Mort à Devil’s Acre – Anne Perry

Le corps émasculé d’un médecin d’apparence respectable est retrouvé dans le quartier mal famé de Devil’s Acre. Thomas Pitt, appelé pour mener l’enquête, découvre que ce crime abominable est semblable au meurtre d’un autre homme découvert quelques jours auparavant. Mais le lien entre les deux hommes semble inexistant. Les choses ne s’arrangent pas quand le corps d’un Lord est retrouvé à son tour.

mort-a-devil-s-acre-anne-perryauteur-éditeur-pagesOn se retrouve comme chaque début de mois avec une nouvelle enquête signée Anne Perry. Après le très bon cadavre de Bluegate Field  lu en août, place au septième opus de la série Thomas et Charlotte Pitt, Mort à Devil’s Acre. L’enquête cette fois-ci a pour décor le quartier mal famé de Devil’s Acre, arpent du diable in french in the text, haut lieu de la prostitution londonienne. Comme dans Resurrection Row, Le mystère de Callander Square, Le cadavre de Bluegate Fields et Le crime de Paragon Walk, cette nouvelle enquête démarre sur les chapeaux de roue avec la découverte du cadavre d’un homme émasculé à l’entrée d’un abattoir. La victime n’est pas un pauvre hère vivant dans le quartier, mais un homme soigné, docteur de son état et bien loin de son domicile londonien. Lorsque Thomas Pitt est appelé sur les lieux du meurtre, il apprend qu’il s’agit de la seconde victime poignardée et émasculée en une semaine. Il pense alors que l’enquête va échoir au policier chargé du premier meurtre, celui de Max Burton, l’ancien valet des Ballantyne, reconverti en tenancier de maisons closes réservées à une clientèle particulièrement huppée. Il n’en sera rien et il se retrouvera rapidement avec d’autres meurtres avec le même mode opératoire sur les bras. Comme toujours, son divisionnaire Athelstan, le presse de trouver le responsable, d’autant que cette série d’homicides fait les gros titres des journaux.

L’autopsie révèle qu’Hubert Pinchin, comme les autres victimes, était sans doute vivant lors de l’émasculation, ce qui ajoute à l’horreur de la situation. Il sera beaucoup question de prostitution féminine, masculine et de pédophilie dans ce 7è tome, pratiques scandaleuses voire fermement condamnées (pour les deux dernières) par la société victorienne, l’homosexualité est même interdite et passible de prison. Pitt découvre rapidement que les victimes fréquentent les lupanars de Devil’s Acre et que certaines femmes de la grande bourgeoisie, se prostituent par ennui et par galanterie ! Je regrette que le thème de la prostitution, déjà sujet central du volume précédent, tienne aussi la vedette ici. J’ai trouvé ce thème redondant et j’avoue qu’il m’a un peu lassée.

Comme toujours, ce 7è tome est l’occasion de retrouver Thomas, Charlotte, sa soeur Emily, qui comme toujours se mêleront de l’enquête au grand dam de Pitt, mais aussi lord Ashworth, le mari d’Emiliy, et Grace, la petite bonne des Pitt qui n’aime pas que sa maitresse mène l’enquête. D’autres personnages, croisés dans Le meurtre de Callander Square, font aussi leur retour : Alan Ross, désormais mal marié à Christine Ballantyne, qui s’ennuient dans leur mariage, mais aussi le Général Ballantyne et sa femme Lady Augusta. Anne Perry en profite pour aborder une nouvelle fois les travers de la haute société britannique, la position sociale des femmes bourgeoises et aristocrates, qui n’ont droit à aucun divertissement et doivent consacrer leur temps aux bonnes œuvres et aux visites, la misère épouvantable des femmes et des enfants des quartiers pauvres, contraints à la prostitution pour survivre.

J’ai trouvé, contrairement aux autres enquêtes, que Thomas et Charlotte étaient plus en retrait, ce que je regrette, le général Ballantyne et ses sentiments pour Charlotte prennent beaucoup de place dans le récit et je préfère nettement lorsque c’est Pitt qui tient la vedette. De plus, je n’ai pas aimé le rôle joué par Charlotte, que j’ai trouvé loin de son personnage. Ce septième opus n’est pas le meilleur mais heureusement Anne Perry sait comme toujours ménager les fausses pistes pour conserver son suspens jusqu’au bout. Vivement le tome 8 !

