Lady Helen tome 1 Le club des Mauvais Jours – Alison Goodman

Lu dans le cadre du challenge  1 pavé par mois

challenge-un-pave-par-mois

Londres, avril 1812. Lady Helen s’apprête à faire son entrée à la cour. La jeune orpheline est encore sous la tutelle de son oncle et de sa tante qui veillent à étouffer chez elle tout écart pouvant rappeler la réputation sulfureuse de sa mère. Helen fait alors la connaissance du ténébreux Lord Carlston, qui revient juste d’exil après avoir été soupçonné du meurtre de sa femme. Elle est piquée par la curiosité, d’autant qu’il promet de lui faire des révélations sur elle-même et sa mère et que d‘étranges faits surviennent alors : des bonnes disparaissent, des meurtres sanglants sont commis. Mais la jeune fille est loin de soupçonner l’existence de démons viciés, des Abuseurs, qui se nourrissent de l’énergie humaine. heart_4lady-helen-tome-1-alison-goodman

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall vient de quitter son pensionnat afin de faire sa première saison, et par conséquent, son entrée dans le monde, elle va même être présentée à la reine Charlotte et au régent, Primmy.

Helen loge dans l’hôtel particulier de son oncle et tuteur, en charge de son fortune, un homme particulièrement rigide et de sa tante Eleonore, qui est souvent obligée d’arrondir les angles afin de protéger sa nièce chérie.

Au cours de la présentation à la reine, elle fait la connaissance de Lord Carlston, un cousin de la famille, tout juste revenu d’exil, et de funeste réputation, accusé par la rumeur publique d’avoir assassiné sa femme dont on n’a jamais retrouvé la dépouille.

Sa Seigneurie, dont elle se méfie, lui apprend que sa mère défunte, déclarée folle et traitre à la patrie et morte depuis une décennie, était en fait une vigilante et qu’elle en est elle-même une. Elle découvre également l’existence des Abuseurs, des créatures maléfiques, qui sont responsables de la disparition de l’une de ses bonnes et de meurtres sanglants…

Je méconnais totalement la période de la Régence anglaise et je me suis assez peu frottée aux romans de Jane Austen, Orgueil et préjugé et Lady Susan, exceptés, j’étais donc très curieuse de découvrir Lady Helen tome 1 Le club des Mauvais Jours, un roman historique Young adult mâtiné de fantastique et je dois dire que j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Helen et que pour moi le pari est réussi.

Alison Goodman réussit en effet à merveille à faire coexister la vie mondaine d’Helen en pleine Régence avec ses promenades dans les jardins de Vauxhall, les bals et la présentation à reine Charlotte d’un côté, et des combats contre les figures malfaisantes que sont les Abuseurs, de l’autre.

L’auteure nous régale aussi de descriptions de robes toutes plus belles les unes que les autres et cet aspect typiquement féminin est bien agréable à lire tout comme l’aspect romance du récit qui apporte une légèreté dont on a bien besoin lorsque la violence se fait plus présente.

Un premier tome prometteur et qui se lit avec beaucoup de plaisir même pour moi qui ne suis pas férue de fantastique comme vous le savez déjà, ici c’est bien dosé, la trame historique ne s’efface pas au profit du fantastique qui fait des incursions toujours très bien amenées et maîtrisées.

Alison Goodman dévoile à ses jeunes lectrices le monde impitoyable des saisons à l’anglaise, une période durant laquelle une jeune fille bien née se devait de trouver un mari et surtout conclure une belle union, utile aux siens et savamment orchestrée par eux, sans qu’elle n’ait voix au chapitre.

Le personnage d’Helen, est attachante, docile au début du roman, elle s’accommode bien du strict patriarcat du 19è, les femmes n’étant que quantités négligeables. Elle sait jouer des contraintes de la société pour s’affirmer comme une jeune femme intelligente et courageuse qui saura prendre les décisions qui s’imposent pour son avenir.

Une bonne pioche donc et l’envie de retrouver Helen et Lord Carlston dans le second tome à paraître cette année.

Publicités

13 réflexions sur “Lady Helen tome 1 Le club des Mauvais Jours – Alison Goodman

  1. Rigomette dit :

    J’ai bien évidemment repéré cette série car les thématiques me plaisent beaucoup. Ton billet n’est pas le premier que je lis qui me donne envie de tenter le coup : j’espère le trouver prochainement à la médiathèque !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s