L’anneau de Claddagh tome 1 Seamrog – Béatrice Nicodème

Irlande, comté de Galway, 1846. Keira est la fille d’une cuisinière irlandaise, Arthur le fils d’un grand propriétaire anglais. Ils ne devraient pas se rencontrer, et encore moins s’aimer. Mais le destin les réunit et menace de les séparer. Sur quel avenir commun peuvent-ils compter ? Dans un pays ravagé par la famine, Keira peut s’estimer heureuse d’être employée dans une maison où l’on ne manque de rien. Et l’âme de sa grand-mère veille sur elle grâce à un anneau à la puissance mystérieuse. Saura-t-il la guider parmi les drames qui s’apprêtent à bouleverser son existence ?

heart_4auteur-editeur-pages

l-anneau-de-claddagh-tome-1-seamrog-beatrice-nicodeme

Keira est une jeune femme de chambre dans une bonne maison irlandaise où sa mère est également cuisinière. Elle mesure la chance qu’elle a de vivre au chaud et sans ressentir la faim, ce qui n’est pas le cas de la plupart des irlandais qu’elle connaît, qui vit ou survit dans des conditions très dures.

La jeune fille n’en reste pas moins une domestique sans rêves ni perspectives d’avenir ou de liberté. Elevée par Morna, une mère désabusée et peu aimante, dans une Irlande pauvre et divisée par l’occupation britannique, Keira n’attend pas grande chose de la vie, jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Arthur, riche héritier voisin. Les deux jeunes gens tombent amoureux mais leur différence de condition rend impossible toute histoire durable.

Arthur lui propose tout de même de l’emmener en Amérique mais avant que la jeune fille ne lui donne sa réponse, il quitte l’Irlande pour le nouveau monde…

Il me tardait depuis un moment déjà de découvrir la plume de Béatrice Nicodème, célèbre pour sa série Pénélope Green. Aussi lorsque Gulf Stream éditeur m’a proposé de recevoir Seamrog, je n’ai pas hésité une seconde et je les en remercie de m’avoir permis de lire le premier tome de cette trilogie irlandaise qui m’a vraiment séduite.

J’ai en effet beaucoup aimé le personnage de Keira, une jeune fille battante qui rêve d’un avenir meilleur mais qui sait que pour cela, elle devra laisser derrière elle sa chère terre d’Irlande.

J’ai beaucoup aimé également le voyage en Irlande proposé par Béatrice Nicodème, autour de l’anneau de Claddagh et sa légende mais aussi cette immersion vraiment réussie, au cœur de cette Irlande du 19è siècle pauvre et famélique, touchée par la grande famine entre 1845 et 1852, partagée entre son identité irlandaise et ses riches occupants anglais.

L’auteur arrive parfaitement à nous rendre compte de la difficulté d’être un irlandais au milieu du 19è siècle, à quel point ce peuple a souffert de la misère et de la famine et on comprend mieux pourquoi tant d’irlandais ont tenté leur chance en Amérique.

Il ne fait pas de doute que Béatrice Nicodème s’est fort bien documentée pour nous conter les aventures de Keira et à travers elle du peuple irlandais, et ce roman est passionnant de la première à la dernière page.

L’auteur arrive à très bien à doser l’aspect historique qui nous apprend beaucoup de choses et nous fait prendre conscience de ce qu’était l’Irlande à cette époque mais sans tomber dans l’excès et l’aspect romanesque avec le destin de Keira et son histoire d’amour impossible avec Arthur.

Vous l’aurez compris une belle découverte donc que je vous invite à lire à votre tour si le sujet vous intéresse. Quant à moi, il me tarde de lire en mars le second tome !

Advertisements

11 réflexions sur “L’anneau de Claddagh tome 1 Seamrog – Béatrice Nicodème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s