La liste de mes envies

Jeune fille, Jocelyne rêvait de mode et de prince charmant. Mais la vie est passée par là, et à 47 ans, la mercière d’Arras doit se contenter d’un mari indifférent et d’un blog sur la dentelle. Quand un heureux concours de circonstances lui offre le gros lot du loto, Jocelyne réalise qu’elle a de quoi réaliser tous ses désirs. Grisée par cette perspective, elle décide de prendre son temps avant d’en parler à ses proches et en attendant, fait la liste de tout ce qu’elle pourrait s’offrir, achats utiles ou folies inconsidérées … Elle se méfie de cet argent tombé du ciel, n’aurait-elle finalement pas plus à perdre qu’à gagner ?

la-liste-de-mes-envies-gregoire-delacourtauteur-éditeur-pages

Depuis sa sortie, La liste de mes envies rencontre un véritable engouement auprès des lectrices, provoquant coups de coeur et louanges, autant vous le dire d’emblée, ce ne sera pas mon cas. Je comprends en revanche fort bien comment cette histoire, jolie au demeurant, est devenue un best seller car Grégoire Delacourt a su concocter une recette qui fait mouche auprès du lectorat.

Nous sommes à Arras, chef-lieu du Pas-de-Calais pour celles qui ne connaissent pas, Jocelyne et Jocelyn filent des jours heureux, après avoir traversé comme tous les couples bien des tourments. Les enfants sont partis et Jocelyn souhaite améliorer l’ordinaire et prend des cours pour monter en grade dans l’usine Häagen-Dazs où il travaille. Jocelyne se partage entre son père atteint de la maladie d’Alzeimer, ses copines, sa mercerie et son blog Dixdoigtsdor, qui connait un beau succès. Son homme rêve d’écran plat, de Porsche et d’intégrale de James Bond, elle est heureuse de ce qu’elle a déjà même si elle ne se sent pas belle. Un beau jour, ses copines les jumelles, qui jouent chaque semaine au loto et à l’euro millions la presse de tenter sa chance et bingo, elle gagne le gros lot : 18 millions !

Et là grosse crise existentielle car Jocelyne ne veut pas de ces millions, elle a peur qu’il gâte son bonheur et remettent sa vie en question. Elle décide tout de même d’accepter l’argent mais elle ne veut surtout pas que quiconque la soupçonne d’être la grande gagnante du dernier tirage car tout Arras ne bruisse que de cette aubaine et se demande qui est l’heureux élu. Jocelyne monte à Paris pour toucher son gros lot et elle est briefée par une psychologue de la Française des Jeux et ce qu’elle lui dit n’est pas fait pour la rassurer. Elle repart avec un chèque qu’elle s’empresse de cacher dans la semelle d’une chaussure de peur que tout autour d’elle devienne laid à cause de cet argent qui lui brûle les doigts. Alors elle prend la décision de le déchirer, mais avant d’en arriver là, elle va faire des listes : de ses besoins, de ses envies et de ses folies.

Grégoire Delacourt aurait pu nous surprendre et faire de son héroïne une femme qui veut panser les blessures des autres car on sent qu’elle aime faire du bien autour d’elle. Je m’attendais, j’espérais une continuité dans ce sens. J’ai été déçue car l’histoire aboutit à une tout autre réflexion. Oui c’est une réalité, je le sais bien, mais au final cette lecture me laisse un goût amer. Je pensais ce roman empli de belles choses, il est en fait assez noir et pessimiste sur la nature humaine. L’histoire est une réflexion, une leçon de vie mais je trouve que tout est trop survolé et trop manichéen, les méchants sont punis et les gentils récompensés, un peu facile non ?

En bref, ce roman très médiatisé m’a déçue, c’est souvent le cas d’ailleurs, je l’ai trouvé cousu de fil blanc, vite lu et vite oublié, une lecture un peu trop facile à mon goût et dont je n’ai pas aimé la fin. Heureusement les personnages sont intéressants, notamment Jocelyne que j’ai trouvé très émouvante et pleine d’humanité et Grégoire Delacourt sait écrire, rien que pour cela La liste de mes envies mérite d’être lu.

heart_3Lu dans le cadre du challenge A tous prix (Prix Méditerranée des Lycéens 2013) :

logo-challenge-c3a0-tous-prix

Publicités

44 réflexions sur “La liste de mes envies

  1. marieetanne dit :

    Ce livre est dans ma Pàl. Je lis dans les avis des coup de coeur et le contraire… Je ne sais plus quoi en penser si ce n’est que je vais le lire pour me faire mon propre avis. 😉
    Merci de ta critique.

