Elisabeth, princesse à Versailles, Tome 1 : Le secret de l’automate

La gouvernante de la princesse Elisabeth a bien du mal à la faire obéir. Avec l accord du roi de France, qui n est autre que le grand-père d Elisabeth, elle va engager une sous-gouvernante, madame de Mackau, qui aura pour mission de la « mâter ». Mais Elisabeth n est pas décidée à se laisser faire… Heureusement, elle va vite devenir inséparable d Angélique, la fille de madame de Mackau. Ensemble, Elisabeth et Angélique vont être amenées à résoudre une énigme bien mystérieuse… à qui est adressé le billet dissimulé dans le précieux automate d Elisabeth ? Comment retrouver « La Dame à la Rose », le précieux tableau qui a disparu depuis plus de 30 ans ? Pour les aider, elles pourront compter sur Théo, le jeune page…heart_4auteur-editeur-pageselisabeth-princesse-a-versailles-tome-1-le-secret-de-l-automate-annie-jay

La princesse Élisabeth est tout juste âgée de 10 ans en cette année 1774. Elle vit à Versailles près de Grand-Papa roi (Louis XV) et de ses frères et sœurs. Orpheline depuis ses un an, Elisabeth donne du fil à retordre à Madame de Marsan, la gouvernante des enfants de France.

Impuissante face au caractère rebelle de l’enfant qui refuse toute autorité et contrainte, elle la confie à Madame de Mackau, réputée pour ses qualités éducatives, ce qui lui permettra de se consacrer exclusivement à Madame Clothilde, la sœur aînée d’Elisabeth qui a tout juste 14 ans, prépare déjà son mariage avec le duc de Piémont-Savoie.

Loin d’utiliser la force, la sous gouvernante conquiert Élisabeth, et l’amène au fur et à mesure avec patience, fermeté et doigté à lui faire reprendre le chemin des études. Sa propre fille Angélique devient vite la meilleure amie de la jeune princesse qui se sent fort esseulée à Versailles, entourée de domestiques et d’adultes qui n’en ont cure d’elle.

Toutes deux vont malgré elles découvrir un message secret dans une poupée automate. Ce billet concerne Théophile, un palefrenier charmant dont la famille a subi des revers de fortune. Et peut-être aussi une grave injustice…

Cela fait quelques temps déjà que je souhaitais découvrir la plume d’Annie Jay, j’ai son tout premier roman dans ma pal mais j’ai finalement jeté mon dévolu sur sa dernière série actuellement en cours, quatre tomes sont déjà parus, Elisabeth princesse à Versailles qui a pour héroïne la princesse Elisabeth, jeune sœur de Louis XVI qui va connaître le même destin que son illustre frère.

Elle est ici encore une petite fille et sa première aventure permet aux jeunes lecteurs et lectrices de plonger au cœur du XVIIIè siècle, au moment où Louis XV tire sa révérence.

Avec Elisabeth, nous sommes entrainés au sein du château de Versailles, de ses jardins et de sa forêt car la demoiselle a la bougeotte, adore monter à cheval et ce caractère affirmé et rebelle m’a fait penser à Eulalie de Potimaron toute proportion gardée bien sûr puisque les conditions des deux jeunes filles et les époques diffèrent.

Ce premier volume nous permet de nous familiariser avec son héroïne et son entourage et nous fait connaître le quotidien d’une jeune princesse de cette époque entre études et équitation.

Brillamment illustré par Ariane Delrieu dont les dessins apportent une vraie bouffée d’air frais et permet aux lectrices de mieux s’identifier aux personnages, ce premier volume est une vraie réussite.

Outre l’aspect historique et la personnalité attachante d’Elisabeth et de son amie Angélique, la lectrice de romans policiers que je suis apprécie la petite intrigue mystérieuse qui trouvera peut-être son dénouement dans le second volume que j’ai d’ores et déjà réservé à la médiathèque.

Vous l’aurez compris, un roman que j’ai beaucoup aimé et qui est à mettre dans les mains des petites filles à partir de 8 ans et à celles qui ont gardé leur âme d’enfant !

Publicités

18 réflexions sur “Elisabeth, princesse à Versailles, Tome 1 : Le secret de l’automate

  1. Asphodèle dit :

    Rhaaa j’envie tes sorties bibli du samedi et j’aimerais tant pouvoir en faire autant notamment pour les albums et BD car je passe à côté de beaucoup de textes intéressants ! 😦 Et les acheter revient cher mine de rien ! 😉

  2. belette2911 dit :

    Ouille, on sait déjà qu’elle va perdre la tête, cette pauvre fille ?? Bon, là, je suis intéressée quand même mais tu connais mon stock digne de tenir durant toute une apocalypse de 10 ans au moins ! 😆

  3. frenchbooklover dit :

    Tu sais que j’apprécie la plume d’Annie Jay mais je n’ai pas encore eu l’occasion de me pencher dans cette série. Ton billet fait envie…Donc je pense que j’essaierai de réparer prochainement cette erreur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s