Bilan de lecture : mai 2016

Dernier jour du mois de mai et par conséquent, l’heure est venue pour moi de vous dresser le bilan de mes lectures des quatre dernières semaines. Un mois de mai sans pont mais avec une météo exécrable par moment, un temps propice à la lecture donc ! Des lectures plutôt belles dans l’ensemble même si j’ai eu quelques flops et des abandons, ce qui ne m’était pas arrivé depuis très longtemps.

Ce mois de mai, j’affiche 16 lectures au compteur, un chiffre stable depuis quelques temps dont 11 sortis de ma PAL (8 services presse et trois achats) et donc 5 emprunts à la médiathèque, ce qui n’empêche nullement à ma PAL d’enfler mois après mois, les entrées étant au mieux aussi nombreuses que les sorties… 

Mais trêve de bavardages et en avant pour le récapitulatif de mes lectures :

de-force-karine-giebel

On commence comme toujours par les policiers, un seul ce mois-ci ce qui est rare, mais un très bon qui m’a enfin permis de lire la plume de Karine Giebel avec son dernier titre paru De force et le moins qu’on puisse dire c’est que j’en redemande. Un titre qui m’a tenu en haleine et que j’ai lu en deux jours seulement alors que c’est une grosse brique, preuve qu’il m’a passionné !

           le-grand-mechant-renard-benjamin-renner    elisabeth-princesse-a-versailles-tome-1-le-secret-de-l-automate-annie-jay   le-mystere-blackthorn-kevin-sands   wiggins-et-la-ligne-chocolat-beatrice-nicodeme    22-marie-aude-murail

Côté jeunesse, quatre lectures et quatre très belles lectures. On attaque par le seul album du mois Le grand méchant renard de Benjamin Renner, une petite merveille de drôlerie et de tendresse qu’il faut absolument lire, je compte même l’acheter pour le relire et pour que mes garçons la découvrent. La nouvelle série Elisabeth princesse à Versailles signée Annie Jay promet aussi de jolis moments de lecture à l’instar du tome 1 Le secret de l’automate, une lecture mignonne à souhait pour les petites filles et celles qui ont su le rester ! Un roman que j’ai adoré et que là aussi j’ai lu en seulement deux petits jours tant il m’a passionné Le mystère Blackthorn de Kevin Sands un roman historique pour les 12 ans et plus dont je vous parle dès demain puisque ce titre ouvre mon mois anglais, stay tuned comme on dit. Enfin, deux lectures communes avec mon grand fils Wiggins et la ligne chocolat de Béatrice Nicodème qui nous a permis de retrouver notre jeune enquêteur en herbe et son patron Sherlock Holmes et 22 ! de Marie-Aude Murail, un bijou d’humour qui a pour décor la Russie du 18è siècle, je vous le présente très vite.

   la-maison-du-cap-francoise-bourdon   une-question-d-harmonie-berangere-de-chocqueuse   guy-de-maupassant-a-20-ans-francoise-mobihan   l-enfant-du-lac-kate-morton

Six romans et une biographie aussi sont venus ponctuer mon mois de mai avec des bonheurs divers. On commence avec La maison du Cap de Françoise Bourdon, une saga familiale comme je les aime qui se déroule à Arcachon sur cent ans avec de jolis portraits de femmes à la clé, un roman parfait pour l’été. On continue avec un premier roman Une question d’harmonie de Bérangère de Chocqueuse, un titre qui ne manque pas d’atouts mais qui se révèle un peu plat et avec beaucoup trop de longueurs à mon goût. Une biographie pour continuer : Guy de Maupassant à 20 ans signée Françoise Mobihan, Maupassant fait partie de mon panthéon littéraire mais j’ignorais tout de sa vie et si vous êtes dans ce cas, cet essai est très intéressant, l’auteure connaît manifestement bien son sujet, l’auteur et son oeuvre, bref cette collection est à découvrir ! Le mois de mai m’a également permis de retrouver Kate Morton grâce à son dernier titre paru L’enfant du lac, une très belle lecture avec un schéma narratif propre à l’auteur fait d’allers et retours dans le passé. La fin est hélas trop prévisible, mon seul bémol !

