La baronne meurt à cinq heures – Frédéric Lenormand

Lu dans le cadre du challenge  A tous prix (prix Arsène Lupin 2011) :

logo-challenge-c3a0-tous-prix

heart_4auteur-editeur-pagesla-baronne-meurt-a-cinq-heures

A l’été 1731, Voltaire se retrouve sans protecteur et surtout sans domicile à la mort de M. de Maisons. Le philosophe, qui ne manque pas d’argent, préfère à un grand chez soi, un petit chez les autres, qui lui offrent non seulement le toit mais aussi le couvert !

Heureusement pour lui, la baronne de Fontaine-Martel, trouve amusant et flatteur, malgré sa pingrerie, d’héberger une telle célébrité chez elle. La cohabitation se passe plutôt bien jusqu’à ce qu’en ce mois si froid de février 1733, « sa » Fontaine-Martel soit assassinée !

Diantre, devra-t-il se retrouver à la rue ou pire à la Bastille ? Car le lieutenant de police Hérault, qui le surveille comme le lait sur le feu, lui annonce que s’il ne retrouve pas le meurtrier de la baronne, c’est Voltaire qui sera accusé de ce crime.

Voilà notre philosophe obligé de jouer les enquêteurs, assisté du bon et gros abbé Linant, son secrétaire, et de la marquise du Châtelet, férue de mathématiques et accessoirement très enceinte de son troisième enfant.

Voilà plusieurs années, plus exactement depuis la parution de cet opus en grand format, que je lorgne sur cette série. Vous connaissez mon amour absolu pour le règne de Louis XV et ses philosophes, cette série ne pouvait donc que m’intéresser sur le papier d’autant que son auteur, Frédéric Lenormand, est un spécialiste de cette époque !

Et je n’ai pas aimé, non non, j’ai adoré La baronne meurt à cinq heures. L’histoire, le style primesautier et plein d’humour de l’auteur, le personnage de Voltaire, égal à lui même, c’est-a-dire imbu de sa personne, persuadé qu’il est l’auteur dramatique le plus génial de son époque et que sa philosophie est sans nulle autre pareille.

Clairement Frédéric Lenormand connaît Voltaire et son époque comme sa poche, le roman est adapté à notre époque mais reste dans les pas de ceux du XVIIIè siècle, notamment les en-têtes de chapitres et par son style, ses tournures de phrases, semblables à ceux du siècle des Lumières .

Bien sûr, l’enquête policière est un prétexte mais elle se révèle plutôt bien ficelée même si je l’ai trouvé un peu trop embrouillée à mon goût, ce qui importe ici c’est Voltaire en premier lieu et sa rencontre avec sa muse et femme de sa vie, la belle marquise Emilie du Châtelet, fille du duc de Breteuil, dont il va être l’amant pendant près de vingt ans.

Le roman est brillant d’érudition, enlevé, jubilatoire, plein de bons mots et de reparties aussi drôles qu’intelligents et s’est révélé pour moi un vrai moment de pur bonheur, ce qui est assez rare il faut bien le dire.

Je ne peux que vous le conseiller si vous aimez les polars historiques, Voltaire ou le XVIIIè, vous ne serez pas déçus.

En ce qui me concerne, j’en redemande donc et je vais sans plus tarder acheter le tome 2 de Voltaire mène l’enquête, en espérant qu’il soit tout aussi bon mais avant même de l’ouvrir, j’en suis sûre !

Advertisements

13 réflexions sur “La baronne meurt à cinq heures – Frédéric Lenormand

  1. Asphodèle dit :

    Ha oui, bien que Voltaire soit mis à mal (ce qui est jubilatoire en soi) ça n’a pas l’air mal du tout ! Je vais attendre que tu aies lu le Tome 2 pour me décider ! 😉

  2. les Livres de George dit :

    Lu aussi l’année dernière et apprécié surtout pour la figure de Voltaire. J’avoue que l’enquête policière ne m’avait pas passionnée plus que cela mais sans non plus me gâcher le plaisir ! Et puis Mme du Châtelet… Je dois en avoir un autre dans ma PAL !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s