Les Beaux Étés – tome 1 – Cap au sud ! – Zidrou et Jordi Lafebre

Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de « beaux étés » ! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud ! heart_4auteur-editeur-pagesles-beaux-etes-tome-1-zidrou-lafebre

Août 1973, les bagages de la famille Faldérault sont prêts depuis plusieurs jours déjà mais femme et enfants attendent que Pierre, le père, boucle sa nouvelle bande dessinée, celle dont il espère enfin succès et reconnaissance, pour lever le camp.

La maladie d’amour de Michel Sardou est le tube de cet été 1973 mais entre Pierre et Mado, rien ne va plus. La jeune femme en a assez de vendre des chaussures pour faire bouillir la marmite familiale tandis que Pierre déprime et s’échine sur ses planches encore et encore sans parvenir à faire briller l’un de ses héros au firmament de la bande dessinée.

Mado rêve d’une vie plus belle mais avant de demander le divorce en septembre, elle tient à ce que leurs quatre enfants passent un dernier été en famille, dans le sud de la France, comme chaque année.

Julie, l’aînée maigrichonne et perpétuellement inquiète et Nicole, sa cadette toute en rondeur et lunettes ; Louis et son ami imaginaire Tchouki, grand fan de Lucky Luke ; Paulette, la petite dernière espiègle et zézéyante, Pierre et Mado quittent donc leur Belgique à bord de leur 4L, direction l’Ardèche.

Après les années 20 de Lydie et le Moyen-Age de Bouffon, il me tardait de découvrir les années 70 par Zidrou et je dois dire que ce fut un régal total que de lire les vacances tumultueuses de cette famille belge de doux dingues.

Accompagné cette fois de Jordi Lafebre pour les dessins, comme dans le génial Lydie, Zidrou nous offre une belle tranche de nostalgie qui m’a rappelé mes premiers étés avec mes parents, dans les années 70 justement, à bord d’une 4L aussi !!

Est-ce pour ces raisons que le charme a opérées sur moi une fois de plus ? Cela a du y contribuer mais je pense que chacun peut aimer les vacances de la famille Faldérault, celles d’une époque où l’on prenait sans doute davantage le temps de vivre avec cette 4L qui se traîne sur les nationales car le père déteste les péages des autoroutes et je dois dire qu’à l’époque bon sang je les détestais aussi les péages où chacun déversait sa monnaie pour franchir l’octroi, ce qui donnait lieu à des queues monstres où l’on restait bloqués de longs moments !!

La chanson de l’été à la radio que l’on reprend à tue-tête, le pique-nique au bord des routes et son indispensable table pliante, le camping sauvage, les baignades à poil, les tenues improbables… tout est là, rien ne manque.

Ce premier volume est une véritable parenthèse enchantée dans le quotidien de la famille Faldérault, un moment où tout ou presque est permis, un moment pour s’échapper du train-train avec la mère qui refuse de faire à manger pendant son mois de vacances, un moment pour oublier tout ce qui ne va pas : le couple parental au bord du divorce, les soucis financiers, le boulot alimentaire de Mado, le manque de reconnaissance professionnelle de Pierre, la maladie de la tante Liliane…

Tour à tour drôle, tendre et bourré d’émotion, Les beaux étés m’ont conquises, vivement le tome 2 !

Publicités

14 réflexions sur “Les Beaux Étés – tome 1 – Cap au sud ! – Zidrou et Jordi Lafebre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s