Chaque soir à onze heures – Eddy Simon & Camille Benyamina

Paris 2014, on y suit le parcours de Willa, habituée à frayer avec la jeunesse dorée et superficielle des beaux quartiers de la capitale, jusqu’à la Villa des Brouillards perdue au fin de Montmartre. Dans cet endroit hors du temps, comme bloqué en plein XIX, elle fait la connaissance de Marni une jeune pianiste aveugle et de son frère, le sombre Edern. Après la disparition de leurs parents, le frère et la soeur y sont comme reclus, bloqués par les lourds secrets de famille et depuis peu, victimes d un maître chanteur. Touchée par Marni et séduite par Edern, Willa décide de percer les mystères de la Villa des Brouillards. heart_3auteur-editeur-pageschaque-soir-a-onze-heures-eddy-simon-camille-benyamina

Lors de la fête d’anniversaire de sa meilleure amie Fran, dans les beaux quartiers parisiens, Willa rencontre Edern. Lorsqu’elle se met à jouer du saxophone, le jeune homme s’approche d’elle et lui propose de former un duo avec sa jeune sœur Marni, pianiste aveugle.

Quelques jours plus tard Willa se rend à la villa des Brouillards, la maison de la riche famille Fils-Albern. Edern y vit avec sa petite sœur Marni, son frère aîné Roch et leurs domestiques depuis la disparition de leurs parents.

La famille à la tête d’un laboratoire pharmaceutique puissant a connu un véritable drame : Carlotta Fils-Albern a été tué par son mari Henri car il la soupçonnait de la tromper.

Depuis, chaque soir à onze heures, Marni sent une présence dans sa chambre…

Après Quatre sœurs adapté en bande dessinée par Cati Baur, dont j’ai lu les tomes 1 et 2, c’est au tour d’un autre roman de Malika Ferdjoukh, Chaque soir à onze heures, d’avoir les honneurs d’un roman graphique.

Cette fois c’est le talentueux duo Eddy Simon et Camilla Benyamina qui s’y colle. La paire m’avait séduite avec Violette Nozières vilaine chérie, en serait-il de même ici ? Je dois dire que non même si ma lecture fut agréable, j’ai pris moins de plaisir à lire Chaque soir à onze heures que Violette Nozières.

Je me lançais ici à l’aveugle puisque je n’ai pas lu le roman éponyme de Malika Ferdjoukh et je pense que j’aurai du, car je ne doute pas que ce dernier doit davantage nous plonger dans l’ambiance fantastique et policière dont il question ici et que Simon et Benyamina survolent trop à mon goût.

Je reste cependant sous le charme des planches de cette illustratrice pleine de talents, j’aime son trait et les couleurs utilisées mais je ne suis véritablement pas rentrée pleinement dans l’histoire, il m’a manqué quelque chose, du liant entre les différentes pages, j’ai l’impression qu’Eddy Simon a du beaucoup raccourcir l’intrigue pour qu’elle rentre en moins de cent pages et je trouve ça un peu dommage, quelques pages supplémentaires n’auraient pas été superflues.

Une bande dessinée néanmoins bien agréable à lire et à regarder même si l’histoire est très classique, elle a néanmoins un charme certain, notamment grâce aux différents protagonistes, Willa en tête !

Publicités

15 réflexions sur “Chaque soir à onze heures – Eddy Simon & Camille Benyamina

  1. Ariane L dit :

    Je l’avais repérée justement, parce que le graphisme me séduisait, mais du coup, tu me donnes plutôt envie de découvrir Violette Nozières ! Je prends note…;)

  2. Jessica dit :

    Pour ma part j’ai adoré cette adaptation. Cependant, je voulais en savoir plus sur cette histoire alors j’ai lu le roman éponyme, qui est devenu un coup de coeur 🙂

  3. frenchbooklover dit :

    Comme toi, j’avais beaucoup aimé violette nozière. Mais ce titre l’a déçue. Même si l’illustratrice prouve une fois encore son talent, j’ai trouvé comme toi que l’histoire était trop survolée, qu’il manquait des pages et qu’on restait sur notre faim.
    Je pense que je me lancerai un jour dans le roman dont est tiré cet opus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s