Schroder – Amity Gage

Erik Schroder attend de passer en jugement. Conseillé par son avocat, il se décide à coucher sur le papier une confession, pour Laura, son ex-femme, pour les jurés, pour lui-même. Et les souvenirs affluent… Son arrivée en Amérique à cinq ans, seul avec son père, et sa décision de laisser pour toujours le passé derrière lui. Son mariage avec Laura, la naissance de Meadow, puis la séparation et la lutte pour obtenir un droit de garde. Et cette journée au lac entre père et fille, moment privilégié tant attendu et vite transformé en escapade innocente, pour grappiller quelques heures, quelques jours. Dire enfin à Meadow qui est son père, et qui elle est, elle. Mais quel est ce secret que Schroder a caché à sa propre fille ? Qui est-il véritablement et comment a-t-il pu commettre pareille folie ?

schroder-amity-gaigeauteur-éditeur-pages

J’étais très curieuse de lire ce roman, récit de la cavale d’un père, Erik Scroder et de sa fille, Meadow. Un homme à la dérive qui subit sa vie et son divorce. Mal à l’aise avec ses origines allemandes – son père Otto et lui ont fui Berlin Est pour s’exiler en Amérique – il a pris comme pseudonyme, Kennedy et s’est inventé tout un passé dans le sillage de la famille de l’ex-président assassiné.

L’histoire au départ semble très banale : une rencontre, l’amour, un mariage, une naissance, puis la crise économique, la dégringolade vers la séparation, la garde partagée, les tensions, les rancoeurs, l’incompréhension, jusqu’au drame, jusqu’au moment où Erik, sans qu’on puisse lui reprocher véritablement quelque chose, se voit privé du droit de garde de sa fille unique.

Acculé à voler quelques heures de bonheur avec Meadow, par-ci par-là, au gré de ce que veut bien lui accorder sa femme, il déraille et décide d’emmener sa fille passer quelques jours de vacances. Sans rien dire à personne.

Et nous allons suivre cette cavale de ce père et sa fille, qui remontent vers le Canada, cette fuite en avant qui ne peut que finir mal pour le père kidnappeur. L’originalité du roman vient du fait que l’histoire est contée par Erik Schroder, comme une longue lettre confession à Laura, son ex-femme, pour lui expliquer comment et pourquoi il en est arrivé là.

Un road movie que l’on n’imagine sans peine adapté sur grand écran mais qui ne m’a guère enthousiasmé. Certes, on pourrait être émue par ce père aimant mais maladroit, qui veut éduquer son enfant, très précoce et intelligente, autrement, mais je l’ai trouvé empli de longueurs et de digressions qui n’apportaient rien au récit.

J’aurais aimé être touchée par Schroder mais la froideur de cet usurpateur m’a laissée de marbre.

heart_2

Publicités

22 réflexions sur “Schroder – Amity Gage

  1. Sybille dit :

    Ah c’est dommage, mais je comprends : quand le personnage principal ne me touche pas, c’est que la lecture ne va pas me toucher non plus…L’idée principale est vraiment intéressante, par contre !

  2. Claire dit :

    J’avais remarqué la couverture mais après les avis mitigés de Fanny et de toi, je n’ai pas du tout envie de me lancer.
    Dommage car le sujet était intéressant.

  3. topobiblioteca dit :

    Dommage car on se dit que comme c’est du point de vu du personnage masculin lui même, on peut imaginer qu’il va se confier, que l’on va comprendre ses motivations et nous apparaître proche de nous.
    Cela me fait penser à un film qui va sortir la semaine prochaine, avec Kate Winslet, un homme en cavale va tomber amoureux d’une femme fragile.

    • Bianca dit :

      On comprend ses motivations mais je me suis trop ennuyée, je me suis forcée à le finir et en diagonale en plus, après d’autres ont aimé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s