Astrid Bromure Tome 2 Comment atomiser les fantômes – Fabrice Parme

Astrid en a assez de s’ennuyer dans le grand manoir vide de ses parents. Elle réussit à les convaincre de l’inscrire au manoir de Canterville. À elle les nouvelles copines, les joies de l’internat, et surtout la chambre partagée avec des jumelles qui n’ont pas froid aux yeux, Gladys et Rebecca. Seul hic, la légende dit que Canterville est truffé de fantômes, ce qui ne rassure pas du tout Astrid ! En plus d’apprendre à atomiser les fantômes, elle va devoir comprendre ce qu’elle est prête à faire ou non pour être populaire. heart_5astrid-bromure-tome-2-fabrice-parme

Astrid Bromure vit avec ses parents à New-York dans les années 20, dans un manoir au sommet d’un gratte-ciel. Les Bromure sont snobs et riches et la petite Astrid s’ennuie ferme, malgré la présence de son chat Gasby et de son chien Fitzgerald.

Aussi, après la défection de son institutrice personnelle, décide-t-elle de partir en internat. Elle propose donc à ses parents de rejoindre le manoir de Canterville, un établissement tout ce qu’il y a de plus chic. La mère s’étrangle avec son collier de perles en prenant connaissance des frais de scolarité, 300 000 $ tout de même, mais qu’à cela ne tienne son père donne son accord.

Astrid fait donc sa rentrée dans la classe de Miss Poppyscoop, toute à la joie de se faire enfin des amies et de partager sa chambre avec deux de ses camarades, les intrépides jumelles Gladys et Rebecca.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si on exceptait les fantômes des fondateurs de l’établissement et de ses premiers élèves, atomisés lors d’un cours de chimie et qu’elle est semble-t-il la seule à les voir…

J’avais adoré le tome 1 Comment dézinguer la petite souris et je dois bien admettre que le second tome est tout aussi réussi et savoureux avec des piques, des gags et des traits d’humour à chaque page et des situations scabreuses pour notre Astrid qui collection les A+ dans toutes les matières sauf en sport où elle finit inlassablement saucissonnée !

Outre cet humour, j’adore l’atmosphère délicieusement vintage qui se dégage de cette série : le graphisme, les couleurs, la typographie, les décors somptueux, les visages expressifs… l’ensemble du travail éditorial est soigné, ce qui ne m’étonne pas de Rue de Sèvres d’ailleurs qui offre décidément à ses jeunes lecteurs des bandes dessinées réussies tant sur le fond que sur la forme.

Les dialogues de Fabrice Parme sont toujours aussi bons et font mouche à chaque fois par leur drôlerie et leur intelligence.

Vous l’aurez compris Comment atomiser les fantômes (clin d’oeil à Oscar Wilde) est une bande dessinée loufoque à mettre entre toutes les mains dès 9 ans, mon Sami-Chameau, adore aussi, comme quoi Astrid sait aussi plaire aux garçons !

Publicités

6 réflexions sur “Astrid Bromure Tome 2 Comment atomiser les fantômes – Fabrice Parme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s