Lulu n’a peur de rien – Judith Viorst

« Lulu est têtue, c’est bien connu. Depuis toujours elle rêve d’une chose. Mais ses parents ne peuvent pas la lui offrir, à son grand désespoir. Elle se retrouve alors à promener des chiens en compagnie de Fleishman, son pire ennemi. Aucun rapport, dites-vous ? Lisez, vous verrez. »

lulu-n-a-peur-de-rien-judith-viorstauteur-editeur-pagesLulu, la peste qu’on adore détester est de retour et si elle s’est un peu assagie depuis sa rencontre avec Monsieur B le brontosaure, elle n’en reste pas moins la reine des caprices.

Cette fois-ci, elle s’est mise en tête de demander à ses parents un cadeau hors de prix ! Lequel ? On ne le saura qu’à la dernière page du livre mais ses parents, qui se mettent pourtant en quatre pour elle, lui opposent cette fois-ci, un refus catégorique. Si elle veut ce coûteux présent, elle devra travailler.

C’est ainsi qu’elle se met en tête de devenir promeneuse pour chiens, tous les matins avant l’école, du lundi au vendredi. Lulu ne connaît rien aux chiens, mais qu’importe, pleine de sa suffisance habituelle, elle fonce tête baissée mais pourra compter sur l’un de ses voisins, que pourtant elle déteste, Fleishmann.

Le garçon est bon élève, il déteste les sucreries mais surtout il adore faire plaisir aux autres, rendre service sans rien attendre en retour… une attitude insupportable pour notre Lulu obligée de s’adjoindre son aide, bien malgré elle.

Comme pour le premier opus, Lulu et le brontosaure, Judith Viorst, aidée par les très belles illustrations délicieusement vintage de Lane Smith, nous propose ici une histoire pleine d’humour.

Nous avons donc retrouvé avec grand plaisir, les garçons et moi, notre Lulu qui a toujours un sale caractère même si elle s’est un peu améliorée depuis l’épisode du Brontosaure et les leçons qu’elle en a tiré.

Quand au petit nouveau, Fleishman, il est son exact opposé : poli, serviable, gentil, intelligent et bien élevé. Tellement parfait qu’il énerve tout le monde, à commencer par Lulu qui est certes facile à énerver.

Aussi drôle que le premier opus, l’auteure joue avec les mêmes procédés narratifs : des chapitres courts, ponctués de chansons et d’interventions de l’auteure elle-même qui commente son histoire en aparté et qui s’offusque de la méchanceté de son héroïne.

Un livre drôle qui assène néanmoins quelques leçons à ses jeunes lecteurs, notamment celui d’être gentil avec son prochain, à mettre entre toutes les mains dès 8 ans !

Mention spéciale aux éditions Milan et au travail éditorial autour de ce roman, aussi beau que le précédent, une vraie réussite.

 heart_4

Publicités

2 réflexions sur “Lulu n’a peur de rien – Judith Viorst

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s