Là où tombent les anges – Charlotte Bousquet

Lu dans le cadre des challenges Première guerre mondiale et 1 pavé par mois :

challenge-premiere-guerre-mondiale     challenge-un-pave-par-mois

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…

heart_4auteur-editeur-pagesla-ou-tombent-les-anges-charlotte-bousquet

Auvers sur Oise c’est l’enfer, Paris c’est le paradis ! Solange a dix-sept ans à peine lorsqu’un matin elle quitte Auvers sur Oise, direction la capitale. Elle laisse sans regret ce village et surtout son père, un homme tyrannique et buveur qui la frappe quotidiennement et c’est justement après une rouste de trop que la jeune fille décide de prendre son destin en main et toutes les économies de son géniteur.

Arrivée à Paris, elle part à la recherche de sa meilleure amie Lili, installée depuis quelques mois déjà dans la ville lumière. Chanteuse dans des caf’ con’ de Montmartre et d’ailleurs, sous la férule de Dranem, un chansonnier célèbre, elle va héberger Solange le temps qu’elle se trouve un emploi.

Solange ne rêve pas de gloire ni de scène, elle devient donc cousette dans un atelier où les filles sont mal payées et corvéables à merci. Là, elle fera la connaissance de Clémence et Marthe qui vont devenir ses amies et avec qui elle courra les bals et les cinémas.

La jeune femme ne rêve pas du grand amour mais son estomac va papillonner lorsqu’elle va croiser la route d’Aurélien qui lui offrira un scarabée d’or. Leur histoire va hélas tourner court et Solange va épouser Robert, un homme qu’elle n’aime pas mais qui va lui permettre d’accéder à la bourgeoisie.

Robert sait bien que son amour est à sens unique mais il compte sur Solange pour s’occuper de sa vieille tante Emma et surtout lui donner un fils. Le deal semble équitable mais Robert se montre jaloux et possessif, soupçonneux pour un rien, et ne tarde pas à donner des coups.

Les mois passent et l’enfant tant attendu ne vient pas jusqu’au jour où l’heureux évènement s’annonce enfin mais Solange fait une fausse couche et l’ire de Robert sera terrible.

L’enfer conjugal de Solange semble alors sans fin lorsque la guerre est déclarée en août 1914 et Robert mobilisé…

Charlotte Bousquet nous propose ici un roman sur la première guerre mondiale et le destin des femmes absolument bouleversant. Elle décrit avec réalisme les conditions de vie des femmes avant et pendant la première guerre mondiale, un thème passionnant et très bien exploité.

De l’été 1912 à l’hiver 1920, on va suivre le parcours de Solange, le personnage principal, et celui de ses amies. Des femmes très différentes par leurs caractères, leur émancipation (ou non) et leurs parcours et qui permettent à l’auteure d’aborder toutes les facettes de la condition féminine (bourgeoise, ouvrière, fermière, domestique…).

Charlotte Bousquet aborde aussi les violences faites aux femmes, que ce soit à leur domicile et le fait de leur père ou leur mari, et dans leur travail. Elle met également en lumière la dure vie des femmes à l’arrière alors que les hommes sont au front.

On oublie trop que ces travailleuses en usine risquaient leur vie et que plus d’une en est morte, est devenue estropiée ou défigurée. Et, cerise sur le gâteau, les hommes les accusaient souvent de mener une vie facile et insouciante loin d’eux, voire de les tromper !

Là où tombent les anges est un roman tellement réaliste qu’il en est poignant. L’auteure insère dans chaque chapitre des extraits de journaux de l’époque, d’extraits du journal intime de Solange et les correspondances des différents protagonistes, ce qui accentue encore davantage l’impression de réalisme et de violence.

Le roman vous happe et ne vous lâche plus, il fut difficile pour moi de reposer ce livre tant je tremblais et j’espérais pour nos quatre héroïnes, en un mot : une belle réussite !

Un bémol toutefois, j’ai eu un peu de mal avec le style abrupt et sec de Charlotte Bousquet et l’entremêlement des correspondances en plein milieu du récit, il m’a fallu plusieurs chapitres pour m’y faire.

Il n’empêche que si vous vous intéressez à la première guerre mondiale ou aux conditions de vie des femmes de 1910 à 1920, c’est LE livre à lire absolument tant il est riche et offre un panorama complet.

Advertisements

25 réflexions sur “Là où tombent les anges – Charlotte Bousquet

  1. accalia dit :

    C’est fou, je trouve que le titre et la couverture laissent penser à quelque chose de plus léger et simple que ce qu’en dit ta critique…comme quoi, il faut toujours se méfier un peu…pourquoi pas, si je le trouve à la bibliothèque!

  2. frenchbooklover dit :

    J’ai beaucoup aimé ce roman. Un grand roman sur les femmes en temps de guerre. Quels personnages! Quelle fresque!
    Et, contrairement à toi, je n’ai pas été déstabilisée par le style et ce mélange de narrations.
    Un très beau billet en tout cas. Bravo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s