Rosalie Blum tome 1 : Une impression de déjà-vu – Camile Jourdy

heart_4auteur-editeur-pages

rosalie-blum-tome-1-camille-jourdy

Vincent a 30 ans, il est célibataire, et après des études avortées à la fac, s’est formé au métier de coiffeur avec son père. Au décès de celui-ci, il a tout naturellement repris le salon de coiffure familial. Il vit dans un appartement appartenant à sa mère et situé dans le même immeuble qu’elle, on peut dire qu’il n’a pas coupé le cordon et qu’elle est très possessive avec son fils.

Il a une vie plan-plan et pas franchement palpitante entre son boulot, son chat et son cousin jusqu’au jour où il croise une femme dans une épicerie. En la voyant, il a une curieuse impression de déjà-vu et à partir de ce moment, il va vouloir tout savoir d’elle.

Il va donc fouiller ses poubelles et apprendre qu’elle s’appelle Rosalie Blum et se mettre à la filer chaque soir…

Cela fait un moment déjà que cette trilogie me faisait de l’œil et je me suis enfin décidée à emprunter le tome 1 à la médiathèque et autant vous le dire tout de suite, j’aurai du emprunter les trois directement car après avoir lu ce premier volume d’une traite, je n’ai qu’une envie, me précipiter sur les deux autres !

Dans Une impression de déjà-vu, Camille Jourdy à la fois aux manettes du scénario et des illustrations, pose les bases de son histoire et installe les personnages.

Dans ce premier tome, on focalise surtout sur Vincent qui, après bien des atermoiements, voudrait bien couper le cordon et s’installer à Paris avec Marianne, hélas pour lui, lorsqu’il se décide enfin, la belle ne l’a pas attendu et lui a préféré son professeur de sport.

On fait aussi la connaissance de Rosalie Blum qui donne son nom à la trilogie, que l’on voit de loin, noyer son chagrin dans l’alcool, soir après soir.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui met en scène des anti-héros, des gens très quotidiens qui pourraient être nous. On ne s’ennuie pas une seconde avec Vincent et les dessins de Camille Jourdy, très colorés, sont plaisants à regarder et donnent un certain charme vintage à l’ensemble. Elle joue aussi avec les différents formats, parfois de simples vignettes, à d’autres moments des pages entières ou des bandeaux, ça rend le tout très vivant.

L’auteure met l’accent ici sur la solitude de Vincent et son manque de sociabilité. Il travaille, partage des moments avec son cousin, passe voir sa mère et c’est tout. Alors que Rosalie, toute aussi seule que lui, sort, va au cinéma, dans les bars, chante dans une chorale… bref, fait tout pour ne pas rester seule chez elle.

Un premier tome prometteur et des personnages qu’il me tarde de retrouver dans le second et troisième volume !

Publicités

6 réflexions sur “Rosalie Blum tome 1 : Une impression de déjà-vu – Camile Jourdy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s