Le papyrus de César – Jean-Yves Ferri & Didier Conrad

Deux ans après le succès d’Astérix chez les Pictes, les personnages créés par René Goscinny et Albert Uderzo sont de retour dans un nouvel album écrit par Jean-Yves Ferri et dessiné par Didier Conrad. Tous les ingrédients de la potion magique Astérix sont au rendez-vous : l’Histoire de Rome et des Gaulois est revue et corrigée à coups de gags et de jeux de mots en pagaille ! Par Toutatis ! En octobre 2015, toute la Gaule sera occupée…heart_4le-papyrus-de-cesar

César vient d’achever ses Commentaires sur La guerre des Gaules et il le soumet à son agent publicitaire Promoplus. Ce dernier trouve inutile de mentionner que le grand César a subi un échec cuisant face aux irréductibles gaulois d’Armorique et propose au dictateur de traverstir la vérité.

César est réticent mais il y consent à condition que les scribes muets soient mis au secret et que les chapitres en question soient saisis, pas question que quiconque sache un jour la vérité.

Et c’est un triomphe ! La guerre des Gaules s’arrache comme des petits pains dans tout l’Empire et César se rengorge de ce beau succès. C’est alors que Promoplus découvre que Doublepolémix, un colporteur sans frontière, a pu mettre la main sur une version non censurée grâce au numide Bigdata et décide de partir sur ces traces…

Un nouvel album d’Astérix est toujours un événement, que l’on soit lectrice assidue de bandes dessinées ou non car les aventures de ce sympathique gaulois se vendent toujours comme des petits pains, près de soixante ans après sa création. Ce 36ème opus n’a pas fait exception et il est toujours numéro un des ventes de bandes dessinées près d’un an après sa publication !

Ce nouvel album attendait bien au chaud dans ma PAL depuis Noël dernier mais pourquoi ai-je attendu aussi longtemps pour l’en sortir par Toutatis ? Parce que j’avais été moyennement convaincue par Astérix chez les Pictes, le premier album signé Ferri et Conrad.

Ce ne fut pas le cas de celui-ci que j’ai nettement préféré. Le papyrus de César renoue avec les meilleurs albums signés Gosciny et Uderzo, tant sur le fond que sur la forme. Les dessins de Didier Conrad sont toujours aussi fidèles aux originaux et le scénario de Jean-Yves Ferri est savoureux.

L’auteur parsème le récit de jeux de mots qui font mouche comme savaient si bien le faire les créateurs du plus célèbre gaulois et l’histoire en elle-même est truculente et parodique à souhait avec cette rentrée littéraire à Rome qui fait un triomphe à l’œuvre de César et qui permet à Ferri de parodier notre société actuelle faite de scoops et de surenchères.

Ce nouvel opus est donc à la fois un retour aux sources mais aussi un saut en avant car l’histoire se déroule ici en plusieurs endroits (Rome, le village, la forêt des Carnutes) et elle fait la part belle à des personnages secondaires qui sont ici mis en lumière comme Bonnemine et Panoramix, au détriment du duo légendaire Astérix et Obélix, mis un peu moins en avant, ce qui ne m’a pas gêné, j’ai même beaucoup apprécié que la femme du chef, un personnage que j’adore, tienne la dragée haute aux hommes.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un agréable moment avec Le papyrus de César que je trouve réussi et vous, l’avez-vous lu ?

Advertisements

6 réflexions sur “Le papyrus de César – Jean-Yves Ferri & Didier Conrad

  1. belette2911 dit :

    Lu, apprécié mais hélas, il n’y a qu’un Goscinny et on peut le copier, mais pas l’égaler ! 😉 Il était le meilleur et on mettra du temps avant de retrouver un pareil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s