Les enquêtes d’Alfred et Agatha, Tome 1 : L’affaire des oiseaux disparus – Ana Campoy

Lu dans le cadre du challenge A year in England  :

logo-a-year-in-england

Après avoir fait atterrir un avion de sa fabrication sur la perruque du poissonnier, le jeune Alfred se retrouve en prison, pour une nuit. Il y fait la connaissance d’un détenu, Victor. Le jeune homme clame son innocence et supplie Alfred d’aller demander de l’aide à Agatha Miller. Dès sa sortie, le garçon se rend à l’adresse indiquée par Victor. Quelle n’est pas sa surprise de découvrir qu’Agatha a 10 ans, comme lui ! Et la fillette, qui a monté une agence de détectives, lui apprend que Victor, le jardinier ses riches voisins, est accusé de leur avoir volé des objets de valeur : des oiseaux en or, ornés de pierres précieuses…

heart_4auteur-editeur-pagesles-enquetes-d-alfred-et-agatha-tome-1-ana-campoy

Alfred est un jeune collégien qui vit dans le quartier populaire de l’East End où ses parents tiennent une épicerie. Enfant unique, c’est un garçon rêveur, plein de vivacité mais aussi un garçon peureux, qui vit dans la crainte que le caïd de l’école ne s’en prenne à lui.

Un jour qu’il est en train de faire voler son avion, arrive un malheureux accident : l’engin incontrôlable emporte la perruque du poissonnier qui ne cesse de se plaindre de lui depuis des semaines.

Pour son père, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ni une, ni deux, il emmène son fils au commissariat et Alfred se retrouve à passer une nuit en prison, histoire qu’il retienne la leçon. Là, un dénommé Victor, accusé de vol, clame son innocence à tue-tête et lui demande d’aller trouver Agatha Miller.

Dès le lendemain, Alfred prend pour la première fois seul le tramway, direction les beaux quartiers et l’agence de détective de Madame Miller qui n’est autre que la jeune Agatha Miller qui a le même âge que lui. Pour tromper son ennui, cette enfant unique elle aussi, joue les détectives et va l’entraîner dans une drôle d’affaire, celle des oiseaux de Madame Mathilde Elster, sa voisine …

Si Alfred Hitchcock et Agatha Christie s’étaient rencontrés lorsqu’ils étaient enfants, quelles aventures auraient-ils pu vivre ensemble ? Tel est le point de départ de cette série à l’ambiance so british, écrite par une espagnole, dont déjà six titres ont paru en Espagne et en Angleterre et dont Bayard Jeunesse a eu la bonne idée de publier le premier volume cet automne : L’affaire des oiseaux.

Vous l’ignorez peut-être si vous me suivez depuis peu mais je suis une inconditionnelle de sir Alfred dont j’ai vu presque tous les films, y compris les premiers réalisés au temps du muet, et d’Agatha Christie grâce à qui j’ai découvert le roman policier, un genre que j’affectionne tout particulièrement.

Je ne pouvais donc pas passer à côté de cette série hommage à deux immenses figures anglaises du 20è siècle et comme j’ai bien fait car quel régal de lecture ce fut ! J’ai littéralement dévoré ce premier opus et je n’ai qu’une hâte, découvrir les autres désormais !

Cette série est un vrai bonheur pour les fans d’Agatha et d’Alfred qui trouveront une multitude de clins d’œil à leurs œuvres mais plairont aussi aux enfants qui ne connaissent ni l’un ni l’autre car les protagonistes principaux sont charmants et attachants sous la plume d’Ana Campoy, et l’intrigue policière est plutôt bien ficelée et captivante. Une belle réussite en somme.

Les chapitres sont assez courts et permettent aux jeunes lecteurs de faire des pauses dans leur lecture, le style de l’auteur est fluide et abordable et le suspens est au rendez-vous.

Vous l’aurez compris aisément, je conseille ce titre aux nostalgiques d’Agatha et d’Alfred mais aussi aux apprentis détectives à partir de 10 ans qui vont apprécier comme moi cette affaire des oiseaux.

Un grand merci à Babelio et à Bayard jeunesse pour cette lecture, j’ai adoré !

 

Publicités

19 réflexions sur “Les enquêtes d’Alfred et Agatha, Tome 1 : L’affaire des oiseaux disparus – Ana Campoy

  1. Tesrathilde dit :

    Je connais très mal Hitchcock mais je saisis la référence ! Je pense que cette série pourrait bien me plaire ne serait-ce que pour le concept des enfants détectives qui me séduit toujours autant depuis de longues années. En plus le trait me plaît bien.

  2. Féli dit :

    Ma fille de 8 ans adore les histoires de détectives, et elle lit beaucoup, est-ce que ça te paraît accessible pour un bon lecteur plus jeune que 10 ans, ou est-ce que le contenu est trop difficile?

  3. frenchbooklover dit :

    Je n’en ai pas parlé sur mon blog mais, comme toi, j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Alfred et d’Agatha. J’ose penser qu’ils auraient vécu de telles aventures s’ils s’étaient connus enfants et je suis curieuse de découvrir le tour qu’Ana Campoy va donner à leurs enquêtes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s