Lulu et le brontosaure – Judith Viorst

Lulu obtient toujours ce qu’elle veut. Même si pour cela elle doit hurler à en faire exploser les ampoules. Mais le jour où elle demande (pardon elle exige) un brontosaure pour son anniversaire, ses parents refusent tout net. Quoi, on ose lui dire « non »? Qu’à cela ne tienne, Lulu va se le trouver elle-même, son brontosaure. A moins que ce ne soit l’inverse…

lulu-et-le-brontosaure-judith-viorstauteur-éditeur-pagesVous connaissez sans doute, si vous me lisez régulièrement, la passion qu’entretient mon Sami-Chameau avec les dinosaures, au point qu’il veuille devenir paléontologue afin de découvrir de nouvelles espèces de dinosaures et parcourir le monde ! Cela ne vous étonnera donc pas de savoir que nous avons déjà de nombreux livres sur les dinosaures mais aucun roman, aussi lorsque mon regard a croisé Lulu et le brontosaure de Judith Viorst avec sa magnifique couverture verte et dorée signée Lane Smith, je n’ai pas pu résister !

Lulu est une petite fille unique, très gâtée par ses parents, elle est donc particulièrement capricieuse et têtue et considère que tous ses désirs, ses souhaits doivent être immédiatement exaucés. Aussi, pour son anniversaire, elle exige rien de moins qu’un brontosaure. Ses parents qui jusqu’alors lui passaient ses moindres caprices doivent se résoudre à lui dire non, un mot qu’elle déteste par dessus tout. Et comme à chaque fois qu’on lui dit non, la petite Lulu se transforme en véritable furie : elle hurle et tape du pied afin que ses parents craquent. Devant le refus réitéré de ces derniers, Lulu décide de quitter la maison sur le champ. Elle fait sa valise et part dans la forêt à la recherche d’un brontosaure dont elle veut faire son animal de compagnie.

Oui, Lulu exige un brontosaure pour son anniversaire, un voeu impossible à résoudre mais Judith Viorst, l’auteure de ce charmant livre, n’en fait qu’à sa tête elle aussi. Elle prévient son lecteur d’emblée : elle est libre, elle le revendique et à ce titre, invente l’histoire qu’elle souhaite, peu importe qu’elle soit vraisembable ou non, ce qui donne lieu à de nombreux apartés tout au long du roman expliquant ses choix d’auteur, ce qui rend le récit particulièrement piquant.  On suit alors Lulu dans la forêt, au gré de ses pérégrinations. Une Lulu bien courageuse qui terrasse par ses cris et ses mauvaises manières un serpent, un tigre et un ours jusqu’à ce qu’elle croise enfin un brontosaure ! Acceptera-t-il de devenir le docile animal de compagnie de Lulu ou la roulera-t-il dans la farine lui administrant une formidable leçon ?

Ce court roman admirablement illustré est aussi astucieusement mis en page, l’éditeur joue sur les couleurs, les typographies et cela rend cette lecture très agréable et surtout elle donne vraiment envie aux enfants de lire le texte, ce que je trouve très malin. L’histoire est fraiche, jolie, généreuse et délicieusement farfelue. Les intrusions de l’auteur sont une très bonne idée car elles interpellent le lecteur à bon escient, encore une fois c’est très malin et pas si courant dans la littérature pour enfants. Et, cerise sur le gâteau, l’auteure suggère trois fins différentes au récit, au lecteur de choisir celle qui lui plait le plus !

Lulu et le brontosaure est une jolie fable pleine d’humour qui permet aussi d’aborder avec les enfants, les caprices et de la colère, la façon de les gérer au mieux et par conséquent de les dédramatiser. Mon Sami-Chameau, bien qu’adorable, est aussi un grand coléreux et cette lecture lui a particulièrement parlé. Pour ma part, je trouve, en plus de toutes les qualités que j’ai déjà évoquées, que ce livre est un bel objet, j’ai aimé le format peu commun, la couleur et la qualité du papier et bien sûr cette peste de Lulu. Vraiment je le recommande !

heart_4

Lu dans le cadre des challenges La plume au féminin édition 2013  :

Advertisements

20 réflexions sur “Lulu et le brontosaure – Judith Viorst

  1. Tesrathilde dit :

    Excellent ! 😀 J’ai renoncé à devenir paléontologue mais pas encore à lire ce genre de bouquin (ni à dénicher un brontosaure quelque part s’il s’en trouve un, tant qu’on y est).

  2. belette2911 dit :

    Voilà un lien sur lequel je pouvais cliquer en tout quiétude, juste pour le plaisir de lire ta chronique d’un livre que je ne lirai jamais (je suis trop jeune 😀 ).

    « serpent, un tigre et un ours » que tu dis… ça rappelle furieusement « le livre de la jungle » avc Baloo, Ka et Sher-Kan… 😉

    Sami-chameau en paléontologue ? Pourquoi pas ! Mais j’aime mieux les archéologues, moi… Tu sais, Indiana Jones…. *air langoureux*

    Jolie chronique qui donnerait presque envie de savoir si Lulu… si je le vois, je lirai la fin, na !!

    • Bianca dit :

      Sami-Chameau adore aussi Indiana Jones et j’espère que son rêve de devenir paléontologue se réalisera à moins qu’il ne change d’avis il est encore si petit ! Si tu le vois, feuillettes-le, il vaut le coup d’oeil !

      • belette2911 dit :

        Oui, ne fut-ce que pour savoir si elle a réussi à trouver et apprivoiser un brontosaure !

        On change souvent de métier, quand on est gosse ! 😀

  3. accalia dit :

    J’avais beaucoup aimé ce petit livre…il fait partie de la sélection des Incorruptibles de cette année pour les CE2/CM1, les enfants vont se régaler! J’ai aussi apprécié le format et les illustrations!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s