Le club de la pluie brave les tempêtes – Malika Ferdjoukh

C’est la fin des vacances d’hiver à Saint-Malo, et voilà un moment que le Club de la Pluie n’a pas eu une énigme à se mettre sous la dent.
Mais lorsque Jeanne Eyrmont, la filleule de la directrice, débarque à l’internat des Pierres-Noires, elle semble apeurée, comme si elle avait vu des fantômes.
Des fantômes, vraiment ? Ambroise, Rose, Nadget et Milo sont bien décidés à tirer cette affaire au clair.

le-club-de-la-pluie-brave-les-tempetes-malika-ferdjoukhauteur-editeur-pagesRetour du club de la pluie sur le blog. Nous avions fait la connaissance de Rose, Nadget, Ambroise, Milo et du chien Clipper en janvier dans le tome 1, Le club de la pluie au pensionnat des mystères, voici la suite de leurs aventures au pensionnat des Pierres-Noires tenu par Mademoiselle Renard.

Ce second opus réunit aussi deux nouvelles enquêtes du Club de la Pluie, Le fantôme des Pierres-Noires et Le mystère des chaussons rouges.

Nous retrouvons nos jeunes malouins de retour à l’internat après les vacances de Noël et heureusement pour eux, ils vont vite avoir un mystère à se mettre sous la dent. Si dans le premier volume, Malika Ferdjoukh avait laissé la parole à Rose et à Nadget, cette fois-ci, ce sont les garçons Ambroise et Milo les narrateurs successifs des deux histoires.

Dans la première, il s’agit de venir en aide à Jeanne Eyrmont, la nièce de la directrice, en proie à des fantômes et à un chagrin d’amour causé par le pion au grand cœur Charles Moriarty.

La seconde histoire va leur permettre de résoudre un vol, celui des chaussures rouges serties de rubis portées par l’actrice qui joue Dorothy dans la comédie musicale Le magicien d’Oz. Les souliers confiés au grand acteur, Jim Watson, vont littéralement se volatiliser mais heureusement, notre club de la pluie va faire honneur à sa petite réputation !

Ce volume regroupe donc, comme le premier, non pas une mais deux enquêtes du Club de la Pluie. Deux courtes énigmes qui se lisent très vite mais qui continnent peu de suspens pour l’adulte que je suis.

Je pense toutefois que le jeune lecteur, peu versé dans les histoires policières, y trouvera son compte, davantage que moi, même si je trouve amusant que les différents protagonistes tirent le nom de personnages célèbres de romans policiers. La brièveté des intrigues m’a laissé une fois de plus sur ma faim, dommage !

Malgré tout, ces jeunes héros sont rafraichissants et la plume de Malika Ferdjoukh, toujours aussi agréable.

Les illustrations de fin de chapitre signées Cati Baur sont toujours aussi sympathiques et l’ensemble devrait plaire aux enfants mais l’adulte que je suis n’y trouve pas tout à fait son compte.

heart_3

Publicités

7 réflexions sur “Le club de la pluie brave les tempêtes – Malika Ferdjoukh

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s