  une-aventure-monumentale-olivier-dutaillis   l-epouse-modele-emma-chapman   une-femme-insoumise-janet-macleod-trotter

On poursuit avec un autre roman historique, ils sont nombreux ce mois-ci, Une aventure monumentale d’Oliver Detaillis qui a pour héros Prospère Mérimée, le premier fonctionnaire en charge de la sauvegarde et la préservation de nos monuments historiques, je vous le recommande vraiment tant il est instructif et plaisant à lire. Ce n’est pas le cas du roman suivant que je n’ai pas aimé du tout L’épouse modèle d’Emma Chapman, un roman psychologique qui plaira à celles qui ont aimé Esprit d’hiver de Laura Kasischke, ce qui ne fut pas mon cas, l’impression d’avoir perdu mon temps à lire un livre où il ne se passe rien. Enfin, autre roman historique qui m’a bien plu celui-ci Une femme insoumise de Janet MacLeod Trotter qui a pour décor l’Angleterre des années 30, au moment où le fascisme fait des émules même en Grande-Bretagne.

tu-mourras-moins-bete-tome-1-marion-montaigne  moderne-olympia-catherine-meurisse  l-ambulance-13-ordas-cothias-mounier-bouet

Et pour finir, trois bandes dessinées dont deux qui me sont tombées des mains. On commence donc par les flops dont le premier tome de Tu mourras moins bête de Marion Montaigne, avec tout le battage autour de cette série j’ai eu envie de la découvrir à mon tour et le moins que l’on puisse dire que le professeur Moustache et moi ne sommes pas copains. Je n’ai pas aimé ni l’humour ni le graphisme de l’auteur, autant vous dire que vous n’aurez pas l’occasion de voir cette série sur le blog. Pas aimé non plus le propos et l’humour de Moderne Olympia de Catherine Meurisse que j’ai trouvé inintéressant au possible. On termine heureusement sur une note positive avec L’ambulance 13 cycle 1 de Ordas, Cothias, Mounier & Bouet, une plongée réaliste dans l’enfer des tranchées et dans le quotidien du service de santé pendant le premier conflit mondial.

Deux mots sur mes abandons, je n’ai pas pour habitude d’abandonner mes lectures, je ne sais d’ailleurs pas si c’est un abandon définitif ou une pause pour mieux les reprendre après, l’avenir me le dira, ils restent pour le moment dans ma PAL : L’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa de Romain Puértolas et Moi, Amélie dernière reine du Portugal de Stéphane Bern. Si vous les avez aimés, c’est le moment où jamais de me convaincre de leur donner une seconde chance.

Le mois de juin rime avec mois anglais comme chaque année depuis l’ouverture du blog, j’espère que mes lectures british et les autres me réserveront de belles heures de plaisir et à vous aussi !

Advertisements

19 réflexions sur “Bilan de lecture : mai 2016

  1. entrelespages dit :

    Beau mois, dis donc ! Je n’ai pas lu les livres que tu as abandonnés. Par contre, celui de Stéphane Bern me tente. Ce n’était peut-être pas le bon moment ! Il ne faut juste pas se forcer 🙂 Beau mois de juin à toi !

  2. Tasse de culture dit :

    Ce n’est pas moi qui vais te convaincre pour Le fakir :p
    En tout cas, malgré deux abandons, tu as quand un très beau bilan ! J’espère que le mois de juin te permettra de faire de belles découvertes 🙂

  3. Bénédicte dit :

    C’est un bilan très riche, bravo ! Je ne pourrai pas te convaincre pour Le fakir, l’ayant moi-même très peu apprécié. J’ai hâte de retrouver la plume de Kate Morton, je n’ai lu que Les brumes de Riverton pour le moment. L’enfant du lac me fait drôlement envie.
    Je te souhaite un joli mois de juin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s