Ouessantines – Patrick Weber

Qui voit Ouessant voit son sang ! Soizic, une jeune femme au caractère bien trempé, décide de changer de vie et d’ouvrir une maison d’hôtes sur l’île d’Ouessant, en Bretagne. Mais c’est bien connu : Ouessant se mérite. La vie y est rude et les locaux n’ont pas vraiment le sens de l’accueil avec les gens « du continent » excepté Marie, une vieille dame qui semble avoir pris Soizic en affection. Quelques mois après son arrivée, alors que Soizic commence à s’acclimater à sa nouvelle vie, les Ouessantins apprennent une terrible nouvelle : Marie a été retrouvée pendue ! Mentionnée dans son testament, la jeune femme va se retrouver mêlée malgré elle à des secrets troubles de l’île… Un roman graphique prenant, aux personnages attachants, le tout dans un cadre d’exception au parfum du bout du monde.

OUESSANTINES T01[VO].indd.pdfauteur-éditeur-pagesMon blog prend des airs de balade en Bretagne cette semaine : après Un été à Pont-Aven, place à Ouessantines ! Ouessantines de Patrick Weber, Nicoby et Kness est un roman graphique que j’ai repéré comme toujours chez les copines, cette fois-ci c’est Syl et Natiora qui m’ont donné envie de le lire. Une histoire qui se passe en Bretagne et qui raconte un changement de vie radicale, ça ne peut que m’intéresser car je suis passée par là aussi !

Passée la couverture vraiment accrocheuse et belle, j’ai eu une grosse déception : les dessins de Nicoby, que je découvre ici, ne m’ont pas plu du tout. Moi qui n’aime pas les traits épais, j’ai été servie, j’ai eu beaucoup de mal avec les visages des personnages, notamment les vieilles, trop masculines. Le dessin est forcément très important lorsque l’on lit une bd ou un roman graphique, il fait pour moi jeu égal avec les textes et le scénario, du coup cela a un peu gâché ma lecture.

L’histoire m’a davantage plu heureusement même si le scénario accuse quelques faiblesses. Soizic décide de changer de vie après une rupture amoureuse, elle quitte le continent pour l’Ile d’Ouessant afin d’y ouvrir une maison d’hôtes, Le rêve de Soizic, au grand dam de sa mère qui voit d’emblée cette entreprise comme un échec.

Ouessant, cette île chargée d’histoire se mérite, et Soizic est d’emblée en but à l’hostilité des habitants qui voient d’un mauvais œil tout nouvel arrivant. Les ouessantins et les ouessantines ne cachent pas leur hostilité, tous sauf le prêtre, l’instituteur et Marie, une vieille dame qui eux sympathisent avec l’étrangère.

Hélas pour Soizic, quelques jours après son installation, Marie se suicide. Qu’est-ce qui a bien pu pousser la vieille dame à sa pendre ? Et surtout pourquoi demande-t-elle dans son testament à Soizic de vider sa maison ? Soizic décide de mener son enquêter et découvrir le secret de Marie.

Le scénario traduit bien l’atmosphère et le passé tragique de l’île d’Ouessant, la trame est intéressante mais la fin, trop brutale, se dénoue vite et manque de crédibilité. En revanche, j’ai aimé le caractère bien trempé de l’héroïne et les personnages qui traversent l’histoire sont bien campés, qu’ils soient touristes ou résidents de l’Ile, ils ont leur intérêt. L’histoire d’amour est quant à elle à mon avis superflue et cousue de fil blanc, on aurait pu sans passer.

Pour finir sur une note plus enthousiaste, la postface qui nous en apprend davantage sur l’histoire d’Ouessant, est une très bonne idée.

heart_3

Publicités

17 réflexions sur “Ouessantines – Patrick Weber

  1. Midola dit :

    Le dessin de Nicoby est en effet particulier mais ne me déplaît pas. J’ai noté ce titre et je viens de découvrir qu’il faisait partie des nouveautés de ma bibliothèque !

  2. Syl. dit :

    Tu me fais rire !!! Tu a été servie avec les traits épais !!!
    Pour le petit supplément, c’est vrai que c’est un plus bien sympa.

  3. Alison Mossharty dit :

    Je ne connaissais pas du tout ! J’aime beaucoup la Bretagne comme région si je tombe sur cette BD je tenterais bien tiens !

  4. grigrigredin dit :

    Comme prévu, je l’ai lu. Ce n’est pas un coup de coeur… Comme toi j’ai eu du mal à apprécier le dessin. En plus certaines cases ne sont pas cohérentes : les vêtements des personnages changent de couleur d’une case à l’autre ! Au niveau du scénario, je le trouve pas trop mal même si la fin est un peu mièvre… Je crois que ce que j’ai préféré, c’est le dossier sur Ouessant en fin d’ouvrage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s