43, rue du vieux cimetière tome 4 : Le fantôme hante toujours deux fois – Kate & Sarah Klise

Le trio du manoir Vrastock va bientôt devoir faire le deuil d’un de ses plus grands plaisirs : le courrier. Le bureau de poste de Livid City est sur le point de fermer et Ignace, Lester et Adèle seront bientôt coupés de tout contact avec leurs fans. Une nouvelle invention appelée « vexto », menace de remplacer non seulement les lettres, mais aussi les livres, les sèche-cheveux et même les portes de garages ! Le mystérieux propriétaire de la boîte postale n°5 pourra-t-il grâce à son plan sinistre (en apparence) sauver le bureau de poste ?

heart_5auteur-editeur-pages43-rue-du-vieux-cimetiere-tome-4-le-fantome-hante-toujours-deux-fois

Paul Tergeist, le tout nouveau ministre des postes et Télécommunications a décidé de frapper fort (je sais le jeu de mot est facile mais je n’ai pas pu résister) pour fêter sa prise de fonction : il a décidé d’abolir le courrier traditionnel. Exit, les bureaux de poste, et place au Vexto, une cagoule objet à tout faire qui sert à lire des livres, envoyer des textos, surfer sur internet…

Et pour mettre en place la révolution Vexto, Paul Tergeist a choisi comme ville pilot Livid City. Le bureau de poste fondé en 1837 doit être démoli le 1er mars et remplacé par un centre Vexto, chargé de vendre ce nouveau système de communication pour la modique somme de 999,99 $ !

Adèle, Ignace et Les ne veulent pas que le bureau de poste ferment, eux qui ont érigé la correspondance en art de vivre et qui ont besoin de la poste pour livrer les chapitres de leur livre à leurs abonnés.

Les est maintenant un adolescent et même s’il est heureux avec ses parents adoptifs, son chat et son chien, il aimerait bien vivre avec son temps mais Adèle, morte en 1911, ne veut aucun objet moderne dans sa maison ! La famille ne possède ni télévision, ni ordinateur, ni téléphone fixe ni téléphone portable et Les aimerait bien que ça change…

La nièce du bibliothécaire Tom Set doit venir passer le mois de février à Livid City. Le but de ces vacances pas comme les autres : désintoxiquer Winona Fee de son portable et retrouver le goût de la lecture. Wy Fee est totalement accro à son Smartphone et n’écrit qu’en langage SMS !

On se retrouve aujourd’hui pour le quatrième tome de la série 43, rue du vieux cimetière. J’avais eu, comme vous le savez, un gros coup de cœur pour les trois premiers opus : Trépassez vote chemin, Il faudra me passer sur le corps, et Jusqu’à ce que la morsure nous sépare, allais-je être aussi séduite par Le fantôme sonne toujours deux fois ?

Et bien oui ! Cette série est décidément un vrai bonheur de lecture et j’ai retrouvé avec plaisir les habitants de Livid City, la ville fantôme préférée des américains, et plus particulièrement ceux qui logent au 43 rue du Vieux-Cimetière : Les Perrance, le jeune illustrateur adopté par Ignace Bronchon, l’auteur à succès victime du syndrome de la page blanche et Adele I. Vranstock, l’écrivain fantôme le plus célèbre du monde qui hante la maison.

Kate Klise aborde dans ce nouvel opus les excès et les dérives des nouvelles technologies sur les adolescents et sur les gens de manière générale. Le nouveau ministre, totalement à la ramasse et coupé des attentes du peuple, a décidé sans tenir compte de l’avis de quiconque d’abolir le courrier au profit d’une cagoule même pas au point qui déshumanise encore davantage les rapports qu’on peut tous avoir les uns avec les autres.

L’occasion pour les parents d’aborder avec les enfants la question du téléphone portable et des réseaux sociaux, de la vie virtuelle qui prend parfois la place de la vie réelle au détriment des amis, des activités, de la famille, de la lecture…

A travers ce tome, Kate Klise nous dévoile également le passé d’Adèle dont on ne connaissait jusqu’à là pas grand chose et notre sympathique fantôme se souvient avec bonheur de son amitié avec Hank Hadmaller, l’ancien facteur, avec qui elle partageait le goût de la lecture et de la correspondance.

Un quatrième tome toujours aussi savoureux et un bel hommage au célèbre roman de Gaston Leroux, Le fantôme de l’Opéra !

Publicités

15 réflexions sur “43, rue du vieux cimetière tome 4 : Le fantôme hante toujours deux fois – Kate & Sarah Klise

  1. frenchbooklover dit :

    J’avais beaucoup aimé le premier tome de cette série et je n’ai pas encore lu la suite. Il faudrait que je répare cette erreur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s