Le samedi, c’est bibli ! #56

Depuis une semaine, je n’ai pas trop le coeur à lire, comme la majorité d’entre vous je suppose mais comme mes réservations étaient arrivées, Sami-Chameau et moi-même avons profité de notre samedi matin pour faire un détour par la médiathèque.

Au menu de cette semaine : quatre romans et une bédé, un gros craquage donc :

miniaturiste-jesse-burton

Miniaturiste de Jesse Burton. Est-il encore besoin de présenter ce roman que l’on voit depuis plusieurs mois sur la blogo ? Repéré une fois de plus en ce qui me concerne chez ma copinaute Claire et je vais avoir le plaisir de le lire avec ma copinaute Céline !!

Sujet : Nella Oortman n’a que dix-huit ans ce jour d’automne 1686 où elle quitte son petit village pour rejoindre à Amsterdam son mari, Johannes Brandt. Homme d’âge mûr, il est l’un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa soeur, Marin, une femme restée célibataire qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannes offre à son épouse une maison de poupée, représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d’animer grâce aux talents d’un miniaturiste. Les fascinantes créations de l’artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets. 

l-exercice-de-la-medecine-laurent-seksik

L’exercice de la médecine de Laurent Seksik. C’est l’un des romans qui me tentaient le plus dans la rentrée littéraire pour deux raisons. La première c’est que l’on me vante depuis longtemps la plume de Laurent Seksik. La seconde, à cause des héros russes bien sûr.

Sujet : Léna Kotev est cancérologue à Paris. Dans sa famille, on est médecin de génération en génération : Pavel Alexandrovitch exerçait dans la Russie tsariste, Mendel fut professeur dans le Berlin des années 1920, Natalia fut victime, sous Staline, de l’affaire du Complot des Blouses blanches. Loin des combats de ses glorieux aïeux, Léna rêve de se soustraire à la légende familiale. Mais peut-on échapper à son destin ? Inscrits dans une mythologie qui les dépasse, les Kotev ont vocation à donner un sens à l’Histoire autant qu’à toute vie sauvée.

la-ou-tombent-les-anges-charlotte-bousquet

Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet. Celui-ci aussi on le voit beaucoup depuis la rentrée et sur le papier il a tout pour me plaire, j’ai hâte de m’y plonger !

Sujet : Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes… 

14-14-silene-edgar-paul-beorn

14-14 de Silène Edgar & Paul Beorn. Sélectionné pour le prix des Incorruptibles 2015-2016, ce roman me fait de l’oeil depuis des mois. Comme le précédent il a pour cadre la première guerre mondiale mais aussi en 2014 et le prénom du héros de la Grande guerre s’appelle comme mon grand garçon !

Sujet : Un siècle les sépare… Hadrien et Adrien sont deux garçons de treize ans qui habitent à quelques kilomètres l’un de l’autre, en Picardie. Ils ont des problèmes à l’école, à la maison et avec les filles, comme la plupart des garçons de leur âge. Il n’y a qu’une seule chose qui les sépare : Hadrien vit en 1914 et Adrien en 2014. Leurs destins vont mystérieusement se mêler, leur permettant d’échanger du courrier alors qu’ils croient chacun écrire à un cousin éloigné ! Lorsqu’ils comprennent ce qu’il se passe, Adrien se rend alors compte qu’il doit prévenir Hadrien que la Grande Guerre est sur le point d’éclater et qu’il doit à tout prix se mettre à l’abri !

chaque-soir-a-onze-heures-eddy-simon-camille-benyamina

Chaque soir à onze heures de Eddy Simon et Camille Benyanina. Adapté du roman éponyme de Malika Ferdjoukh que je n’ai pas lu d’ailleurs, cette bd a l’air aussi sublime que Violette Nozière vilaine chérie que j’avais beaucoup aimé l’an dernier.

Sujet :  Paris 2014, on y suit le parcours de Willa, habituée à frayer avec la jeunesse dorée et super cielle des beaux quartiers de la capitale, jusqu à la Villa des Brouillards perdue au fin de Montmartre. Dans cet endroit hors du temps, comme bloqué en plein XIX, elle fait la connaissance de Marni une jeune pianiste aveugle et de son frère, le sombre Edern. Après la disparition de leurs parents, le frère et la soeur s y sont comme reclus, bloqués par les lourds secrets de famille et depuis peu, victimes d un maître chanteur. Touchée par Marni et séduite par Edern, Willa décide de percer les mystères de la Villa des Brouillards.

Les avez-vous lus ? En attendant de vous en reparler, je vous souhaite un bon week-end et de belles lectures.

Publicités

17 réflexions sur “Le samedi, c’est bibli ! #56

  1. Folavril dit :

    14-14, c’est une élève de mon club lecture qui me l’a présenté comme un coup de cœur 🙂
    Et Chaque soir à onze heure, je l’ai dans ma PAL, il me tarde de découvrir cette belle BD !!
    Bonnes lectures à toi.

  2. jostein59 dit :

    J’aurais craqué aussi sur les deux premiers. Cela fait des mois que je ne suis pas passée à la bibliothèque. Trop de lectures à la maison. Mais j’ai fait une liste en suivant leurs achats et je compte bien récupérer bien vite ces livres qui me tentent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s