Les Crèvecoeur : Edith – Antonia Medeiros

Germain Crèvecoeur, l’un des plus grands créateurs de chaussures pour femmes du XXe siècle, vient d’être retrouvé pendu. L’artiste adulé, mais pourtant tristement solitaire, lègue tous ses biens à son fils caché, Raphaël. Ces richesses comprennent une maison étrange aux murs couverts de souliers féminins et des lettres dans lesquelles le défunt dévoile le roman de sa vie ainsi que ses plus terribles secrets…

Tout commence en 1915, avec Édith, femme magnifique et forte, mariée malgré elle à Romain et secrètement amoureuse d’Hektor. Le premier est un cordonnier fétichiste et dangereux, le second un soldat allemand de la Grande Guerre, ennemi de la patrie. Mais l’amour, apatride, se joue des frontières comme des convenances.

les-crevecoeur-edith-antonia-medeirosauteur-editeur-pages

En cette année 1975, Germain Crèvecoeur, l’un des plus grands créateurs de chaussures pour femmes du XXème siècle, vient de se donner la mort par pendaison. Adulé par les femmes, il menait pourtant une vie très solitaire dans son hôtel particulier de Bayeux, propriété de sa famille depuis deux siècles.

L’homme, descend en effet par les Gervais, d’une longue lignée de créateurs de souliers, et lègue l’ensemble de ses biens, y compris la boutique du 15 rue Saint Malo, à Raphaël qui n’est autre que son fils caché et qu’il ne connaissait pas.

Le jeune homme mène lui aussi une existence solitaire, ne s’intéressant qu’à la course à pied et vivant de ses rentes. Il va alors partir à la recherche de sa généalogie et s’intéresser plus particulièrement à Edith, dont le tableau l’attire comme un aimant.

Quelques semaines avant la déclaration de guerre du 1er août 1914, Edith Gervais s’apprête à épouser Romain Crèvecoeur. La jeune femme a déjà 27 ans et cette demande en mariage tombe à pic pour son père qui souhaite que l’entreprise familiale bicentenaire lui survive et son prétendant en a bien l’intention.

Premier tome de la saga familial des Crèvecoeur, Edith pose donc les bases et nous permet de rencontrer les différents protagonistes que l’on va sans doute continuer à suivre dans les volumes suivants.

Je vous avoue que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire et que la partie contemporaine consacrée à Raphaël ne m’a pas franchement intéressé. En revanche, dès qu’Edith a fait son apparition, j’ai été totalement captivée et les pages ont alors défilé à une allure folle.

J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la vie d’Edith qui ne peut pas prendre son destin en main parce qu’elle est née fille. Contrainte d’accepter le mariage arrangé par ses parents qui fera rapidement son malheur, la guerre va lui apporter l’amour en la personne d’Hektor, un prisonnier de guerre français par sa mère et allemand par son père dont elle va faire la connaissance à l’hôpital où elle est infirmière bénévole en 1915.

Son mari Romain Crèvecoeur ne s’intéresse pas à elle et lui adresse à peine la parole,lL’union est dans ces conditions inévitablement vouée à l’échec. Hektor va donc être une parenthèse enchantée dans la triste routine conjugale d’Edith et lui permettre d’être pleinement femme.

Romain, que l’on découvrira en détail dans le second volume éponyme de la saga, est un personnage particulièrement antipathique, il est vain, calculateur et nombriliste.

Antonia Medeiros, dans un style très fluide, rend vivante cette famille qui a bien des secrets et je lirai avec grand plaisir le second tome, déjà dans ma PAL, en espérant que la vie d’Edith connaisse une embellie, elle le mérite !

heart_3

Lu dans le cadre du challenge Première guerre mondiale :

challenge-premiere-guerre-mondiale

Publicités

16 réflexions sur “Les Crèvecoeur : Edith – Antonia Medeiros

  1. Chapitre Onze dit :

    Celui-ci me donne très envie ! Dès qui qu’il y a des secrets dans les histoires j’adore ça !
    Je vois que tu es inscrite au challenge première guerre mondiale, si tu es tentée par un challenge seconde guerre mondiale, sache que j’en ai pris les rênes 😉
    En tout cas je note ce bouquin dans ma longue wish-list.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s