Le crime parfait – Peter James

Victor et Joan Smiley ne peuvent plus se supporter. Après vingt ans de mariage et presque autant de disputes, Victor est devenu chauve, diabétique et enrobé ; Joan est de plus en plus grassouillette, stupide et dépensière. Il a pris une maîtresse ; elle a un amant. Chacun de leur côté, ils ont décidé d’éliminer l’autre.

le-crime-parfait-peter-jamesauteur-editeur-pagesVictor a 42 ans, il est comptable, diabétique, fume des cigares, son crane est dégarni. C’est un grand fan de Miss Marple, Hercule Poirot et Sherlock Holmes et il ne lit que des romans policiers et ne regarde, je vous le donne en mille, que des séries policières. Chaud lapin, il se contente désormais du minimum syndical avec sa tendre épouse, préférant fréquenter une maison close dans laquelle il retrouve Kamila, une prostituée avec qui il rêve de refaire sa vie.

Joan a 40 ans, elle est caissière à temps partiel. Cette ancienne pin-up devenue rondelette au fil des ans et des déceptions charriées par son mariage, ne supporte plus les ronflements de son mari, d’autant qu’elle se voit très bien refaire sa vie avec Don, un maçon qui soulève de la fonte, marié lui aussi de son côté.

Victor et Joan sont mariés depuis deux décennies et il est clair qu’ils n’ont pas l’intention de passer la prochaine ensemble. Divorcer ? Pourquoi faire alors qu’un petit meurtre vite fait bien fait arrangera tout.

Ce que chacun d’eux ignore, c’est que l’autre a aussi le même plan : celui de le (la) faire passer de vie à trépas…

Peter James est un prolifique auteur de romans policiers anglais que je découvre grâce à cette courte nouvelle qui n’est pas sans rappeler Alfred Hitchcock présente. Et pour une première lecture, c’est une très bonne pioche !

Le crime parfait concentre en une centaine de pages seulement, des rebondissements rocambolesques, un cynisme et un humour noir hilarants sans oublier de distiller un bon suspens.

Les personnages sont deux loosers stéréotypés mais je pense que sur un format aussi court, cela ne peut pas être autrement, cela ne m’a en aucun cas gêné et j’ai beaucoup aimé cette fable à la fois macabre, drôle et piquante.

On tourne les pages à une vitesse folle, Peter James ne laisse aucun temps mort dans son récit et on se délecte de cette histoire de vaudeville sanglant et vraiment singulière.

Si vous avez envie d’une petite parenthèse mêlant suspens et humour, précipitez-vous sur Le crime parfait, vous ne serez pas déçu(e)s ! Quant à moi je vais m’empresser de faire entrer très vite, un autre Peter James dans ma PAL.

heart_4

Lu dans le cadre du challenge A year in England :

 logo-a-year-in-england

Publicités

27 réflexions sur “Le crime parfait – Peter James

  1. Carnet Parisien dit :

    Avant de lire ton commentaire, j’allais justement dire que ça semblait stéréotypé 🙂 ce n’est pas une lecture qui m’attire plus que ça, je passe pour cette fois ! 🙂

  2. Ô hasard des mots dit :

    Celui-ci à l’air différent des autres Peter James ! Je suis fan d’humour noir dans les polars alors je prends note de ce titre ! En plus je trouve la couverture attrayante et plutôt bien réussie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s