La petite marchande de rêves – Maxence Fermine

Entrez au Royaume des Ombres et choisissez votre rêve… Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune en diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants : Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer ; Mercator, le chat si bavard vieux de 213 ans ; Lili, la petite marchande de rêves au regard d or qui capture les songes… Mais aussi des spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort. Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever. Et une nuit…

la-petite-marchande-de-reves-maxence-fermineauteur-editeur-pagesMalo est fils unique, ses parents toujours terriblement occupés et ne prennent jamais le temps de s’occuper de lui. Aussi, le jour de ses onze ans, Malo est mis dans un taxi, direction L’auberge des trois brigands, lieu de son anniversaire. Mais en chemin, Malo tombe dans la Seine, disparaît derrière un hublot et pénètre dans le Royaume des Ombres.

Là, il va faire la connaissance de drôles d’habitants : Arthur l’arbre qui parle, Mercator le chat qui fume, un chat qui pêche, un alchimiste, un magicien… et une petite fille Lili, la marchande de rêves.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si Dom Perlet l’alchimiste ne lui avait pas lancé un sortilège : si dans les douze heures qui viennent Malo ne ramène pas 12 brouzons, il sera changé en spectre et prisonnier du royaume des ombres pour toujours.

Maxence Fermine nous propose ici un conte enchanteur qui ne manquera pas de plaire aux enfants à partir de 10 ans mais aussi aux grands.

La petite marchande de rêves tient à la fois de la poésie et du merveilleux et la galerie de personnages imaginée par Fermine est intéressante, notamment Septimus le magicien et son langage bien à lui et le clochard céleste qui prend des bains de lune !

L’histoire est jolie et le périple de Malo au royaume des ombres m’a beaucoup plu même si je l’ai même trouvé trop court et qu’il n’est pas sans rappeler Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll, en moins profond et abouti.

La fin de la rêverie est en revanche un peu abrupte, en harmonie avec le concept mais elle m’a laissé sur ma faim.

Il m’a manqué quelque chose pour être tout à fait séduite mais ce court roman reste très agréable à lire et je le ferai lire aux garçons.

heart_3

Publicités

7 réflexions sur “La petite marchande de rêves – Maxence Fermine

  1. Tasse de culture dit :

    J’en ai beaucoup entendu parlé. La couverture est très belle et l’histoire pourrait me plaire. Je pense que je lui laisserai sa chance à l’occasion ! Tu penses lire la suite ?

  2. laroussebouquine dit :

    Il me faisait déjà de l’oeil quand tu l’avais rapidement présenté dans ta sélection, mais là encore plus ! L’histoire a l’air très onirique, et du coup je pense que le charme pourrait opérer même si je ne lis plus de livres aussi jeunesse. Dommage qu’il ne soit pas abouti !

  3. Karine:) dit :

    La couverture est superbe, en tout cas. Et comme j’aime l’auteur, peut-être me laisserai-je tenter. Mais bon, je saurai à quoi m’attendre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s