L’affaire des poisons – Jean-Christian Petitfils

En 1679, à l’apogée du règne de Louis XIV, éclate l’une des plus vastes affaires criminelles de tous les temps : l’affaire des Poisons, aux ramifications gigantesques, dans laquelle se trouvent mêlées des centaines de personnes, dont les plus grands noms de la cour de France, notamment la favorite Mme de Montespan. De l’officine des alchimistes au repaire des sorcières, des marchands de philtres d’amour aux fabricants de poisons, en passant par le cabinet du magistrat instructeur, La Reynie, c’est l’enquête policière complète sur l’une des plus ténébreuses énigmes de l’Histoire qui est ici offerte au lecteur.

heart_3auteur-editeur-pagesl-affaire-des-poisons-jean-christian-petitfils

Comme vous le savez sans doute, j’aime beaucoup les romans historiques et je ne boude pas de temps les biographies ou les essais, aussi lorsque cet été je suis tombée sur L’affaire des poisons de Jean-Christian Petitfils en occasion je n’ai pas hésité, poussée par ma copinaute Claire et heureux hasard ma copinaute Céline l’achetait au même moment, nous avons donc décidé de le lire ensemble et de ne pas le faire traîner dans notre PAL.

Jean-Christian Petitfils est un spécialiste des 17è et 18è siècle, vous l’avez sûrement déjà vu dans Secrets d’histoire de Stéphane Bern dans lequel il intervient régulièrement. Il connaît ses deux siècles sur le bout des doigts, aussi j’étais sûre de lire un ouvrage sérieux et précis sur le sujet, ce qui s’est avéré juste.

L’historien revient ici sur l’affaire criminelle la plus retentissante du règne de Louis XIV : L’affaire des poisons. Elle éclate en 1679 lorsque La Voisin et ses complices sont arrêtés par le lieutenant général de police, l’incorruptible La Reynie (personnage fort intéressant soit dit en passant) mais tout commence réellement le 16 juillet 1676, le jour où la marquise de Brinvilliers est brûlée pour sorcellerie et pour avoir accélérer la succession familiale en tuant tous les mâles de sa maison !

Lorsqu’éclate L’affaire des poisons, l’heure est aux soupçons les plus fous. Madame, la belle-sœur de Louis XIV est morte brusquement et les rumeurs vont bon train. Aussi, le roi soleil prend cette affaire très au sérieux d’autant que certains accusés affirment avoir été mandatés par Mademoiselle des Œillets et Madame de Montespan pour empoisonner Mademoiselle de Fontanges, emportée elle aussi brusquement, et le roi lui-même !

Louis XIV va donc créer une chambre ardente et suivre le dossier personnellement tout en prenant garde d’éliminer les témoignages à charge contre son ex favorite, mère de ses enfants légitimés. La Reynie, en charge de L’affaire, devra rendre personnellement compte au roi et à Louvois des avancées de l’enquête et ses rapports seront expurgés pour ne pas nuire à la belle Athénaïs car si l’on prouvait l’implication de cette dernière, le scandale rejaillirait sur le roi et ses enfants !

Jean-Christian Petitfils rappelle les faits, reprend les témoignages et l’enquête du lieutenant général de police La Reynie, revient sur les différents procès et essaie de donner des interprétations historiques à ces événements. Ce qui n’est pas facile car Louis XIV a fait détruire après la mort de La Reynie toutes les pièces juridiques qui auraient pu éclairer l’implication ou non de Mme de Montespan.

Pour l’historien, malgré tout, il ne fait pas de doute que l’ancienne favorite était innocente des crimes qu’on l’accuse, il a vraiment fait des recherches approfondies et on peut légitimement croire qu’il a raison.

Vous l’aurez compris, ce livre est très intéressant à plus d’un titre, notamment sur le système judiciaire et pénitentiaire de cette époque.

Il est par contre très aride à lire, le style de l’autre, purement universitaire, m’a ennuyée par moments, car il se perd dans des digressions parfois sans fin qui n’apportent pas toujours grand chose.

J’aurai aimé en connaître plus sur La Voisin et surtout sur le contexte historique, sur les croyances populaires, sur le « hors cour de Versailles », car Jean-Christian Petitfils s’attache beaucoup à la cour, à Louis XIV et à Mme de Montespan, et pas assez au reste.

Je vous le recommande malgré tout si le sujet vous intéresse.

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Céline

Publicités

19 réflexions sur “L’affaire des poisons – Jean-Christian Petitfils

  1. Soukee dit :

    J’aime cette époque et j’avais lu un petit roman jeunesse quand j’étais plus jeune sur cette sombre affaire des poisons. Ton billet me donne envie de m’y replonger ! 🙂

  2. frenchbooklover dit :

    Malgré tes réserves, je note car c’est une affaire que je ne connais pas assez et j’aimerais beaucoup rattraper cette erreur.

  3. Lupa dit :

    Oh que oui le sujet m’intéresse ! Allez hop, encore un de plus à rejoindre ceux de la longue liste des titres repérés par chez toi, merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s