Juliette la mode au bout des doigts – Gwenaële Barussaud

Paris ! En déchiffrant les lettres qui annoncent son entrée dans la capitale, Juliette sent son coeur se gonfler de rêves et d’espérance. Après quinze ans passés dans l’atelier de son père, canut à la Croix-Rousse, la jeune Lyonnaise accède enfin à la vie brillante et tumultueuse de la capitale. Employée à l’Elégance parisienne, Juliette se révèle bientôt meilleure pour créer des robes que pour les vendre… Lancée dans la haute société du Second Empire, au service d’une demoiselle frivole qu’elle entend sublimer par ses modèles, la jeune styliste assiste à la naissance de la Haute-Couture. Mais le monde de la mode a ses règles et ses pièges… Beaucoup de courage et un peu d’audace suffiront-ils à Juliette pour accrocher son nom au firmament des étoiles parisiennes ? A moins que la rencontre extraordinaire d’un jeune journaliste à l’âme noble et romantique ne vienne bouleverser son destin…

heart_5auteur-editeur-pagesjuliette-la-mode-au-bout-des-doigts-gwenaele-barussaud

Juliette Renard est une jeune lyonnaise de 15 ans qui monte à Paris sous la pression familiale. Ses parents, canuts, qui peinent déjà à joindre les deux bouts, rêvent d’un avenir meilleur pour leur fille. Ça tombe bien, l’oncle de Juliette travaille à L’Elégance parisienne, le temple de la mode fondé par Emile Bauvincard, qui connaît un succès fulgurant. Grâce à lui la jeune fille est engagée comme vendeuse où elle devient une employée modèle.

Vendeuse efficace car elle connaît parfaitement les étoffes, notamment les plus précieuses, les soies tissées par les canuts, elle est aussi une passionnée de mode et une dessinatrice hors pair. Un carnet et un crayon toujours en main, elle montre aux clientes les robes qu’elles pourront faire tailler selon les tissus choisis.

Ce talent et son goût très sûr séduisent Madame de Montenclerc et sa fille Cordélia. La jeune fille fait ses débuts dans le monde et elle souhaite que Juliette devienne sa styliste personnelle. La famille, récemment fortunée, souhaite que leur fille fasse un beau mariage et entendent bien ne pas lésiner pour que Cordélia accède à la noblesse. Juliette quitte alors L’élégance parisienne pour l’Hôtel Montenclerc…

Vous vous souvenez peut-être que j’avais eu un gros coup de cœur il y a quelques mois déjà à la lecture de Pauline, demoiselle des grands magasins, premier tome de la série Les lumières de Paris de Gwenaële Barussaud, j’attendais donc avec une certaine impatience ce second opus et à ma grande satisfaction, il a tenu toutes ses promesses.

A chaque tome, son héroïne et son histoire : après Pauline, place à Juliette, son amie de L’élégance parisienne, férue de mode et à l’instinct très sûr. Avec elle, on assiste à l’ascension de Worth, le célèbre couturier anglais du second Empire, et à la naissance de la haute couture.

Un sujet qui me passionne et formidablement restitué ici. Gwenaële Barussaud connaît sans nul doute le monde de la mode à cette époque et sait à merveille rendre vivant ce Paris foisonnant du règne de Napoléon III qui vit tant de bouleversements.

Au-delà des étoffes et d’un sujet qui pourrait apparaître comme frivole, Gwenaële Barussaud n’a pas son pareil pour décrire le petit monde des employés, mettre en lumière les valeurs de travail, de courage, de fierté, de persévérance, sans oublier une touche de romantisme qui ravira les plus fleurs bleues.

Outre l’histoire et le contexte, je prend beaucoup de plaisir à lire cette romancière, j’aime son style fluide et dynamique, son vocabulaire riche et recherché, qui font que ce roman, bien que destiné aux adolescents, est un vrai régal pour l’adulte que je suis.

Cerise sur le gâteau, comme Pauline, Juliette est une héroïne bien attachante, courageuse et qui sait saisir des opportunités, on a plaisir à suivre son parcours semé d’embûches et qu’une envie : qu’elle réussise.

En résumé, un roman historique pour adolescents mais pas que vous l’aurez compris, totalement réussi, vivement le tome 3 !

Un grand merci à Amanda et les éditions Fleurus pour ce nouveau coup de cœur !

Lu en lecture commune avec Claire (avis à venir)

Publicités

19 réflexions sur “Juliette la mode au bout des doigts – Gwenaële Barussaud

  1. lydieetseslivres dit :

    C’est tout à fait le genre de livre qui pourrait aussi bien plaire à ma fille ainée qu’à moi. Et j’avoue que j’adore avoir des lectures communes avec elle alors je le note. Merci du conseil !

  2. CMK La dévoreuse de livres dit :

    Merci pour ce blog qui met en valeur ce roman de mon auteur préféré ! Juliette nous fait voyage,rire, rêver…Romanesque, historique, avec la mode et les magasins, la poésie et les châteaux, les soies et les bals, la presse, aussi ! Un roman que j’ai lu avec le plus grand plaisir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s