Promesse – Jussi Alder Olsen

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Bornholm, une île danoise de la mer baltique, fin des années 1990. Le cadavre d’une jeune fille est retrouvé dans un arbre, son vélo broyé au bord de la route. Aucune trace du chauffard : affaire classée. Sauf pour un inspecteur de la police locale qui finit dix-sept ans plus tard par demander l’aide de l’inspecteur Carl Mørck. Avant de se tirer une balle dans la tête.

À l’initiative de Rose, l’assistante du flegmatique Mørck, l’insolite trio du Département V en charge des cold cases débarque sur l’île de Bornholm. En remuant le passé, ils prennent le risque de réveiller de vieux démons…heart_4auteur-editeur-pagespromesse-jussi-adler-olsen

20 novembre 1997, Christian Habersaat, un policier municipal de l’île de Bornholm, découvre le corps sans vie d’Alberte, une jeune fille de 17 ans. La police criminelle pense qu’il s’agit d’un banal accident avec délit de fuite mais Habersaat est persuadé qu’elle a été victime d’un meurtre.

Depuis lors, sans relâche, il interroge tous ceux qui ont connu la victime, sans succès. Cette enquête qui a tourné l’obsession, a fait volé son mariage en éclat et sa vie privée est en berne.

29 avril 2014, Habersaat prend sa retraite mais juste avant son pot d’adieu, téléphone à Carl Mørck, du département V, pour lui demander de l’aide sur cette enquête qu’il va être obligé d’abandonner sans l’avoir résolu.

Mørck, qui vient juste d’apprendre le décès de son cousin Sammy, n’a pas envie d’entendre parler de cette histoire et envoie Habersaat sur les roses au grand dam de son assistante Rose qui le harcèle pour qu’il rappelle le policier municipal.

C’est alors qu’il apprend qu’Habersaat vient de se tirer une balle en pleine tête au cours de son pot de départ. Le voilà donc qui traverse la mer Baltique, direction Bornholm avec Rose et Assad, le trio en charge des cold cases danois, va reprendre l’enquête sur la mort d’Alberte.

Sixième tome de la série des enquêtes du Département V, Promesse m’a permis de découvrir enfin Jussi Adler Olsen, l’une des figures incontournable du thriller à la scandinave, dont Belette vante les mérites, à juste titre d’ailleurs si je me fie à ma seule lecture mais qui sera suivie d’autres c’est certain.

C’est une belle brique de plus de 650 pages mais franchement on ne voit pas le temps passé avec Mørck, un flic dont la vie privée est quasi inexistante, un flic torturé aussi, qui a vu deux de ses meilleurs amis flics eux aussi, tomber sous les balles, l’un y a laissé sa peau, l’autre est cloué sur un lit depuis.

Le reste du trio est lui aussi très intéressant : Hafez el Assad, un syrien qui enrichit son vocabulaire danois tout au long de l’enquête et qui a l’air d’avoir vécu des trucs pas très fun, notamment des actes de tortures. Il forme avec son chef un duo très improbable mais ça marche, on y croit !

Rose vaut elle aussi le détour, petit bout de femme qui tire bien son épingle du jeu même si elle est moins présente qu’Assad dans le déroulement de l’enquête.

Parlons de l’enquête maintenant, elle est très addictive, dès que l’on attaque Promesse, on a du mal à le lâcher, il y a beaucoup de dialogues qui donnent de la vitalité au récit et il y a aussi pas mal de rebondissements qui relancent sans cesse l’intérêt du lecteur pour l’enquête.

Jussi Adler Olsen tisse très bien sa toile, sème les fausses pistes et franchement m’a bien eu au bout du compte. L’atmosphère reste un peu lente pour moi, notamment au démarrage, mais j’ai bien aimé l’humour de l’auteur et son style fluide. Un bémol toutefois : le dénouement un peu trop rapide pour le coup mais je chipote un peu.

Merci à Aurore et aux éditions Albin Michel pour cette lecture addictive !

Advertisements

15 réflexions sur “Promesse – Jussi Alder Olsen

  1. lewerentz dit :

    J’entends aussi beaucoup de bien sur cet auteur mais, pareil, je ne l’ai pas encore tenté, surtout parce que a) ça semble assez violent et b) ce sont des pavés. Mais ton billet me tente.

  2. belette2911 dit :

    Dénouement inattendu… il a l’art de brouiller les cartes, j’ai rien vu venir !

    Oui, je conseille les romans de Jussi Adler-Olsen !! Il ne m’en reste qu’un seul à lire, le deuxième.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s