Orgueil et préjugé – Jane Austen

Élisabeth Bennet a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du coeur des jeunes filles et, aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Élisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour…

orgueil-et-prejuge-jane-austen auteur-éditeur-pages

Les cinq sœurs Bennet vivent à Longbourn avec leur père, un homme érudit et caustique, et leur mère pour le moins écervelée, qui ne cherche qu’une chose : les marier à tous prix. En ce début du 19è ne pas avoir de fils et un chapelet de filles apparaît très clairement comme une malédiction et on peut comprendre que Mrs Bennet souhaite marier ses filles dans la fleur de l’âge.

C’est l’été et le manoir voisin de Longbourn, Netherfield, vient d’être loué par M. Bingley qui désire y passer les vacances. Il arrive en compagnie de ses sœurs, pestes en diable, et de son ami intime, M. Darcy, un dandy orgueilleux. Les Bennet font aussitôt connaissance et Jane, l’aînée de la fratrie, et M. Bingley, un gentilhomme absolument charmant, nourrissent de tendres sentiments l’un envers l’autre sans toutefois oser se l’avouer. Elisabeth, sa cadette, reste totalement insensible au charme de Darcy, lui préférant ostensiblement son cousin Wickham.

Sur ces entrefaites, arrive à Longbourn, le cousin Collins, futur héritier du domaine, qui vient demander la main de Jane, mais voyant que cette dernière est amoureuse d’un autre, il jette son dévolu sur Eliza qui aura toutes les peines du monde à lui faire comprendre qu’elle ne nourrit aucun sentiment pour lui et que le mariage ne peut se faire, au grand dam de Mrs Bennet.

J’ai longtemps pensé que Jane Austen était une romancière pas faite pour moi, la faute à une vision erronée que j’avais d’elle et je repoussais sans cesse ma découverte de son œuvre à plus tard. Jusqu’à ce que je reçoive le jour de mon anniversaire Orgueil et préjugé dans cette très belle édition, cadeau de ma copinaute Céline que je remercie encore pour sa délicate attention.

Je ne pouvais plus reculer et j’ai profité du mois anglais pour lire ce roman, décrit par beaucoup d’entre vous comme son chef d’œuvre. Et je dois dire que j’ai été agréablement surprise par ce texte très moderne et le style fluide et élégant de Jane Austen. Des chapitres courts et rythmés et une histoire en avance sur son temps ont fini de me séduire même si ma lecture fut morcelée, la faute à un emploi du temps très chargé.

J’ai aussi beaucoup aimé le personnage d’Eliza, figure centrale du roman, son envie d’être indépendante et de faire un mariage d’amour détonne en ce début du 19è même si elle ne remet pas en cause la société dans laquelle elle évolue ni le mariage en lui-même mais elle tient à choisir son époux sans tenir compte des détails économiques, et en cela je la trouve très moderne pour son époque, le roman est paru en 1813 je vous le rappelle.

Jane Austen égratigne au passage les coureurs de dot comme Wickham, ceux qui obéissent aux convenances d’une façon toute à fait servile comme Collins et les jeunes écervelées comme Lydia qui se marie pour narguer ses sœurs et être la première, à seulement 16 ans, une femme mariée.

Un grand classique que je ne connaissais pas mais que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, merci Céline pour cette belle découverte ! J’en parle sans doute très mal et il y a beaucoup à dire sur cet épais roman, j’espère en tout cas que celles qui comme moi hésitent à lire Jane Austen, trouveront dans ce billet un encouragement à sauter le pas.

heart_4

Lu dans le cadre des challenges Les 100 livres à avoir lu, Romans cultes et 1 pavé par mois, du Mois anglais

challenge-des-100-livres-chez-bianca    challenge-romans-cultes     challenge-un-pave-par-mois     le-mois-anglais-is-back

et du Plan Orsec 2014 pour PAL en danger :

pal-orsec-20141

Publicités

66 réflexions sur “Orgueil et préjugé – Jane Austen

  1. belette2911 dit :

    Je ne voulais pas lire ce livre, moi aussi, il y a quelques années… et puis, le challenge « classique » m’a poussé à en découvrir certains et j’ai été, comme toi, conquise ! 😉

  2. Syl. dit :

    J’aimerais aussi l’avoir dans cette édition !
    Très belle lecture ! lu déjà 2 fois, et je le relirai encore avec plaisir. Continue avec « Northanger Abbey »…

  3. Tasse de culture dit :

    Je suis ravie de voir que tu as apprécié ce roman que j’affectionne tout particulièrement 🙂
    Maintenant, tu n’as plus qu’à te lancer dans le reste de son oeuvre 😀

    • Bianca dit :

      Je t’avoue que j’ai morcelé ma lecture car je n’ai plus l’habitude de lire des classiques qui sont nettement plus exigeants que les romans contemporains mais c’est une très belle histoire et le personnage d’Eliza m’a vraiment séduite

  4. labiblidonee dit :

    Comme toi j’avais peur de découvrir cette auteure et ses livres sont finalement devenus mes classiques à moi (je lis actuellement raisons et sentiments^^). Quant à orgueil et préjugés en particulier, j’ai vu le film et la série bbc des tooooonnes de fois également, et j’ai lu également quelques suites faites par d’autres auteurs, mais pas trop car il faut vraiment trier !

    • Bianca dit :

      Maintenant je vais pouvoir voir l’adaptation ciné de ce roman mais avant de lire des austeneries je vais poursuivre la découverte de son oeuvre

  5. valmleslivres dit :

    Il y a des scènes que j’adore travailler avec mes élèves (la toute première, celle du premier ball). Et j’adore cette couverture.

  6. valou dit :

    J’adore ce roman, et son adaptation de 1995 par la BBC est très fidèle, très juste… et avec Colin Firth, le petit plus qui ne se refuse pas 😉

  7. Claire dit :

    Tu connais mon amour pour Jane Austen…Je suis tellement contente que Céline t’ait fait découvrir ce roman et que tu aies été conquise par l’histoire, l’héroïne, le beau Darcy….Et j’espère que tu ne tarderas pas à te lancer dans un autre ouvrage de ma romancière fétiche.

    • Bianca dit :

      Je la découvre sans doute un peu tard dans ma vie pour avoir eu un coup de coeur, je suis sûre que j’aurai aimé davantage à l’adolescence, comme toi et Céline mais cela reste pour moi une très belle lecture

  8. Alice dit :

    Je ne trouve pas que tu en parles mal, loin s’en faut et je trouve au contraire très intéressant de lire l’avis de quelqu’un qui ne pensait pas aimer. En espérant que cela en encourage d’autres à se lancer!!

    désolée de ne pas commenter plus souvent mais je suis toujours à la traîne :p

  9. La Petite Plume dit :

    J’ai également eu du mal à me lancer dans la lecture des œuvres de Jane Austen, à tort, car j’ai tout de suite accroché avec les thèmes abordés, le style et l’époque.
    Orgueil et préjugés est un chef-d’oeuvre mais le plus moderne et représentatif reste pour moi Raison et sentiments.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s