Mobile de rupture – Cookie Allez

Deux personnages, un homme et une femme. Une action, ils fêtent leur anniversaire de mariage. Un temps, celui d’un dîner. Un lieu, Le Parc des saveurs, restaurant branché. Un téléphone portable, dans le rôle de l’inséparable suivante, donne la réplique. Complice ou traîtresse, la petite boîte noire met son grain de sel dans la conversation. Elle charme l’un, exaspère l’autre. Et les trompe tous les deux.

mobile-de-rupture-cookie-allezauteur-editeur-pages

Régis et Sybille fêtent en ce soir du 23 septembre leur troisième anniversaire de mariage. Régis a choisi un restaurant à la mode et donc très cher, Le parc aux saveurs, lieu de leur premier rendez-vous. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, si All-in-one, le tout dernier Smartphone de Régis, n’était pas posé bien en évidence sur la table.

Sybille déteste ces bijoux technologiques qui vibrent, sonnent, sifflent à tout bout de champ et dont son mari ne se passe jamais, même pour un dîner en tête-à-tête. Cet invité impromptu permettra toutefois à la jeune femme de s’évader et de se souvenir de leur rencontre cinq en plus tôt mais aussi de ressasser une histoire d’héritage et d’un mensonge sur ses origines.

Le dîner va s’écouler sans que les deux époux ne s’échangent plus que quelques paroles, elle se mure dans le silence, et lui se révèle trop occupé à s’écouter parler, à admirer le décor et à dialoguer avec sa grande fille, Laure, artiste peintre en devenir, qui n’arrête pas de l’appeler et de lui envoyer des sms.

Pour tout vous dire, en empruntant Mobile de rupture, je m’attendais à une comédie grinçante faite de quiproquos et de malentendus, malheureusement j’en ai eu pour mes frais, ce roman est d’un tel ennui, que je l’ai fini en diagonale parce que je n’aime pas abandonner mes lectures et parce que j’espérais que ça s’améliore à un moment donné, ce qui ne fut pas le cas.

Pendant plus de 200 pages Cookie Allez nous donne à lire l’introspection de son héroïne, malheureuse comme les pierres en ménage, qui se pose bien des questions sur son couple et sur son parrain dont elle a hérité une belle maison, L’oasis, et des meubles années 20.

Le sujet était pourtant intéressant mais ce dîner dans un temple de la gastronomie se révèle sans saveur et terriblement déprimant. L’auteure essaie bien par moments de détendre l’atmosphère par des traits d’humour, des dialogues qu’elle imagine drôles mais qui tombent totalement à plat.

Vous l’aurez compris, un roman que je n’ai pas du tout aimé et dont je vous parle uniquement pour qu’il ne fasse pas d’autres victimes, qui penseraient comme moi à tord, que c’est un petit bijou d’humour et de cruauté !

heart_1Lu dans le cadre du challenge Marry Me :

challenge-marry-me

Publicités

16 réflexions sur “Mobile de rupture – Cookie Allez

  1. frenchbooklover dit :

    Merci pour ce billet! Franchement, quand tu l’as présenté dans tes emprunts de bibliothèque, je m’attendais à quelque chose de drôle, caustique, assez profond…et en achevant ton article, je sais déjà que je ne le lirai jamais! Du temps d’économisé donc pour d’autres lectures!

  2. Chapitre Onze dit :

    L’histoire m’avait l’air intéressant, mais je pense que je ne vais pas m’attarder à le lire quand je lis ton avis. J’ai encore plein de livres intéressants à me mettre sous les yeux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s