Nos étoiles contraires – John Green

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

nos-etoiles-contraires-john-greenauteur-editeur-pages

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer incurable, et se promène toute la journée avec son chariot à oxygène. Sa mère, qui a cessé son travail pour veiller sur elle, la pousse à sortir et la convainc de rejoindre un groupe de soutien où elle fait la connaissance d’Isaac qui est atteint d’un cancer très rare aux yeux. Un jour, il amène l’un de ses amis, Augustus, 17 ans, qui lui est en rémission mais porte une prothèse à la place de sa jambe emportée par le cancer.

Hazel n’est pas au mieux de sa forme mais cela ne rebute pas Augustus, bien au contraire, l’entente et l’attraction entre les deux adolescents est immédiate.

Augustus a une passion pour les jeux vidéos et Hazel pour un roman, Une impériale affliction. La jeune fille fait découvrir le livre à son amoureux qui le lit à son tour et propose à Hazel, qui voue un culte à son auteur Peter Van Houten, de partir à Amsterdam pour le rencontrer.

Le thème de la mort ou de la maladie n’est pas forcément ma tasse de thé, surtout lorsqu’il touche les enfants ou les adolescents comme c’est le cas ici. Je n’avais pas été emballée par Dieu me déteste d’Hollis Seamon dont l’histoire ressemble beaucoup à Nos étoiles contraires d’ailleurs.

Cependant, comment ne pas être attendrie par ces deux adolescents et leurs parents abimés par le cancer et qui sont promis à la mort à plus ou moins brève échéance ?

Pour autant, et même si je comprends l’engouement qu’a suscité ce roman auprès du public visé, celui des adolescents, je comprends mal l’attrait qu’il a auprès d’un public adulte. Certes, il y a de très jolies pages, des passages émouvants, des personnages attachants mais je n’ai pas été subjuguée.

J’ai été touchée par cette histoire bien sûr, encore une fois comment ne pas l’être, mais je m’attendais à mieux. C’est un livre qui se lit facilement, le style de John Green est agréable mais il n’y a pas vraiment de surprises, on devine ce qui va se passer, on espère être surprise mais finalement non, je suis restée sur ma faim.

Nos étoiles contraires est malgré tout un message d’espoir, une histoire d’amour, de courage et d’amitié, un récit sur les malades en fin de vie et sur la vie qui continue pour les proches, malgré la mort, malgré le chagrin.

heart_3Lu dans le cadre du challenge A tous prix (meilleur roman 2012 par le Time Magazine) :

logo-challenge-c3a0-tous-prix

Publicités

40 réflexions sur “Nos étoiles contraires – John Green

  1. marinesbooks dit :

    Eh bien, tu le lis après la vague toi, on peut dire ! Je suis du même avis que toi, je n’ai pas été subjuguée et j’ai trouvé ça un peu facile de choisir le thème d’adolescents atteints d’un cancer pour émouvoir les gens. Même si on n’écrit pas quelque chose d’exceptionnel, les gens seront forcément touchés. Sinon j’ai quand même été surprise par ce qui arrive à Augustus, je ne m’y attendais pas.

  2. Holly Goli dit :

    J’ai lu le livre l’an dernier car mes élèves anglais le lisaient tous et me disaient que c’était génial. C’est un très beau livre … mais j’ai pas été transcendée plus que ça. J’ai emmené ma mère voir le film (ainsi que ma soeur) et elles ont adoré. Ma mère va lire le livre que je viens de récupérer. Mémé l’a lu aussi, juste après moi, elle pense exactement comme toi. Je ne regrette pas de l’avoir acheté. Gus m’a plu et j’ai été surprise par la tournure de son histoire à lui. Tout sauf ça ! Mais je suis ravie que tu l’aies lu et ce bien après la vague. Je pense que c’est mieux de lire après l’engouement, comme ça, pas d’a priori.