heart_3

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Fanny, Claire, Sybille, Mad Cat et Céline, et des challenges La plume au féminin édition 2013, God save the livre édition 2013, Anne Perry, Challenge Victorien 2013British mysteries et Polars Historiques :

        anneperry2-copie-1    challenge-victorien-2013    2168108069.2   

Publicités

30 réflexions sur “Mort à Devil’s Acre – Anne Perry

  1. Asphodèle dit :

    Ha lalala, il faut que jer etrouve du temps pour me remettre à ma chère Anne Perry mais l’été a été scandaleusement pauvre en lectures et du coup je suis en retard pour les livres de la rentrée, je vais donc devoir attendre encore un peu !!! 😦

      • Asphodèle dit :

        Bianca je sais je sais mais je ne m’engage plus, j’ai eu trop d’imprévus ces derniers temps qui ont saboté mon planning ! 😦 Merci à toi en tout cas… 🙂

  2. Cla dit :

    J’ai tenté de lire Anne Perry il y a quelques années, avec le sentiment d’être totalement passée à côté. Mais j’avoue que tu me donnes très envie de m’y remettre! Bises

  3. Céline dit :

    Je n’ai pas été gêné autant que toi par la redondance des sujets. J’espère que Charlotte sera à la hauteur de nos espérances dans le prochain tome ! Bises

  4. amosme dit :

    J’aime beaucoup Anne Perry également, particulièrement les aventures de M. et Mme Pitt ! Mais je ne les lis pas dans l’ordre, ce qui fait que pour le moment, je n’ai pas trouvé de redondance entre deux volumes. J’avais bien aimé cet opus et j’apprécie beaucoup le « trio » que forment Emily, Charlotte et Lady Vespasia. Les échanges entre Charlotte et certains membres de la haute société londonienne sont souvent un délice ! J’ai quelques exemplaires en attente dans ma pal, si je peux, j’essaierai de me joindre à vous pour une lecture commune. Savoure bien le tome 8 qui s’annonce prometteur rien qu’en lisant le résumé!

    • Bianca dit :

      Je les lis dans l’ordre car les personnages évoluent de livres en livres. Comme toi, j’aime beaucoup ce trio féminin et j’aime aussi Pitt que je trouve parfois trop effacé, c’est un personnage intéressant. Le 8è tome s’annonce prometteur en effet 🙂 Tu es la bienvenue le jour où tu veux te joindre à nous of course !!

      • amosme dit :

        Effectivement les personnages évoluent et parfois je suis un peu perdue ! Mais comme c’est un auteur que j’adore, je sais qu’un jour je les relirais et cette fois, ce sera dans l’ordre!

      • Bianca dit :

        La première fois je les ai lus aussi dans le désordre et j’étais souvent perdue, c’est pour cela que depuis le mois d’avril je les relis dans l’ordre cette fois et je vais combler les trous car il m’en manque plusieurs 🙂

  5. Sybille dit :

    Oh, c’est dommage que celui-ci t’ait déçue. Mais je comprends…Pour ma part, j’ai trouvé l’enquête un petit peu longue, on découvre un semblant de piste vraiment à la toute fin du roman et ça m’a un petit peu dérangé. Mais peut être que le huitième sera encore meilleur ! En tout cas, je participe à la LC avec vous, les filles, pour ce huitième opus 🙂

    • Bianca dit :

      Je te rejoins là-dessus aussi, je n’en ai pas parlé, mais c’est vrai que cette enquête est un peu longue. Contente que tu te joignes à nous pour le 8è tome 🙂

  6. belette2911 dit :

    Je l’avais bien aimé, celui-là, bien que ce que tu dises avec Ballantyne soit vrai. Je me souviens bien du livre à cause de l’émasculation. Peu courant ! Heureusement pour les hommes (bien que certains se fassent émasculer par leurs épouses ou leurs mères, mais là, ce n’est pas au sens propre, juste au figuré :)).

  7. Syl. dit :

    Je viens de dîner Bianca… j’aurais dû lire ton billet avant… parce que piouf !
    Petite faiblesse dans tes coups de coeur, c’est un peu normal !

  8. myloubook dit :

    Malheureusement au bout du 7e ou 8e tome j’ai commencé à me lasser de cette série, voyons s’il en va de même pour toi. Je ne me souviens pas du tout de l’intrigue, je crois que je peux vraiment relire tous les premiers tomes 🙂 Je suis incapable de me souvenir si ce tome m’avait plu ou non !

    • Bianca dit :

      J’espère ne pas caler en cours de route car j’ai réussi à embarquer quelques blogueuses dans ces LC et je serai bien navrée si je devais les arrêter !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s