Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo Bill – Jean Regnaud

« En cours préparatoire, lors de la rentrée des classes, l’institutrice nous a demandé quelle était la profession de nos parents. Mon père était “patron”, mais ma maman ? Je ne savais rien d’elle. Quel était son métier ? À quoi ressemblait-elle ? Où habitait-elle ? Quand on est enfant, on n’aime pas être différent des autres. Alors j’ai inventé »

ma-maman-est-en-amerique-elle-a-rencontre-buffalo-bill-jean-regnaudauteur-éditeur-pagesLundi 14 septembre 1970, c’est le jour de la rentrée pour le petit Jean, et une rentrée qui compte tout particulièrement puisque c’est l’année de son CP, il va apprendre à lire et à écrire, un détail qui a son importance dans cette histoire. Et il fait cette rentrée dans une toute nouvelle école où il ne connaît personne. Jean a un petit frère, Paul, qui est encore en maternelle, une gouvernante, Yvette qui prend soin d’eux à la maison comme une maman, et un papa, patron d’une usine.

Jean a beau faire des efforts, il ne se souvient pas de sa maman, il sait juste qu’elle en voyage depuis très longtemps. C’est ce qu’il raconte à sa voisine Michèle et un beau jour une carte postale arrive chez la jeune fille, puis une autre. C’est la maman de Jean qui lui raconte ses séjours en Suisse, en Espagne, en Amérique… mais chut c’est un secret dont il ne doit dire mot à quiconque. Pourquoi sa maman n’écrit qu’à lui et surtout pourquoi chez Michèle ? Cela ne manque pas de lui poser question.

En 120 pages, Jean Regnaud et Emile Bravo nous racontent la vie de ce petit garçon qui va peu à peu quitter le monde de la petite enfance pour celui des grands. Tout paraît enfantin dans cette bande dessinée : la couverture, le graphisme vintage, les personnages, les couleurs, le texte facile à lire, en assez gros caractères, idéal à lire pour les enfants, mais elle est moins légère qu’elle y paraît et elle est source de bien des questionnements.

Lue avec les garçons dans la bonne humeur, elle s’est néanmoins finie dans les larmes lorsqu’ils ont compris que la maman de Jean était morte, mes fils qui sont très sensibles sur cette question ont été tout retournés, elle n’est donc pas forcément à mettre entre toutes les mains car elle peut nourrir certaines peurs liées à la mort.

Il y a heureusement beaucoup d’humour et de tendresse, de pudeur aussi autour du deuil, sujet tabou dans la famille de Jean car le père, comme les grands-parents, n’osent pas dire aux enfants que leur mère ne reviendra plus.

Les textes et les dessins sont en parfaite harmonie et j’avoue que j’ai beaucoup aimé Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill bien que le sujet soit triste. On se prend d’affection pour Jean et Paul, on rit et pleure avec eux et on espère ici qu’une suite est programmée pour voir comme les enfants surmonteront leur deuil. A lire et à relire !

Publicités

12 réflexions sur “Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo Bill – Jean Regnaud

  1. belette2911 dit :

    Lorsque j’ai vu le dessin de la couverture, j’ai reconnu le dessin d’Emile Bravo que je suis dans Spirou.

    J’avais compris que la mère était décédée… avec le coup des cartes postales qui arrivent ailleurs, c’était un indice. Oui, la lecture doit être dure pour des enfants qui n’ont pas été confronté avec la mort (on s’habitue jamais), et en plus, quand cela concerne la maman. 😦

      • belette2911 dit :

        Il a une série assez amusante (Jules) et il avait dessiné « le journal d’un ingénu » qui mettait en scène Spirou. Un album bien foutu, se passant durant la guerre et mettant Spirou face aux Fritz. Bien torché ! 😉

  2. alex dit :

    Tout l’univers d’Emile Bravo est génial. J’ai eu la chance de le rencontrer pour une séance dédicace il y a une dizaine d’années (pour sa BD « Jules »), et j’avais été marqué par l’extrême minutie avec laquelle il faisait son dessin, et par sa gentillesse.
    J’ai lu « Ma maman est en Amérique » quand il est sorti, et bien que je ne sois plus un enfant depuis bien longtemps, il m’a beaucoup ému aussi! C’est vraiment très bien que tu le mettes ainsi en avant.

    • Bianca dit :

      Je me mets à la bd depuis quelques semaines seulement alors j’ai tout un univers à découvrir et celui d’Emile Bravo me plait beaucoup, cet album m’a touché et vraiment il mérite d’être lu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s