Le chien qui louche – Etienne Davodeau

Fabien est agent de surveillance au Louvre. Il aime son métier. Depuis quelques semaines, il aime aussi Mathilde. Celle-ci décide d’aller présenter son ami à sa famille, le clan Benion, comme elle l’appelle. Puisqu’ils ont désormais sous la main un «expert», les Benion tiennent absolument à soumettre à Fabien un tableau qui moisit dans le grenier depuis des décennies, et qui a été peint par l’aïeul Gustave. Une pauvre toile représentant un chien qui louche. La question des Benion est claire : Le Chien qui louche a-t-il droit au Louvre ? Dans un premier temps, n’osant pas décevoir sa (presque) belle-famille, Fabien ne fournit pas de réponse catégorique… Il aurait dû.

le-chien-qui-louche-etienne-davodeauauteur-éditeur-pages

Fabien est agent de surveillance au Musée du Louvre. Chaque jour, il est en charge d’une salle, l’occasion pour nous de profiter d’une belle visite au sein de ce beau musée qu’est Le Louvre !

Notre héros est banlieusard mais depuis quelques temps il est amoureux de Mathilde, une jeune parisienne indépendante, qui fait des missions d’intérim. Ils ne vivent pas ensemble, au grand dam de Fabien qui voudrait bien à goûter la vie à deux mais c’est suffisamment sérieux entre eux pour que Mathilde décide de présenter son amoureux à sa famille, totalement barrée. Le clan Bénion se compose d’un père, d’un grand-père et de deux frères, artisans du meuble de père en fils du côté d’Angers et ils en sont sacrément fiers.

Apprenant que Fabien travaille au Musée du Louvre, ils ont une idée de génie : y faire entrer Le chien qui louche, le tableau de l’un de leurs ancêtres, ça ferait tellement plaisir à papy !

Fabien se retrouve donc avec le chef d’œuvre sur les bras mais comment va-t-il pouvoir s’y prendre pour faire entrer une telle croute au Louvre ? Heureusement, il va pouvoir compter sur l’aide de Monsieur Balouchi, un fidèle visiteur et sur La république du Louvre, une société secrète.

Cette BD, beaucoup vue sur les blogs, me laisse une impression très mitigée voire négative. J’ai aimé la découverte du Louvre dans les pas de Fabien et que les dessins toute en nuance de gris mettent formidablement en valeur. Mais je n’ai pas accroché du tout à l’idée de la société secrète qui me semble tirée par les cheveux.

Autre bémol de taille : si le quotidien de Fabien et le fonctionnement du Louvre sont bien croqués et parfois drôles, notamment avec les paris sur la première demande de la localisation de la Joconde, les personnalités du roman sont bien trop caricaturales pour moi. L’histoire totalement farfelue et pas crédible pour deux sous ne m’a pas convaincue non plus.

 heart_2

Publicités

15 réflexions sur “Le chien qui louche – Etienne Davodeau

  1. Eva dit :

    je l’ai lue mais je n’en ai aucun souvenir…je relirai quand même cette BD car j’ai un gros faible pour Etienne Davodeau 🙂

  2. Alison Mossharty dit :

    J’ai eu le même ressenti que toi ^^ surtout l’histoire de la société secrète… C’est dommage car le sujet, en soi, était intéressant !

  3. valou dit :

    j’ai adoré « Les Ignorants » de cet auteur, mais moi qui voulais lire ce volume, vous me faites bien peur … suis déçue sans même le lire !

      • valou dit :

        je ne connais que « Les Ignorants » qui est vraiment à lire, si tu veux découvrir le monde de la bande dessinée ET le monde du vin.. c’est génial !

    • Bianca dit :

      Si tu as l’occasion, emprunte-la en effet, tu pourras te faire ta propre opinion. Merci pour le tag, j’y répondrai dès que je pourrai, c’est sympa d’avoir pensé à moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s