Viscères

Il y a quinze ans, deux amoureux ont été retrouvés sauvagement éviscérés dans le bois attenant à la maison de campagne des Anchor-Ferrers. Le principal suspect, qui a avoué les crimes, est depuis sous les verrous. Mais aujourd’hui, alors que Oliver, Matilda et leur fille, Lucia, n’ont pas oublié cette découverte macabre, l’histoire se répète, plongeant la famille dans la terreur. En grand peintre de l’angoisse, Mo Hayder nous livre une série de tableaux sanglants, dans lesquels le commissaire Jack Caffery, toujours hanté par la disparition de son jeune frère, est plus vulnérable que jamais.

visceres-mo-hayder auteur-editeur-pagesIl y a quinze ans, Oliver et Matilda Anchor-Ferrers découvraient près de leur maison de campagne Les Tourelles, la mise en scène macabre du meurtre d’un jeune couple.

Le jeune homme, Hugo, était l’ex petit ami de leur gothique de fille Lucia, tué, avec sa fiancée, à coup de pic à glace et éviscéré. Bien que Minet Kable, le coupable ait été appréhendé et incarcéré, ils vivent encore de la terreur de cet homme et de ce meurtre particulièrement odieux.

Lorsque le couple, leur fille et sa chienne Ourse, arrivent aux Tourelles, plusieurs mois après la transplantation cardiaque d’Oliver, ils pensent trouver le repos et la tranquillité, jusqu’au moment, où quelques heures seulement après leur arrivée, ils découvrent des viscères suspendus à une branche de leur jardin. Kable est-il sorti de prison ?

Aussitôt, la panique les guette et ils se réfugient dans la maison pour appeler la police, mais le téléphone n’a plus de tonalité et deux hommes font leur apparition. Messieurs Honig et Molina se présentent en tant qu’inspecteurs de police mais le couple comprend rapidement qu’ils ne sont pas ce qu’ils semblent.

Sont-ils des complices de Kable ou les hommes de main d’une entreprise d’armement à laquelle Oliver a vendu son système Loup ?

Un huit clos glaçant commence alors entre les Anchor-Ferrers et leurs ravisseurs entre menaces et tortures psychologiques…

Viscères est le huitième roman de l’anglaise Mo Hayder mais ma première rencontre avec elle et le moins que l’on puisse dire c’est que je suis loin d’être déçue, bien au contraire ! Viscères est un polar efficace comme je les aime avec du suspens et de la tension tout au long des 400 pages.

Les chapitres sont courts et alternent entre le huit clos et l’enquête menée par l’inspecteur Jack Caffery, le héros récurrent de Mo Hayder, hanté par la disparition de son petit frère, trente ans auparavant, vraisemblablement victime d’un réseau pédophile.

Chacun de ces chapitres se clôt sur un revirement, une angoisse, des interrogations… on tremble, on souffre et on angoisse avec les Anchor-Ferrers, on espère que Caffery arrivera à les sauver. La tension monte crescendo, le suspens est maintenu jusqu’à la fin et à plusieurs reprises Mo Hayder m’a bien eue, et j’adore ça !

Viscères est un polar de très bonne facture, assez classique comme je les aime, finalement sans une once de gore et que je vous recommande que vous soyez déjà fan de Mo Hayder ou pas, vous serez convaincue par ce roman c’est sûr.

Un grand merci à Anne et aux Presses de la Cité pour m’avoir permis de faire connaissance avec Mo Hayder, cette lecture fut une grande première mais pas la dernière !

heart_4Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois  :

challenge-un-pave-par-mois

Publicités

31 réflexions sur “Viscères

  1. latetedansleslivres dit :

    Je n’ai lu que Tokyo de cette auteure dont je garde un souvenir très marqué mais que j’avais trouvé un peu glauque. Mais je découvrirais bien d’autres livres de cette auteure, je me note celui-ci 🙂

  2. Ariane dit :

    La couverture et le titre me laissent dubitative… Mais ce que tu en dis est intéressant et j’ai entendu beaucoup de bonnes choses sur cette auteure.

  3. maghily dit :

    Héhé, je vois qu’il t’a plu finalement ! 🙂
    C’est nettement moins gore que ce que laissent présager la couverture et le titre. Je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur choix éditorial pour ce roman…

  4. frenchbooklover dit :

    Franchement, sans ton billet, je n’aurais jamais eu envie de le lire. Mais avec une telle critique, comment veux-tu que je fasse l’impasse? Je le rajoute à ma très longue LAL.

  5. somaja1 dit :

    Elles sont fortes ces anglaises ! 😉
    Je ne connais pas cette auteure, mais c’est exactement le genre de roman qui pourrait me plaire …et me faire frissonner 😉

  6. lorouge dit :

    Tu es la première à me donner envie de le lire, j’avais peur que ce soit très gore et tu me rassure sur ce point là… Par contre je trouve la couverture vraiment épouvantable et rien que ça, ça me rebute…

  7. Aurore dit :

    Je n’ai lu qu’un seul roman de Mo Hayder, Birdman, et j’avais adoré ! Malgré la couverture pas très ragoutante Viscères me tente bien et ton avis me donne encore plus envie de le lire ! Je l’ajoute à ma wishlist de ce pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s