Jeune fille en Dior – Annie Goetzinger

Le 12 février 1947, le Tout-Paris se presse avenue Montaigne pour assister au premier défilé d’un certain Christian Dior. Dans une envolée de longues jupes corolles, le défilé commence. L’assistance est médusée : c’est un triomphe ! Carmel Snow, du Harper’s Bazar, s’écrie : « It’s quite a revolution, your dresses have such a new look! » En un mot, la carrière du couturier est lancée, et l’histoire de Clara commence.

jeune-fille-en-dior-tome-1-annie-goetzingerauteur-éditeur-pagesDès sa parution, j’ai eu envie de me plonger dans ce roman graphique. Non pas que je sois une véritable fashionista mais j’aime l’histoire de la mode que je trouve passionnante, c’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a poussé à lire La mort s’habille en crinoline de Jean-Christophe Duchon-Doris. Et l’une des figures qui m’intéressent le plus est justement Christian Dior dont j’admire beaucoup le talent et celui de ses successeurs. Cette grande maison reste ma préférée, devant Chanel, pour ses robes bien sûr mais aussi pour ses accessoires, ses parfums et son maquillage.

Avec Jeune fille en Dior, Annie Goetzinger, que je découvre ici, signe un roman graphique très réussi. En une centaine de pages et autant de dessins merveilleusement croqués et coloriés, elle nous conte la décennie Dior qui va tant marquer la mode de son époque. Du 12 février 1947, date de son premier défilé et du lancement du New Look qui révolutionna la mode au sortir de la seconde guerre mondiale au 24 octobre 1957, date de sa mort, l’immense Christian Dior va dominer la mode parisienne et mondiale.

La Jeune fille en Dior qui donne son titre au roman, c’est Clara Nohan, une jeune chroniqueuse férue de mode, totalement débutante, fille et petite fille de couturière, et notre guide dans les coulisses de la maison Dior qui ouvre ses portes et tout au long de cette décennie charnière pour la maison de haute couture.

J’ai beaucoup aimé ce roman graphique qui rend vraiment un très bel hommage à Christian Dior et à toutes ces petites mains qui rendent possibles et matérialisent grâce à leurs talents les croquis du maitre en véritables robes fleurs qui sont dignes d’admiration, soixante ans après.

Les dessins d’Annie Goetzinger sont réellement magnifiques et nous plongent totalement dans les couloirs de la maison et de la création, nous dévoilent tous les rouages de fabrication et nous dresse un beau portrait de Christian Dior dont je ne connaissais rien.

Mon seul bémol : l’histoire un peu trop tout sucre tout miel de l’héroïne Clara mais qui n’est pas déplaisante à lire, un peu trop mièvre pour moi mais ce n’est qu’une question de goût, mais cela m’a pas gâché mon plaisir de lectrice.

J’espère que l’auteure va récidiver avec d’autres couturiers car elle semble parfaitement à l’aise avec l’univers de la mode, des défilés et de la haute couture.

Un roman graphique très réussi qui plaira à toutes les fashionistas et à toutes celles qui s’intéressent à la mode et à son histoire !

heart_4

Publicités

25 réflexions sur “Jeune fille en Dior – Annie Goetzinger

  1. jostein59 dit :

    Je l’ai lu il y a peu de temps. Nous avons le même ressenti: un roman graphique superbe, j’ai appris des choses sur le monde de la mode mais l’histoire de la pauvre petite Clara est un peu trop mièvre, comme tu le dis si bien.

  2. Eva dit :

    moi aussi j’aime beaucoup l’histoire de la mode, je ne connaissais pas ce roman graphique, mais ton post me donne vraiment envie 🙂

  3. vivelaroseetlelilas dit :

    Personnellement, vu le nombre de belles publications actuellement, j’ai renoncé à celle-ci, ce que tu dis de l’histoire confirme mon pressentiment : un roman graphique pour ados qui ne me conviendrait pas. De plus le prix est assez élevé pour un ouvrage finalement assez court et qui ne se relit sans doute pas…

    • Bianca dit :

      Je l’ai emprunté à la médiathèque et je ne le regrette pas dans le sens où on en prend vraiment plein la vue et lorsque l’on aime la mode et Dior, franchement on est sous le charme car la bluette est vraiment secondaire

  4. Alison Mossharty dit :

    J’aimerai bien le trouver dans ma bibli celui ci car les dessins me semblent très sympa. Même si l’histoire a l’air mièvre, ce n’est pas grave, j’adore regarder le graphisme avant tout !

    • Bianca dit :

      Je suis tout à fait d’accord avec toi, d’autant que l’histoire de Clara est vraiment en arrière-plan. Tu verras le graphisme est superbe !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s