Jack et la citrouille – Françoise Le Braz

Dans cet album destiné aux enfants, joliment illustré par Philippe Bertrand, Françoise Le Braz nous raconte la légende du plus célèbre personnage d’Halloween dans ce conte de Jack et la citrouille.

jack-et-la-citrouille-francoise-le-brazauteur-éditeur-pagesJe vous présente aujourd’hui la première lecture du RAT d’Halloween ou pas, partagée avec les garçons, celle d’un conte d’Halloween, sans doute la légende la plus célèbre mais que je ne connaissais pas du tout celle de Jack et à la citrouille, plus communément connu sous le vocable, Jack’O Lantern. J’avais choisi ce conte pour honorer le challenge Halloween of course, mais aussi pour faire plaisir à mon grand, totalement fasciné par cette fête et ce personnage, à tel point qu’il veut cette année transformer une citrouille en lanterne, ce conte l’a donc beaucoup intéressé.

Le format choisi par l’éditeur est propice à la lecture à voix hautes et à plusieurs, un parti pris qui ne va pas forcément dans le sens des enfants, qui n’arriveront pas à tenir l’objet ni à lire les très longues narrations, mais qui fait participer les parents qui peuvent le lire s’ils le souhaitent, à la veillée, ce que je trouve très sympa. Les grandes planches signées Philippe Bertrand sont emplies des couleurs de l’automne et font la part belle aux ocres, marrons et orangés et mettent en scène des personnages aux allures et postures très explicites et expressives, qui ont beaucoup plu aux garçons.

Le texte écrit par Françoise Le Braz est littéraire et plutôt soutenu, ce que j’ai apprécié aussi, le texte est simple à comprendre, ce qui ne l’empêche pas d’employer des mots plus recherchés, ce qui permet aux enfants d’enrichir leur vocabulaire. En raison de quoi, c’est moi qui ai surtout lu car ils ne sont encore pas capables de lire une pleine page tout seuls, ils se lassent vite et les pages si hautes, rendent la lecture difficile pour eux. Mais ces petites difficultés de lecture mises à part, nous avons pu partager un joli moment de lecture tous les trois, ce qui était le but recherché, et nous connaissons désormais la légende de Jack O’Lantern, bien que l’auteure est pris quelques libertés avec la tradition, que je vais vous résumer en quelques mots !

Jack est un cultivateur pauvre qui travaille dur, du matin au soir, dans les champs. Un jour, il fait un souhait, celui de devenir riche et sans effort. Le diable, qui passait par là, accepte de l’aider en échange d’une partie de ses récoltes, le mettant toutefois en garde, si Jack dans un an n’honore pas son engagement, il lui prendra son âme. L’année est écoulée, Jack est riche mais ne compte pas donner sa part au diable, alors le diable lui rappelle le contrat qu’ils ont passé : il lui doit son âme. En guise de dernier souhait, Jack demande au diable de lui offrir un dernier verre avant qu’il ne l’emmène. Le diable accepte et se transforme en pièce de six pence afin de payer le tavernier. Prestement, Jack empoigne le sou et le glisse dans sa bourse, condamnant le diable à rester une pièce. Au bout d’un Jack lui propose de le libérer à condition qu’il ne lui réclame plus son âme, le Malin accepte mais jure que Jack le regrettera un jour. Le jeune homme, riche désormais, n’en a cure et emploie le reste de sa vie à aimer et amasser l’or. Lui, qui était connu pour ses facéties et sa joie de vivre, devient un homme dur que tout le monde déteste.

Lorsque Jack meurt, la nuit d’Halloween, l’entrée au paradis lui est refusée, son âme est trop noire pour rejoindre l’Eden, Dieu le renvoie à Belzébuth, qui a son tour lui refuse les portes de l’enfer et le condamne à errer dans les ténèbres jusqu’à la fin des temps. Jack se repend mais il est désormais trop tard. Il réussit néanmoins à convaincre le diable de lui donner un morceau de charbon ardent afin d’éclairer son chemin dans le noir. Il place alors le charbon dans une citrouille évidée et creusée en guise de lanterne. Il est alors nommé Jack of the Lantern (Jack à la lanterne, en anglais), ou Jack O’Lantern et on dit qu’il réapparaît chaque année, la nuit de sa mort, celle d’Halloween.

heart_4

Lu dans le cadre des challenges La plume au féminin édition 2013 et Challenge Halloween :

   halloween

Publicités

19 réflexions sur “Jack et la citrouille – Françoise Le Braz

  1. belette2911 dit :

    J’avais lu que ensuite, il y avait eu confusion entre la légende de Jack O’lantern et celle de la fête des morts où les habitants laissaient de la nourriture pour les morts et hop, Hallowen ! 😉

  2. Sybille dit :

    oh tu as participé au RAT ?!! Malheureusement, je n’ai pas pu, c’était mon weekend d’anniversaire, mais j’adore le principe. Je note pour cette petite BD

    • Bianca dit :

      Mais oui j’ai participé au RAT !! Tu avais une bonne raison de ne pas participer, j’en profite pour te souhaiter un bon anniversaire (en retard mais le coeur y est !). JAck est la citrouille est un conte et non une bd 😉

  3. Asphodèle dit :

    Ho j’aime beaucoup et tu racontes bien, on est captivé jusqu’à la fin ! Je connais des contes régionaux avec des paysans avides qui ressemblent beaucoup à celui-ci ! Mais si je le vois je le prendrais pour offrir …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s