  3. labiblidonee dit :

    Ton avis reflète exactement ce que je pense penser de ce livre sans l’avoir encore lu : l’histoire doit être touchante et pas mal écrite rapport à l’engouement, mais peut-être que le côté enfant malade a joué dans cet engouement plus que les qualités du livre en lui-même (un peu comme pour le ledig) et c’est ce qui me retient de le lire pour l’instant. En plus, je ne suis ni fan des histoires de maladie ni d’ado alors je crains l’overdose pour moi. Mais bon, dans longtemps, quand on l’oubliera un peu, je le tenterai peut-être…

    • Bianca dit :

      Je ne pensais pas le lire au départ mais comme il est en lice pour le prix des incorruptibles ça m’a donné envie mais ce n’est pas une lecture indispensable non plus

  4. latetedansleslivres dit :

    Ah oui, aucune surprise dans ce roman! Juste un livre qui se lit vraiment bien même si ça n’a pas été un coup de coeur pour moi, peut-être que j’en avais déjà trop entendu parler au moment où je l’ai lu!

  5. Carnet Parisien dit :

    Je rejoins ton avis. Je n’avais pas aimé « Dieu me déteste » plus que ça, j’ai davantage apprécié Nos étoiles contraires mais sans pour autant partager le coup de coeur général.

  6. nannegoutdelire dit :

    J’ai déjà hésité à l’acheter mais, comme le commentaire précédent, j’évite généralement les livres qui risquent de me faire verser des larmes (bon, parfois on ne prévoit pas 🙂 ). Je suis contente d’avoir lu ta chronique et passerai donc mon tour 😉

  7. eneleh59 dit :

    Ce livre est dans ma PAL,mais je lis tellement d’avis positifs dessus qu’il me fait peur en fait, j’ai peur d’être déçue ! Donc ton avis me fait du bien, ainsi que tous les commentaires ci-dessous !

  8. karinapoly2 dit :

    J’ai mis un petit coeur en plus à l’évaluation mais je trouve ta critique pertinente… mon petit coeur en plus car, la fin inévitable, m’a un peu srprise.

  9. Asphodèle dit :

    J’ai souvent été déçue en lisant des livres encensés massivement, aussi maintenant j’essaie d’attendre d’avoir oublié les billets avant de lire un livre très chroniqué ! 😆 Mais bon, on en attend toujours beaucoup ! Celui-ci ne m’a pas attiré, de par le thème qui me ferait pleurer certainement mais que je n’ai pas envie de retrouver dans ce que je lis, justement !!! 😉

    • Bianca dit :

      Je te comprends, franchement je pense que c’est la dernière fois que je lis un roman autour de ce thème, ce n’est pas ma tasse de thé non plus

  10. Alison Mossharty dit :

    Je partage totalement ton avis. Ce fut une lecture qui est obligatoirement touchante vu le sujet mais après, je m’attendais aussi à bien mieux… Malgré tout, j’étais contente de me faire mon propre avis dessus 😉

  11. Sev dit :

    Je n’ai pas lu le livre, seulement vu le film… en mode madeleine (dans l’avion en plus!). Peut-etre que pour uen fois, l’adaptation cinematographique est meilleure que le livre?

  12. frenchbooklover dit :

    C’est un livre que j’ai bien aimé. Même si je n’ai pas partagé l’engouement général. En revanche, contrairement à toi, j’ai été surprise par certaines évolutions de l’intrigue.
    Si tu as aimé la plume de John Green, je te conseille Où es-tu Alaska et la Face cachée de Margo (ces deux titres se ressemblent. Mais je les avais découverts avant la folie Nos étoiles contraires et beaucoup plus appréciés)

  13. Lupa dit :

    Je me retrouve bien dans ton billet ! J’ai laissé passer la vague d’engouement et ne l’ai lu que récemment pour me faire ma propre idée… Finalement, cela n’a pas été une lecture inoubliable pour moi non plus, même si j’ai quand même versé ma petite larme je l’avoue. Comme toi, je n’ai pas été surprise ni subjuguée par la tournure de l’histoire puisque j’ai vu arriver les choses longtemps à l’avance, mais je lirai certainement d’autres romans de l’auteur. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s