Bilan de lecture : janvier 2017

Déjà janvier tire sa révérence et en ce dernier jour du mois, voici le traditionnel bilan de mes dernières semaines de lecture. Je ne sais pas si ce premier mois de l’année donne le ton de l’année 2017 mais je l’espère car je n’ai fait que de très belles lectures, j’ai même eu deux coups de coeur !

Au menu de janvier 13 titres, un chiffre sensiblement en baisse par rapport au mois précédent mais comme j’ai prévu de lire plus de pavés cette année, j’aurai sans doute moins de lectures au compteur.

Treize livres dont 9 sortis de ma PAL (4 services presse et 5 achats) et donc 4 emprunts à la médiathèque, une fois encore ma PAL n’a fait qu’enfler puisque de nouveaux livres sont venus rejoindre mes étagères et trop peu en sont sortis, comme d’habitude.

           petits-meurtres-a-mangle-street-kasasian   le-saut-de-l-ange-lisa-gardner

On commence comme toujours pas les policiers, au nombre de deux cette fois-ci et deux bonnes pioches. Tout d’abord ma première lecture du mois fut Petits meurtres à Mangle Street de M.R.C Kasasian, un polar historique qui se déroule à la fin du règne de Victoria avec un duo d’enquêteurs atypiques qui m’a beaucoup plu ! Le second, Le saut de l’ange, est un thriller psychologique nettement plus contemporain signé Lisa Gardner, un roman haletant et sans temps mort.

   l-histoire-de-l-art-en-bd-tome-1-bruno-heitz   les-filles-de-brick-lane-tome-1-ambre-siobhan-curham   astrid-bromure-tome-2-fabrice-parme

Au rayon jeunesse, pas moins de six lectures et en premier lieu L’histoire de l’art en BD de la Préhistoire à la Renaissance de Bruno Heitz, un album intéressant puisqu’il retrace l’art depuis ses origines dans les grottes préhistoriques jusqu’aux grands maîtres de la Renaissance. J’ai dévoré le premier volume des Filles de Brick Lane de Siobhan Curham, un roman pour les ados intelligent et qui aborde des thèmes graves finement traités et bien servis par des héroïnes attachantes, vivement le tome 2 ! J’ai retrouvé avec grand plaisir Astrid Bromure dans Comment atomiser les fantômes toujours signé Fabrice Parme pour lequel j’ai eu un coup de coeur, j’adore l’univers de Fabrice Parme et l’humour pince-sans-rire de son héroïne, je ne vais donc pas tarder à me jeter sur le tome 3 je le sens !

  lucille-a-l-heure-gourmande-gwenaelle-barussaud   le-pass-temps-tome-1-les-joyeux-de-la-couronne-ariane-delrieu   la-fille-quelques-heures-avant-l-impact-hubert-ben-kemoun

Second coup de coeur du mois pour Lucille à l’heure gourmande, le troisième tome de la série Les lumières de Paris de Gwenaële Barussaud. Que dire à part que cette série est faite pour moi ? J’adore tout : l’univers, la plume de l’auteure, les personnages et j’en redemande, heureusement le tome 4 devrait sortir cette année, j’ai hâte ! Un autre album, historique celui-ci, qui nous entraîne au Château de Blois en pleine Renaissance : Le pass’temps tome 1 Les joyaux de la couronne de Carbone et Ariane Delrieu. Un scénario qui peut paraître un peu simple mais qui m’a semblé bien adapté aux 9/11 ans et que j’ai trouvé très sympathique à parcourir ! Enfin, un roman plus sombre et qui met la violence scolaire en lumière : La fille quelques heures avant l’impact de Hubert Ben Kemoun qui m’attendait dans ma PAL depuis près d’un an et que je n’ai lu qu’une journée tant le roman est captivant.

l-ile-au-tresor-robert-louis-stevenson   le-moulin-de-la-derobade-annie-degroote   le-cercle-pouchkine-simon-montefiore

Trois romans sont venus ponctuer ces quatre dernières semaines, avec tout d’abord un grand classique du roman d’aventures que j’ai eu le plaisir de découvrir avec mon Empereur de fils, L’île au trésor, qui m’a permis de renouer avec Robert Louis Stevenson, une lecture très agréable et que je vous conseille si vous ne l’avez pas encore lu. On poursuit avec un roman historique : Le moulin de la Dérobade d’Annie Degroote, un roman agréable et bien documenté mais que j’ai trouvé un peu trop lisse avec un dénouement on ne peut plus attendu. J’ai en revanche beaucoup aimé Le cercle Pouchkine de Simon Montefiore, qui a pour décor la Russie stalinienne de 1945, un roman qui m’a fait vivre un ascenseur émotionnel intense, je vous en reparle très vite.

josephine-baker-bocquet-catel   les-taxis-de-la-marne-jean-yves-le-naour

Place à la bande dessinée maintenant avec une biographie graphique plutôt complète signée Catel et Bocquet consacrée à la grande Joséphine Baker. Un portrait qui revient essentiellement sur ses années de jeunesse et de gloire, sans doute les plus intéressantes pour les auteurs, et qui a le mérite de démontrer la trajectoire de cette enfant pauvre de Louisiane, devenue star à Paris. La seconde est historique également mais elle revient sur les premières semaines de la guerre de 1914/1918 : Les taxis de la Marne de Jean-Yves Le Naour et Claude Plumail, une bande dessinée très intéressante et riche d’enseignements sur les dessous de la célèbre bataille de la Marne.

les-aventures-de-charlotte-holmes

Et pour finir, un abandon. Cela m’arrive rarement mais je ne me force jamais à finir un roman dans lequel je n’arrive pas à rentrer, ce fut le cas de Les aventures de Charlotte Holmes de Brittany Cavallaro, le pitch était alléchant mais je n’ai pas réussi à m’intéresser ni à l’intrigue policière, ni aux personnages !

Publicités

7 réflexions sur “Bilan de lecture : janvier 2017

  1. frenchbooklover dit :

    Une fois encore, un très beau bilan! J’ai été ravie de partager avec toi la lecture commune autour de petits meurtres à Mangle Street. J’ai noté plusieurs de tes lectures, à commencer par le cercle pouchkine. Comme toi, j’ai été conquise aussi par Lucie à l’heure gourmande (cette série est vraiment très réussie, tant sur le plan des intrigues que sur celui du style. Vivement la suite!)
    Charlotte Holmes, je me suis obligée à le lire pour une animation ados…Quelle déception! Je comprends ton abandon!
    Je te souhaite un merveilleux mois de février, empli de belles lectures!

  2. belette2911 dit :

    Mince alors, Claude et moi avons apprécié Les aventures de Charlotte Holmes, je l’ai lu sur un après-midi, ce n’est pas de la grande littérature, j’aurais mieux aimé que Charlotte soit eu moins copie conforme de Sherlock.

    Beau bilan à toi ! Dommage pour le Charlotte 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s