Le parfum de ces livres que nous avons tant aimés – Will Schwable

Qu’est-ce que tu lis ? C’est avec cette question que l’éditeur Will Schwalbe et sa mère, Mary Ann, brisent la glace chaque fois qu’ils se retrouvent à l’hôpital où cette dernière, atteinte d’un cancer du pancréas, doit subir des examens. De ces conversations naît un club de lecture à deux membres, qui va soutenir Will tout au long de la progression de la maladie, et même après la mort de sa mère. De Bilbo le Hobbit à La Reine des lectrices, de Mille Soleils splendides à Suite française, des Piliers de la terre à La Montagne magique, Will et Mary Ann dévorent livre après livre avec un éclectisme assumé, partagent leur impressions, se découvrent de nouvelles facettes, discutent de la vie, de la mort, de la famille, de l’importance de l’engagement de Mary Ann en Afghanistan, où elle a fait construire la première bibliothèque de Kaboul, et ce faisant se rapprochent toujours plus. Superbe lettre d’amour à une mère disparue, hommage passionné à la lecture, un livre unique en son genre, qui immortalise l’amour d’un fils pour sa mère et leur amour commun pour les livres.

le-parfum-de-ces-livres-que-nous-avons-aimes-will-schwableauteur-éditeur-pages

Un livre qui parle des livres, cela ne peut qu’intéresser la lectrice que je suis et je dois dire que si j’ai été très surprise par son contenu, ce document m’a non seulement beaucoup plu mais émue aussi.

Will Schwable est un éditeur new-yorkais, passionné par la lecture depuis son enfance, notamment grâce à sa maman qui lui faisait la lecture ainsi qu’à son frère et à sa sœur (tiens ça me rappelle quelqu’un). Il nous propose ici une belle ode à la lecture et surtout un magnifique hommage à sa mère emportée par un cancer, une femme qu’il aimait bien entendu mais qu’il admirait aussi. Et si le portrait brossé par ce fils aimant est vraiment fidèle à la personnalité de de Mary Anne Schwalbe, on comprend aisément son admiration et on la partage. Quelle femme remarquable que cette féministe qui a beaucoup travaillé dans les universités américaines mais qui était aussi une militante politique démocrate et surtout une activiste de la cause humanitaire, qui a consacré les dernières années de sa vie à un projet culturel en Afghanistan, celui de créer la bibliothèque universitaire de Kaboul.

Au fil des pages, on découvre le quotidien de l’auteur et de sa mère, son changement de vie professionnelle pour lui, ses séances de chimio pour elle, séances qui leur permettent de débattre de littérature, des livres qui ont compté pour chacun d’eux et peu à peu, un véritable club de lecture se met en place.

Un club de lecture confidentiel, puisqu’eux seuls en sont membres, mais au fil des pages, ils égrènent les différents auteurs et romans qu’ils sont en train de lire ou qu’ils veulent faire découvrir à l’autre. Des romanciers américains contemporains bien sûr mais aussi quelques classiques, de la poésie, de la littérature jeunesse et deux romans français : Suite Française d’Irène Némirovsky  et L’élégance du hérisson de Muriel Barbery. Lorsque l’on referme ce livre, on n’a qu’une envie, recopier toute la bibliographique répertoriée en fin d’ouvrage tant ils excellent dans le partage de leurs lectures et qu’ils nous donnent envie de les lire à notre tour.

Ouvrage hommage à la lecture qui nous interroge aussi : pourquoi lire ? Que nous apporte la lecture ? Livres papier ou numériques ? Et beaucoup d’autres questions encore qu’ils aborderont en toute franchise, sans être d’accord d’ailleurs sur tout.

Et bien sûr l’inévitable question que lire ? On a toutes des PAL et des LAL longues comme le bras mais lorsque la lecture devient une urgence, quel est le livre d’après ? L’urgence en effet pour Mary-Anne de lire des romans exigeants, des romans qu’elle veut lire depuis longtemps car elle a encore tant à lire et si peu de temps devant elle, qu’elle ne veut pas le perdre en lisant des textes qui n’en valent pas la peine.

Will Schwable nous livre ici un grand texte autour de l’importance de la lecture, une véritable ode à la littérature et un très beau portrait de femme. Certains livres changent la façon de voir la vie, celui-ci change surtout la façon de voir la fin de vie, accompagnée jusque sur son lit de mort par la littérature. Magnifique !

heart_4Lu dans le cadre du Grand prix ELLE des lectrices 2014  :

logo-grand-prix-lectrices-ELLE

Publicités

38 réflexions sur “Le parfum de ces livres que nous avons tant aimés – Will Schwable

  1. Syl. dit :

    Tentée, je le suis également par ton beau billet, mais ce n’est pas ce dont j’ai envie. Il faut dire que je suis dans une phase « non lecture » ! Ca va revenir…

  2. amosme dit :

    Au titre de ton billet, j’ai cru que tu proposais une réflexion sur les livres que l’on avait aimé et j’étais déjà en train de créer mentalement une liste ! 🙂 Un livre qui me plaira surement, je note!

  3. Claire dit :

    Ce livre a l’air très beau. C’est vrai que je me demande quels titres je choisirai si j’étais dans l’urgence. Et je suis curieuse de voir ce que ces deux grands lecteurs ont sélectionné….
    Je note la référence et j’essaierai définitivement de la trouver.

    • Bianca dit :

      Il l’est Claire, je suis sûre qu’il te plairait ! Moi aussi je ne sais pas quels livres je sélectionnerai si j’étais dans une telle urgence, cela fait réfléchir en tout cas !

  4. Tasse de culture dit :

    Le titre m’avait interpelé. Je le note ! Comme Claire et toi, je ne sais pas quels titres je choisirais si j’étais dans une telle urgence…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s