Coraline – Neil Gaiman

La famille de Coraline vient d’emménager dans une vieille maison loin de tout, avec pour seuls voisins deux anciennes actrices à la gloire fanée et un monsieur bizarre qui élève des rats. Délaissée par ses parents accaparés par leur travail, la jeune fille, au fil de ses explorations, ne tarde pas à découvrir une porte mystérieuse. De l’autre côté l’attend un monde fantastique où tout est étrangement semblable, mais en mieux…heart_3coraline-neil-gaiman

Coraline et ses parents, qui travaillent tous deux à leur domicile, viennent d’emménager dans une vieille maison sur trois niveaux, découpée en appartements.

Seule enfant dans cette maison isolée, Coraline trouve le temps bien long car ses parents n’ont pas le temps de s’occuper d’elle. Alors, elle explore les lieux et va à la rencontre de ses nouveaux voisins.

Deux vieilles théâtreuses au rez-de-chaussée, les demoiselles Spink et Forcible, toutes auréolées de leur gloire lointaine et diseuses de bonne aventure d’occasion qui lui remettent un caillou, la mettant en garde contre un grand danger qu’elle court.

Et au deuxième étage, un vieux toqué à grosse moustache à la tête d’un cirque de souris savantes que l’on ne voit jamais.

Totalement désœuvrée, elle remarque dans le salon, une porte fermée à clé qui lui ouvre un passage sur un autre monde peuplé d’autres parents et d’autres voisins qui ont des boutons à la place des yeux…

Il y a des romans qui sortent vite de ma PAL et d’autres qui y croupissent des années, c’est le cas de Coraline qui m’attendait depuis 2012 ! Ce court récit d’angoisse à destination des plus jeunes, disons à partir de 10/11 ans, n’est pas sans rappeler Alice au pays des Merveilles de Lewis Carroll.

Multi primé, je m’attendais à beaucoup aimé ce roman mais malheureusement ce ne fut pas le cas car je l’ai trouvé confus et j’ai eu du mal à rentrer dedans.

Alors, certes je ne suis pas une grande amatrice de fantastique mais le genre conte macabre ne me déplait en général pas et Coraline est tout à fait de ce calibre puisqu’il plonge les enfants au cœur de leurs peurs et cauchemars : l’abandon, la solitude, la mort, le noir, les rats ou les cafards.

Est-ce le format court qui m’a laissé sur sa faim ? L’atmosphère insuffisamment développée ? Sans doute un peu des deux mais toujours est-il que cette première incursion dans l’univers de Neil Gaiman ne m’a pas totalement convaincue.

Un roman qui fera gentiment frissonner les enfants mais qui n’a pas su séduire l’adulte que je suis. Avez-vous d’autres titres du même auteur à me conseiller ?

Publicités

15 réflexions sur “Coraline – Neil Gaiman

  1. Ariane L dit :

    J’ai un très bon souvenir de ce livre, mais je l’avais lu plus jeune, ce qui peut expliquer mon ressenti. Peut-être cela vaut-il le coup que tu essayes de regarder l’adaptation en dessin animé, pour retrouver cet univers sous une autre forme ?

  2. darkhippos dit :

    J’avais adoré ce roman mais il est vrai qu’il est et reste un peu court. J’avais d’ailleurs encore plus adoré l’adaptation qui m’avait pour le coup littéralement plongée dans l’univers, tu devrais peut-être essayer ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s