Celui dont le nom n’est plus – René Manzor

Londres, au petit matin. Sur une table de cuisine, gît un homme vidé de ses organes. L’assassin est une vieille dame à la vie exemplaire. Pourquoi cette femme a-t-elle sacrifié l’homme qu’elle a élevé comme un fils ? Elle est incarcérée. Pourtant, le lendemain, un autre homme est tué de façon similaire. Par la personne qui l’aimait le plus au monde. À chaque fois, les tueurs, qui ne se connaissent pas, laissent derrière eux la même épitaphe écrite dans le sang de leur victime : Puissent ces sacrifices apaiser l’âme de Celui dont le Nom n’est plus… Trois destins vont se lier autour de ces meurtres incompréhensibles : ceux de McKenna, vétéran de Scotland Yard, de Dahlia Rhymes, criminologue américaine et de Nils Blake, l’avocat de ces coupables qui ressemblent tant à des victimes. Trois destins, et trois vies détournées à jamais de leur cours.

celui-dont-le-nomn-est-plus-rene-manzorauteur-éditeur-pages

Londres, de nos jours. On découvre toutes les 24 heures un cadavre éventré dont tous les organes ont été soigneusement prélevés alors que la victime était encore vivante. Chaque défunt est retrouvé à son domicile et chaque meurtrier est vite identifié : un proche de la victime que l’on retrouve errant, couvert du sang de sa victime et atteint d’amnésie.

Tous agissent selon le même mode opératoire, exercent une profession qui n’a rien à voir avec la chirurgie et ont tous le point commun d’aimer par-dessus tout celui ou celle a qui ils ont ôté la vie.

L’inspecteur Mc Kenna de Scotland Yard, veuf inconsolable depuis plusieurs mois et père de quatre garçons, et son équipe sont chargés de l’enquête mais on leur adjoint le Dr Dahlia Rhymes, toute droit venue des États-Unis où elle est profileuse du FBI. Cette spécialiste des crimes rituels a été imposée par l’ambassade américaine qui n’apprécie pas que la seconde victime soit un de ses ressortissants.

L’enquête s’annonce difficile puisque les tueurs sont visiblement autant des victimes que des bourreaux. Et surtout une question est lancinante : pourquoi prélever les organes sur des victimes vivantes et dans quel but ? L’avocat des assassins, Nils Blake, entre alors en piste pour tenter de trouver le mobile de ses clients. L’homme, qui reprend du service quelques mois après avoir subi une transplantation cardiaque, est persuadé que ses clients ont été manipulés et va se rapprocher de Dahlia.

J’ai déjà eu l’occasion de vous l’avouer, au rayon polar j’ai plus de déceptions que de belles découvertes et bien Celui dont le nom n’est plus fait partie de la seconde catégorie. René Manzor signe ici un thriller ésotérique qui non seulement tient formidablement bien en haleine mais, cerise sur le gâteau, est aussi très convaincant, tout en évitant les longues descriptions sanglantes et sans tomber dans le gore, ce qui est un bel exploit au vu du profil criminel du tueur et du mode opératoire de ceux qui opèrent pour lui.

Vous savez pourtant combien j’adhère peu à l’ésotérisme et bien là j’ai marché à fond. L’écriture de René Manzor est simple, limpide et très efficace, les pages se tournèrent encore et encore tant j’avais hâte de savoir le fin mot de l’histoire, que j’avais trouvé mais très tardivement. Les personnages principaux sont bien campés, ils ont suffisamment d’épaisseur pour qu’on y croit et qu’on s’attache à eux. Quant à l’intrigue, elle est pleine de rebondissements et mélange crime, ésotérisme et histoire des religions, d’une façon très intelligente. Même la fin est à la hauteur du reste du récit !

Une lecture vraiment très agréable et qui fait du bien dans un mois de septembre décevant niveau lecture. Merci à Sonia et aux éditions Kero pour cette lecture captivante !

heart_4

Publicités

27 réflexions sur “Celui dont le nom n’est plus – René Manzor

  1. Tesrathilde dit :

    ça m’a l’air chouette ! 🙂 J’avais déjà repéré ce livre mais là tu m’as tout à fait convaincue qu’il ne faudrait pas que je le laisse passer s’il me tombe entre les mains.

  2. frenchbooklover dit :

    Je n’avais jamais entendu parler de ce roman. Mais ton avis fait vraiment très envie! Je note la référence et j’espère être aussi captée que toi!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s