Max et les poissons – Sophie Adriansen

Max a un poisson rouge ! C’est sa récompense : à l’école, il a reçu un prix d’excellence. Max a aussi une étoile jaune sur la poitrine. Il la trouve jolie, mais ses camarades se moquent de lui et disent qu’elle sent mauvais. Il ne comprend pas pourquoi. Comme il ne comprend pas cette histoire de  » rafle  » dont parlent ses parents. Ils disent qu’elle aura lieu demain, mais c’est impossible : demain, c’est son anniversaire ! Il sait déjà que sa sœur lui a fait un cadre en pâte à sel et il espère que ses parents lui offriront un second poisson… heart_4max-et-les-poissons-sophie-adriansen

Juillet 1942, Max est un jeune garçon de confession juive. Très bon élève, il fait la fierté de son maître car il vient de remporter un prix d’excellence dont la récompense est un poisson rouge avec une pointe de jaune, comme l’étoile que sa maman a cousue sur ses vêtements.

En ce 16 juillet, Max doit fêter ses 8 ans, sa maman a économisé la farine pour lui préparer un gâteau d’anniversaire, son père va lui offrir l’un de ses dessins et sa sœur Hélène a réalisé un cadre en pâte à sel.

Son poisson rouge Auguste va même avoir un nouveau camarade de jeu car il se sent un peu seul dans son bocal mais rien ne va se passer comme prévu car dès l’aube, la police investit son immeuble et toute la famille est emmenée au Vel’ d’Hiv…

A travers le personnage de ce jeune garçon qu’est Max, Sophie Adriansen raconte le quotidien d’un enfant juif pendant la guerre : le port de l’étoile jaune, la peur de l’allemand, les cartes d’alimentation, la rafle du Vél’ d’Hiv, le camp de Drancy… toute l’horreur de la guerre mais aussi la résistance avec des familles anonymes qui prenaient d’énormes risques pour cacher et protéger des enfants juifs.

Max et les poissons est une court roman pour les enfants de 9 à 12 ans, à la fois émouvant car Max est un enfant touchant et attachant et pédagogique puisqu’il met à la portée du jeune public auquel il est destiné le quotidien d’un enfant juif pendant la seconde guerre mondiale et le sort qui était réservé aux personnes de confession juive.

Grâce à son jeune héros, naïf et tendre, les enfants découvrent ou prennent conscience du sort des juifs pendant la guerre sans toutefois tomber dans la dure réalité de la shoah et de la déportation, puisque c’est Max qui nous raconte son histoire, avec ses yeux et son vocabulaire d’enfant de 8 ans.

Les chapitres sont courts, la police de caractère assez grosse, le vocabulaire bien choisi, et c’est très bien vu car Sophie Adriansen met ainsi son récit à la portée des enfants dès 9 ans, qu’ils soient bons lecteurs ou non.

Cerise sur le gâteau, un dossier documentaire à la fin du roman donne les dates clés de la guerre et permet de resituer de façon simple et succincte le contexte historique de l’époque : l’antisémitisme et l’extermination des juifs, la rafle du Vél’ d’Hiv’, les cartes de rationnement, le port de l’étoile jaune, la déportation et les camps de concentration, la résistance et l’hôtel Lutétia.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce très bon roman à mettre dans les mains des enfants en accompagnant toutefois les plus jeunes dans leur lecture, l’occasion d’expliquer aux enfants l’importance du devoir de mémoire, ne jamais oublier l’horreur que fut la shoah. Je vais d’ailleurs m’empresser de le mettre dans les mains de mes garçons.

 

Publicités

7 réflexions sur “Max et les poissons – Sophie Adriansen

  1. Annoyingunicorn dit :

    Ah, la Shoah c’est jamais un sujet simple à aborder avec les jeunes. Pourtant c’est fichtrement important…
    Dans le même genre il y a aussi Les Roses de Cendre. Je l’avais lu à quatorze ans, il m’avait fait pleurer toute une nuit…
    En tout cas je note celui là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s