson son mari, mais de Paul Alaric, l’un de ses voisins, pour qui elle a clairement un grand faible (et c’est un doux euphémisme !).

Nous sommes une nouvelle fois au cœur d’un quartier chic et huppé de la capitale britannique : Rutland Place, là même où résident les Ellisson qui y ont emménagé après la mort de Sarah, leur fille ainée, assassinée dans le premier volume, L’étrangleur de Cater Street. Caroline demande l’assistance de Charlotte pour retrouver le médaillon et démasquer le voleur afin que tout Rutland Place et son mari continuent d’ignorer les sentiments qu’elle porte à son voisin français. D’autres vols ont eu lieu dans le voisinage et Caroline se sent constamment épiée, au point de vivre rideaux tirés une grande partie de la journée. De tea time en visites, Charlotte va rencontrer les résidents de Rutland Place mais malgré sa bonne volonté, son intelligence et sa sagacité, son enquête piétine. Notre héroïne va d’ailleurs appeler sa soeur Emily à la rescousse et demander conseil à son mari, qui lui dit de ne pas s’en mêler, conseil qu’elle va s’empresser de ne pas suivre. Il ne va pas seulement être question de vol dans Rutland Place mais aussi de meurtre puisque l’une des voisines de Caroline va trouver la mort, empoisonnée à la belladone : suicide ou meurtre ? Telle est la question à laquelle Thomas devra trouver la réponse, pressé comme toujours par sa hiérarchie de clore son enquête dans les meilleurs délais.

Cette nouvelle enquête fait la part belle à Charlotte qui est la véritable héroïne de cet opus. Loin de souffrir des fameuses nausées du premier trimestre de grossesse, elle mène l’intrigue de bout en bout, et c’est agréable de la retrouver aussi active. Malheureusement, j’ai trouvé pour ma part que ce récit était bien long à démarrer et que l’intrigue policière se réduisait ici à peau de chagrin. Anne Perry revient énormément sur les conventions et l’intrigue policière passe ici au second plan, Thomas se contentant cette fois-ci d’apparitions liées aux interrogatoires des habitants. Pour moi, ce cinquième opus est une petite déception, il manque de souffle et se traine un peu en longueur mais c’est toujours un bonheur de replonger dans cette Angleterre victorienne et de retrouver les protagonistes principaux. Heureusement l’assassin n’est pas celui qu’on croit et Anne Perry sait ménager les fausses pistes pour conserver son suspens jusqu’au bout. Vivement le tome 6 !

heart_3

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Fanny, Claire, Sybille et Céline, et des challenges La plume au féminin édition 2013, God save the livre édition 2013, Anne Perry, Challenge Victorien 2013British mysteries et Polars Historiques :

        anneperry2-copie-1    challenge-victorien-2013    2168108069.2   

Publicités

26 réflexions sur “Rutland Place – Anne Perry

  1. Soie dit :

    Il me semble l’avoir lu, mais comme il y a longtemps, je n’en suis plus très sûre. Il me semble que j’avais bien aimé mais l’enquête servait plutôt de prétexte à une sorte de peinture de moeurs (je ne sais pas trop comment expliquer sans trop en dire, et je ne suis pas sûre de ne pas confondre)
    J’étais arrivée assez loin dans la série, puis j’ai eu envie de changer un peu.
    Je vais en présenter à nouveau quelques uns, mais pas tous, et je vous rattraperais pour le rdv d’aout.

    • Bianca dit :

      Tu as de bons souvenirs Soie, ici l’intrigue policière est clairement au second plan, j’ai trouvé ce parti pris dommage car nous sommes tout de même dans une série policière. Comme toi, j’avais lu plusieurs tomes il y a des années et je m’étais lassée car j’espaçais trop mes lectures, du coup je n’étais plus dans l’ambiance. Contente que tu te joignes à nous pour les prochains tomes en tout cas 🙂

    • Bianca dit :

      Callender Square était très bon, tu as bien raison de continuer la série des Pitt, elle en vaut la peine. Lis-les bien dans l’ordre, c’est important !

  2. Asphodèle dit :

    Il fait partie de ceux que j’ai bien aimé à cause aussi de la mère de Charlotte qui se rebelle !!! 😉 J’ai toujours aussi envie de m’y remettre mais pas en ce moment, hélas !:( Après mes obligations, je vais attaquer le 5ème pour me détendre !!!:) )

    • Bianca dit :

      On va retrouver Caroline Ellisson un peu plus loin et elle va continuer à se rebeller d’ailleurs 😉 Si un jour tu souhaites te joindre à nous, n’hésite pas Aspho !

  3. Jeanmi dit :

    Dans les fondamentaux du polar, il a deux chapitres qui à eux seuls doivent prendre, en temps d’écriture, au moins le 1/3 du total. Ce sont le premier et le dernier, le reste doit surprendre en permanence, sans pour autant être du remplissage. Finalement le polar n’est pas un genre mineur et si facile à écrire que certains le croient…

    • Bianca dit :

      Je suis bien d’accord, je pense même que le roman policier est le genre le plus difficile à écrire : savoir ménager le suspens tout au long du récit, multiplier les fausses piste et faire un final de haut vol, c’est de l’art !

  4. Syl. dit :

    Je me demande comment fait l’auteur pour garder son rythme. C’est sûr qu’ils ne peuvent pas être tous excellents !
    Lien pris Miss Bianca !

    • Bianca dit :

      Je suis d’accord avec toi Syl, Anne Perry a une telle production, que tous ne peuvent pas être d’excellents crus mais celui-ci est loin d’être mauvais même si je le trouve en-dessous des précédents !

  5. Claire dit :

    Je n’ai pas accroché à ce volume de la série. L’intrigue policière ne m’a pas emballée et les personnages secondaires manquaient de caractère selon moi. A l’exception du beau Paul Alaric…Je sens qu’on le recroisera prochainement.
    Vivement le tome 6 pour oublier la déception de celui-ci!

    • Bianca dit :

      L’intrigue policière n’est en effet pas à la hauteur, ça dépend vraiment des tomes, la peinture sociale prend parfois presque toute la place

    • Bianca dit :

      J’espère aussi mais comme je le disais à Claire, certains tomes font la part belle à la peinture sociale et l’intrigue policière est en retrait ! Bises Céline, je file te lire

    • Bianca dit :

      L’intrigue policière est presque inexistante et les personnages pas très intéressants et j’espère que ce tome te plaira davantage qu’à moi en tout cas !

  6. Sybille dit :

    J’ai adoré cet opus !! Encore plus que les précédents je crois lol ! Je mets en ligne mon avis demain, je suis désolée d’avoir été aussi longue mais des soucis de blog m’ont obligé à changer d’hébergeur…!

    • Bianca dit :

      J’en suis ravie ! En ce qui me concerne, je le trouve vraiment moins bon que les autres mais c’est aussi l’intérêt des LC, vivement le prochain tome Sybille et ravie d’avoir partagé cette lecture avec toi 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s