Le trésor de monsieur Isakowitz – Danny Wattin

 Lorsque Leo Wattin apprend au détour d’une conversation que son arrière-arrière grand-père, Hermann Isakowitz, avait dissimulé un trésor avant d’essayer de fuir le régime nazi, il propose à son père, Danny, et à son grand-père, Hans, de partir à sa recherche.

heart_4auteur-editeur-pagesle-tresor-de-monsieur-isakowitz-danny-wattin

Hermann Isakowitz, juif polonais, a du fuir le régime nazi et avant de quitter son sol natal, aurait dissimulé un trésor dans le jardin de sa maison. Lorsque Danny, écrivain, raconte cette histoire à son fils de 9 ans, celui-ci lui propose de partir à sa recherche.

Danny invite son père Hans à faire ce voyage avec eux sur les traces de leur aïeul. Voici donc trois générations d’hommes rassemblées dans une voiture pour un incroyable road trip, depuis leur point de départ en Suède jusqu’à la ville natale de leur aïeul, Malbork, en Pologne…

Danny Wattin nous propose un roman autobiographique qui relate le voyage rocambolesque et hilarant qu’il a effectué avec son père et l’aîné de ses fils, sur les pas de son arrière grand-père, Herman Isakowitz et de son fameux trésor.

Pendant près de 300 pages, il nous donne à lire un récit particulièrement émouvant et éclairant sur les conditions de vie des juifs en Allemagne et en Pologne, d’où sont originaires ses arrières grands-pères et arrières grands-mères, les conditions dans lesquelles ils ont du fuir le nazisme et leur installation en Suède, un pays propre et lisse, neutre pendant la guerre, mais qui ne les a pour autant pas accueillis les bras ouverts.

C’est également un récit humoristique dans lequel l’auteur décrit les relations tendres et affectueuses qu’il a avec son fils mais celles nettement plus houleuses et conflictuelles qu’il entretient avec son propre géniteur.

Il brosse avec tendresse mais aussi férocité les relations familiales, les membres de sa famille vivants mais aussi les morts, les difficultés et les conflits mais aussi l’amour qui existe entre un père et son fils.

Un très joli récit qui m’a globalement séduite même si j’ai largement préféré lorsque l’auteur revient sur l’histoire de sa famille, j’ai moins gouté les joutes verbales avec son père particulièrement acariâtre même si elles sont piquantes et souvent très drôles.

Si vous aimez l’humour juif à la Woody Allen et les témoignages sur le destin des juifs pendant la seconde guerre mondiale, je ne peux que vous conseiller Le trésor de monsieur Isakowitz, un roman sensible et drôle.

Merci à Anne et aux Presses de la Cité pour cette belle découverte.

Advertisements

17 réflexions sur “Le trésor de monsieur Isakowitz – Danny Wattin

  1. frenchbooklover dit :

    Je ne connaissais pas du tout ce titre. Pourquoi pas? Mais je ne pense pas que je le mettrai dans mes priorités de lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s