Les sœurs de l’océan – Lucy Clarke

Lorsque Katie apprend la mort de sa sœur cadette, elle ne peut croire à la thèse du suicide. Mia, vingt-quatre ans, joyeuse et insouciante, venait d’entamer un voyage autour du monde avec son ami d’enfance, Finn. Comment a-t-elle pu se jeter du haut d’une falaise ? Et que faisait-elle seule à Bali ? Pour comprendre, mais aussi pour se libérer d’une certaine culpabilité, Katie décide de mettre sa vie entre parenthèses et de partir sur les traces de sa sœur, avec son carnet de voyage comme seul guide.

les-soeurs-de-l-ocean-lucy-clarkeauteur-éditeur-pages

Katie et Mia sont jumelles mais loin d’être semblables, elles sont au contraire bien différentes l’une de l’autre. Physiquement d’abord, l’une est brune, l’autre est blonde, et leurs caractères sont totalement opposés. Inséparables enfants, elles ont depuis pris leurs distances même si depuis le décès de leur mère et leur départ de Cornouailles, elles vivent ensemble à Londres. Si Katie a tracé sa vie comme une ligne droite, celle de Mia n’est qu’une succession de lacets, chaotique, faite de petits boulots et de beuveries.

Aussi, lorsque du jour au lendemain, elle annonce à sa sœur, qu’elle part faire un tour du monde avec Finn, son meilleur amis, Katie, bien que triste, est soulagée de ne plus avoir à se soucier constamment de sa sœur.

Les mois filent et les communications entre les deux sœurs sont rares au grand dam de Katie qui aimerait avoir davantage de nouvelles. Leurs conversations téléphoniques tournent pourtant régulièrement à l’aigre et au lendemain d’une nouvelle prise de bec, Katie apprend que sa soeur s’est jetée du haut d’une falaise à Bali.

Le suicide semble ne faire aucun doute pour les autorités mais Katie, qui ne s’est pas encore remise de la mort de leur mère, refuse l’évidence, s’effondre, incapable de travailler. Elle refuse la vérité, se sent terriblement coupable d’avoir laissé sa sœur seule et se met à chercher des réponses dans le journal intime de Mia avant de partir sur ses traces. De San Francisco jusqu’à Bali, elle va retracer le parcours de sa jumelle défunte, point par point.

Voilà un roman idéal à lire l’été, sur la plage, tant l’océan est présent dans ce roman comme vous pouvez vous en doutez au vu de son titre. Des Cornouailles à Bali, Lucy Clarke retrace l’histoire tourmentée de cette fratrie qui s’aime et se déchire. Une histoire belle et poignante qui m’a tenue en haleine et qui m’a émerveillée par ses descriptions, ses paysages, son dépaysement.

L’auteure nous plonge au cœur des secrets de cette famille et les deux héroïnes, qui prennent tour à tour la parole, l’une par le biais de son journal, l’autre en narrant son voyage, le tout à six mois d’intervalle, sont attachantes et captivantes.

J’ai lu ce roman presque d’une traite, tant j’étais sous le charme de ses deux sœurs. Un livre émouvant et assez fort que je vous recommande.

Merci à Anne et aux Presses de la Cité pour cette très agréable lecture, idéale pour les vacances.

heart_4

Publicités

23 réflexions sur “Les sœurs de l’océan – Lucy Clarke

  1. Claire dit :

    Je n’avais jamais entendu parler de ce roman.Je note la référence et j’essaierai de le retrouver lors de mes pérégrinations en librairie ou médiathèque.Du coup, j’attendrai peut-être l’année prochaine pour le découvrir sur une place avec le bruit des vagues.

  2. lorouge dit :

    Il était dans ma pile d’été mais je n’ai pas eu le temps de le lire, tant pis il sera pour l’été prochain ;0) Comme tu le dis il semble idéal pour les vacances, des voyages, l’océan, des secrets de famille… Il a tout pour m’attirer, dommage que l’on puisse pas doubler les jours d’été surtout qu’au niveau du temps c’était franchement pas une réussite !!

    • Bianca dit :

      Je pense qu’il devrait te plaire dans ce cas ! Moi j’ai eu la chance de le lire alors qu’il faisait beau et chaud, j’étais vraiment dans l’ambiance 😉

  3. lydieetseslivres dit :

    Derrière cette couverture je ne m’attendais à trouver toute l’émotion dont tu parles. Je pense que ce roman pourrait me plaire et me faire voyager… Mais j’ai déjà tellement de choses à lire que j’attendrai sans doute qu’il sorte en poche.

    • Bianca dit :

      Je t’avoue que lorsque je l’ai reçu j’ai tiqué à cause de la couverture mais elle est trompeuse car c’est un livre à mille lieux de la romance et de la légèreté !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s