  2. labiblidonee dit :

    Comme toi sur le moment j’avais été un peu déçue par rapport à ce que j’en avais lu mais j’avais trouvé que le réalisme de l’histoire et des personnages sauvait un peu le roman faute de faire rêver. J’ai trouvé les réactions de chacun intéressantes à observer – Sauf la fin évidemment, trop conte de fée si je me rappel bien… ? je reste très mitigée encore aujourd’hui.

    Par contre le livre qui m’a vraiment déçue après tout le tapage médiatique, et qui reste pour moi un long moment d’ennui même avec le recul c’est « du domaine des murmures » !! Alors celui-là… va comprendre…! O_o

  3. Soma dit :

    J’ai trouvé ce roman, simple, juste, humble aussi…
    Effectivement, on peut critiquer, on peut se dire « elle aurait du », « il aurait du »…
    Mais finalement, je crois qu’il est rempli d’humanité (positive & négative)

  4. maghily dit :

    C’est drôle, depuis le début ce livre ne me dit rien du tout ! Encore moins vu tout le tapage qu’on a fait autour. Ça doit être mon esprit de contradiction ! 😉 Et là, ton article m’encourage dans ma décision de boycott. En espérant que ta prochaine lecture soit plus satisfaisante !

    • Bianca dit :

      Il ne me disait pas grand chose non plus mais je l’ai eu pour 3 fois rien sinon je ne l’aurais jamais acheté. Ma lecture suivante fut meilleure heureusement 🙂

  5. mesetageresenfranglais dit :

    Comme tu le dis ce roman a ete tres mediatise mais jusqu’a present, ton avis rejoint les autres avis que j’ai lu dessus. Ce roman semble promettre plus qu’il ne delivre et je ne pense pas le lire justement a cause de tous ces avis.
    Comme quoi, il faut se mefier parfois des romans trop mediatises.

  6. sous les galets dit :

    de lui j’avais lu « l’écrivain de la famille » qui ne m’avait pas emballée plus que ça. Je trouvais qu’il restait très publicitaire dans son style. Tu sais que j’avais de l’espoir sur celui-là (bien que je ne fasse pas trop d’illusions sur les livres très médiatisés). ALors si tu me dis qu’il se contente de nous rappeler que l’argent ne fait pas le bonheur, et ben il va attendre encore un peu (même si je pense le lire quand même hein!)

  7. Charlotte dit :

    J’ai beaucoup entendu parler de ce livre, j’ai vu du bon et du moins bon, des gens touchés et d’autres ennuyés, et pour la peine, il attendra encore un peu avant de faire partie de ma pile à lire.

  8. accalia dit :

    J’avais passé un bon moment avec ce roman et contrairement à toi, j’avais été agréablement surprise par la fin (sauf sur un point un peu ridicule)…en effet, cela donne un goût très amer…En bref, c’est un livre sympathique, je ne regrette pas de l’avoir lu, mais pas un coup de cœur du tout.

  9. belette2911 dit :

    Bonjour,
    Non, pas le genre de lecture pour le cannibal que je suis… 😉 Ce livre, j’ai tout entendu dessus : super, génial, à chi**, bref, j’avais déjà pas l’intention de le lire, mais je confirme et je signe : NON !

    Mais je lis ta chronique, ça, c’est sûr ! 😉

  10. Louise dit :

    je partage totalement ton avis, au début j’ai cru que j’étais la seule à ne pas aimer; Il m’énerve c’est donneur de leçon du style, contentez vous de ce que vous avez en vous donnant une petite tape sur la joue; bien sûr c’est réservé aux femmes grrrrr

  11. chapitreonze dit :

    Je l’ai aimé mais sans plus. Le titre est attirant, mais c’est tout. Je le mettrais dans la catégorie « Livres de plage »… Ce n’est pas un livre que je recommanderais. Je pense néanmoins que je laisserai une seconde chance à l’auteur en lisant un autre de ses bouquins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s