L’honorable monsieur Gendre – Jean-Paul Malaval

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Lorsque Alexandre Obertz débarque chez son oncle Antoine Straub, la stupeur est totale. Il porte le fringant uniforme de la Waffen SS et a déserté sans en mesurer les conséquences. Malgré l’aversion éprouvée, Straub décide de venir en aide à son neveu en brûlant l’uniforme SS. Geste irréversible…

Le couple Straub est estimé et respecté de tous. Lui dirige une briqueterie près d’Amiens. Dans l’ombre, il œuvre pour la Résistance. Les Straub ont perdu leur fils Raphaël au front. Inconsolables, ils veillent sur leur cadette avec une attention maladive. Et celle-ci tombe amoureuse d’Alexandre, dont elle n’entrevoit pas la personnalité ambiguë et lâche.

Choix déchirant mais inéluctable : Straub accepte le mariage par amour pour sa fille.
Dès lors, Alexandre, protégé par cette alliance renforcée avec les Straub, connaît une ascension foudroyante. Et celui que l’on surnomme l’honorable Monsieur Gendre finit par se prendre au jeu… heart_3auteur-editeur-pages l-honorable-monsieur-gendre-jean-paul-malaval

Seconde guerre mondiale, la famille Straub est inconsolable depuis que Raphaël, leur premier enfant et unique fils, est mort sur le front. On leur promet que son corps leur sera rendu après la guerre mais en attendant, Elisabeth, la mère, a érigé en chapelle ardente la chambre de son fils.

Antoine, le père, depuis qu’on lui a enlevé son fils, est entré en résistance. Il dirige la briqueterie d’Amiens et avec Gillard, son patron, ils font partie d’un réseau qui approvisionne en armes les maquisards et veillent au bon déroulement des parachutages anglais.

Sa femme et sa fille Claire soupçonnent bien quelque chose mais il ne veut pas les mettre dans la confidence, lui est prêt à mourir mais pas à voir périr les deux seules personnes qui lui restent.

Et voilà qu’un beau jour, après qu’il ait éteint Radio Londres, sa femme et lui voient un jeune Waffen SS faire le pied de grue devant la maison. Malgré les supplications d’Elisabeth, Antoine va à son rencontre et reconnaît dans l’uniforme nazi, son neveu Alexandre Obertz qui lui avoue qu’il vient de déserter la Frankreich.

Le jeune homme lui demande de l’aide et Antoine décide de le cacher dans sa cave, geste irréversible qui aura bien des incidences sur la vie des Straub…

Vous connaissez mon goût pour les romans historiques et même si la seconde guerre mondiale n’est pas ma période préférée, la thématique de la résistance reste intéressante plus de 70 ans après la fin de ce conflit.

Dans L’honorable monsieur Gendre Jean-Paul Malaval aborde effectivement la résistance à travers l’action menée dans l’ombre par Antoine, tellement dans l’ombre qu’à la libération de la ville, on le soupçonne d’être en fait un collaborateur, puisqu’il devait donner le change aux allemands, déguisé en résistant.

L’auteur aborde aussi le thème de l’engagement de certains français dans les rangs nazis, au sein de milices comme la Frankreich dans lequel s’est enrôlé Alexandre, poussé par son beau-père Paulus, le frère aîné d’Antoine.

Jan-Paul Malaval pousse son roman jusqu’en 1948, on assiste donc à la libération d’Amiens, à l’épuration, à la guerre entre futurs gaullistes et communistes pour s’emparer du pouvoir, etc.

Autant de thèmes intéressants abordés donc mais là où réside mon bémol c’est que pour moi Jean-Paul Malaval survole son sujet, l’effleure, y vient par petites touches et c’est ce qui m’a gêné.

Autre point négatif pour moi : les personnages manquent d’épaisseur, là aussi ils sont esquissés mais on n’arrive pas à s’attacher à eux ni à s’intéresser vraiment à leur parcours.

Un roman lu sans déplaisir mais qui n’a pas su me captiver. Merci à Marie-Jeanne et aux éditions Presses de la cité pour leur confiance.

Advertisements

7 réflexions sur “L’honorable monsieur Gendre – Jean-Paul Malaval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s